Benoît Charles-Lavauzelle (CEO et co-fondateur, Theodo) : « La progression des collaborateurs est considérée comme la clé du suc

Retour sur le Grand Prix des Entreprises de Croissance, édition 2016. Aujourd’hui, zoom sur Theodo, lauréat du secteur « Software et Services informatiques ».

Retour sur le Grand Prix des Entreprises de Croissance, édition 2016. Aujourd’hui, zoom sur Theodo, lauréat du secteur « Software et Services informatiques ».

 

POINTS CLÉS

CA 2015 (M€) : 8,5

Taux de croissance 2015 : 70 %

Effectif 2015 : 80

 

 

Décideurs. Comment définiriez-vous votre stratégie ? Quelles ont été les clés du succès de votre croissance ?

Benoît Charles-Lavauzelle. Notre stratégie est de créer une organisation dans laquelle chacun des collaborateurs est entièrement engagé en s’appuyant sur trois piliers. Premièrement, chaque « Theodoer » est une source d’innovation, il fait son « job » mais s’implique dans la résolution de problèmes visant à améliorer l’efficacité et la suppression des gaspillages. Deuxièmement, la satisfaction client est notre étoile du Nord. Nous interrogeons chaque client chaque semaine et nous cherchons à avoir des retours utilisateurs dès les premières semaines de développement. Enfin, la progression des collaborateurs est considérée comme la clé du succès, et tout est pensé dans l’entreprise pour faire progresser les « Theodoers » aussi vite que possible.

 

 

Décideurs. Quels sont les obstacles que vous avez dû franchir pour développer votre activité ?

B. C. -L. Au départ, le plus gros obstacle a été le manque d’expérience des fondateurs, ce qui nous a conduit à apprendre par essais-erreurs. Nous avons pu acquérir progressivement une compréhension de notre contexte qui a permis de multiplier par dix le chiffre d’affaires ces quatre dernières années. Aujourd’hui, notre plus gros obstacle dans le développement de Theodo est la difficulté à recruter suffisamment rapidement pour répondre à la demande de nos clients.

 

 

Décideurs. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui visent une forte croissance ?

B. C. -L. Je leur conseillerais d’investir dans la constitution d’un réseau. Un entrepreneur est régulièrement confronté à de nouveaux défis. Il est essentiel de connaître d’autres entrepreneurs et des experts pour confronter ses idées et prendre les bonnes décisions.

 

Pour les entrepreneurs qui ne se sont pas encore lancés, mon conseil est également de bien choisir son associé : il doit être complémentaire en termes de compétences et de personnalité et il doit exister une forte estime entre vous.

 

 

Décideurs. Quelles sont vos ambitions pour les trois prochaines années ?

B. C. -L. La société a été créée en 2009 et a connu ces quatre dernières années une croissance très forte : de 1,2 million d’euros en 2012 à 13 millions d’euros prévus en 2016. Nous souhaitons continuer cette croissance en multipliant par trois le chiffre d’affaires d’ici trois ans. Nous avons ouvert en 2015 une filiale à Londres et nous aimerions continuer notre développement à l’international, notamment aux États-Unis.

De plus, nous avons lancé en 2014, la Theodo Academy, un incubateur réservé aux Theodoers qui souhaitent créer leur propre start-up indépendante sur des métiers connexes à Theodo. Nous avons déjà accompagné quatre nouveaux dirigeants dans leur projet respectif. Je serais heureux de voir une dizaine de « Theodoers » se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat dans les trois prochaines années.

 

 

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

Theodo cherche à créer un nouveau modèle entre la société de conseil et la SSII. L’approche consiste à s’intéresser aux problèmes business du client, à l’image d’une société de conseil, en livrant une solution digitale en production plutôt qu’une présentation avec des recommandations.

Le produit type de Theodo est une équipe dédiée en mode task force qui travaille avec le client pour mettre un « minimum valuable product » en production le plus rapidement possible afin d’intégrer des retours utilisateurs dès la phase de développement.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

Deux marques dominent nettement le marché de l’équipement sportif. Mais quelles sont les forces et les faiblesses de Nike et d’Adidas ? Réponse ici.

Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

Olivier Doye prend la tête de la DAF de Parangon ID

Olivier Doye prend la tête de la DAF de Parangon ID

Le groupe spécialiste des solutions d’identification annonce la nomination, en qualité de CFO, d’Olivier Doye. Jusqu’alors directeur général adjoint f...

Olivier Guigné (CNP Assurances) : "L’évolution des marchés actions est étroitement liée à l’environnement de taux"

Olivier Guigné (CNP Assurances) : "L’évolution des marchés actions est étroitement liée à l’environn...

En dépit de la remontée des marchés actions au cours du premier trimestre 2019, les investisseurs sont restés prudents. Olivier Guigné, directeur des...

Bernard Arnault et Notre-Dame : en pôle position

Bernard Arnault et Notre-Dame : en pôle position

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans et 60 milliards d’euros plus tard, le voilà l’homme le plus riche d...

Le match : LVMH vs Kering

Le match : LVMH vs Kering

Bernard Arnault et François Pinault à la tête de LVMH et de Kering dominent le marché du luxe mondial. Mais qui des deux groupes est le plus puissant...

Conseil : Mediobanca s’offre la boutique Messier Maris

Conseil : Mediobanca s’offre la boutique Messier Maris

La première banque d’affaires italienne acquiert une participation majoritaire au capital du conseil en M&A français. L’objectif est de gagner des...

Olivier Neumann (Fondation de France) : « Être DAF au sein de la Fondation de France crée une obligation morale »

Olivier Neumann (Fondation de France) : « Être DAF au sein de la Fondation de France crée une obliga...

Tout juste arrivé à la tête de la direction financière du premier opérateur privé de philanthropie en France, Olivier Neumann dévoile ses ambitions et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message