Back Market lève 110 millions d’euros pour financer sa croissance aux États-Unis

La société française Back Market, qui commercialise du matériel électronique reconditionné, a bouclé une levée de fonds en série C pour accélérer son développement outre-Atlantique et améliorer son image de marque et sa satisfaction client.

La société française Back Market, qui commercialise du matériel électronique reconditionné, a bouclé une levée de fonds en série C pour accélérer son développement outre-Atlantique et améliorer son image de marque et sa satisfaction client.

Deux ans après avoir levé 41 millions d’euros, Back Market boucle un deuxième tour de table de 110 millions d’euros mené par Goldman Sachs Growth, et suivi par les investisseurs historiques du groupe, à savoir Eurazeo Growth et Aglaé Ventures. Le segment du reconditionné a, en effet, connu une croissance de 19 % sur l’année 2019, selon l’International Data Corporation, qui prévoit d’ailleurs une évolution similaire jusqu’en 2022 au moins. En outre, l’appui de ces fonds a été sollicité dans un contexte d’augmentation très importante de la demande que la crise actuelle a provoqué. De fait, la généralisation du télétravail, couplé à une forte incertitude économique a poussé les gens à s’équiper à moindre coût en matériel électronique, et donc à se tourner vers le marché du reconditionné. 

Si le marché est en forte croissance dans son ensemble, c’est particulièrement vrai pour les États-Unis, où Back Market est implantée depuis 2018 avec déjà plus de 200 commerçants partenaires. « Si notre activité témoigne actuellement d’une croissance à trois chiffres, elle s’établit plutôt à quatre chiffres sur le marché américain », explique Thibaud de Larauze, le Pdg-cofondateur de Back Market. « Nous avions « short-listé » une dizaine d’investisseurs originaires d’Amérique du Nord dans l’optique de trouver le meilleur allié possible pour accélérer notre expansion sur place et devenir leader mondial, poursuit-il. Goldman Sachs, qui croit beaucoup en l’économie circulaire, a été la plus séduisante. Et son équipe d’investissement n’a rien trouvé à redire à notre plan d’affaires. »  

L’autre défi majeur pour la société est d’augmenter son taux de satisfaction client qui avait été épinglé par 60 millions de consommateurs en 2019. La scale-up devrait donc utiliser cette levée de fonds pour tripler ses effectifs dédiés au contrôle qualité et ainsi passer de 6 mois de garantie à une fourchette comprise entre 12 et 24 mois.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Fraikin reprend Via Location

Fraikin reprend Via Location

Le groupe français Fraikin, leader européen de la location longue durée de véhicules industriels et commerciaux, vient d’annoncer, le 21 octobre, l’ac...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

Le président de la société d’investissement familiale FFP a passé une grande partie de sa carrière au sein des marques Peugeot et Citroën. Cet ingénie...

Reed Smith renforce son pôle immobilier

Reed Smith renforce son pôle immobilier

L’avocate Carole Steimlé rejoint Reed Smith comme associée. Son arrivée poursuit la vague de recrutements opérée par le cabinet depuis le début d’anné...

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Le premier réseau d'écoles privées d'enseignement supérieur dédiées à la création et l’innovation, AD Éducation, acquiert deux sociétés, italienne et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte