King & Spalding : Benoît Marcilhacy affiche ses ambitions

Le nouveau managing partner du bureau parisien de King & Spalding veut poursuivre la croissance de l’équipe et continue de miser sur des prestations haut de gamme.

Le nouveau managing partner du bureau parisien de King & Spalding veut poursuivre la croissance de l’équipe et continue de miser sur des prestations haut de gamme.

Fort de la publication des derniers chiffres de rentabilité, King & Spalding ne craint pas d’afficher ses objectifs pour le bureau de Paris. À sa tête, le nouvel associé dirigeant Benoît Marcilhacy est fier d’annoncer que la firme a augmenté ses revenus de 9 % entre 2014 et 2015 pour atteindre 1,018 milliard de dollars, dont 447,6 millions de bénéfice net. Avec un effectif de 980 avocats, le revenu pour chacun d’eux s’élève à 1 088 000 dollars et le chiffre d’affaires par associé atteint 2 515 000 euros, plaçant King & Spalding dans les vingt meilleurs cabinets globaux.

Les résultats de Paris sont plus difficiles à déterminer, « parce que nous sommes organisés par groupes mondiaux de practices, explique Benoît Marcilhacy, ce qui ne nous permet pas de savoir quel dossier doit être attribué à Paris ou Atlanta. » L’avocat, qui a rejoint la firme en 2012 en provenance de Freshfields, est un spécialiste du droit immobilier. Son ambition pour l’équipe est de la voir grandir, notamment en corporate, financement, santé, concurrence et droit social. « La maison mère nous soutient dans nos projets de développement puisque nous souhaitons faire de Paris un bureau aussi bien positionné que ceux aux États-Unis dans les matières historiques de la firme. Mais nous ne prendrons pas de risque sur les recrutements, nous ne sommes pas pressés, nous pouvons prendre le temps de trouver les bonnes personnes. »  Un appel du pieds à ses confrères.

 

PDA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mercredi 18 mai, les amendes d’un montant cumulé de 28 millions d’euros infligées par la Commission pour...

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peintures d’artistes russes"

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peinture...

Au cœur du marché de l’art, les experts constituent la brique indispensable à l’authentification des œuvres. Entretien avec Élisabeth Maréchaux Lauren...

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Dans la continuité de son développement, Adaltys accueille une nouvelle associée : Marjorie Schnell. Accompagnée d’une équipe de quatre avocats, l’avo...

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Faciliter et accélérer le dédouanement. Un objectif que s’est fixé l’Union européenne et qui se concrétise de plus en plus avec le nouvel accord provi...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message