B. Shadbolt (LaSalle IM) : "La France et l’Allemagne restent nos deux pays cibles principaux"

B. Shadbolt (LaSalle IM) : "La France et l’Allemagne restent nos deux pays cibles principaux"
Beverley Shadbolt (©LaSalle)

Promue présidente de LaSalle France en mai 2018, Beverley Shadbolt nous dévoile sa stratégie d’investissement. Rencontre.

Décideurs. Que représente aujourd’hui LaSalle Investment Management en France ?

Beverley Shadbolt. Nous gérons 4 milliards d’euros d’actifs immobiliers en France à l’heure actuelle. Environ la moitié sont des bureaux, le restant étant constitué de commerces et de quelques actifs logistiques. Dans le tertiaire, nous sommes principalement présents en région parisienne où nous couvrons différents sous-marchés et différentes typologies d’actifs. Nous avons notamment dans notre portefeuille plusieurs projets de restructuration et de développement, à l’instar de la Tour Alto à la Défense (livraison anticipée au printemps 2020), de la Maison Bayard, ancien siège de RTL, située à deux pas de l’avenue Montaigne à Paris, de l’immeuble Europa à Levallois-Perret que nous venons de pré-louer au groupe WPP ou encore un développement en blanc de 10 000 m² à proximité de la Station F dans le 13e arrondissement de Paris, récemment acquis auprès d’AG Real Estate. Ce maillage et les différentes typologies de locataires qui composent notre portefeuille nous permettent de bien comprendre le fonctionnement du marché de bureaux francilien et d’ajuster notre stratégie en fonction des grandes tendances qui l’animent. Côté arbitrages, nous avons cédé en 2018 pour 800 millions d’euros d’actifs qui étaient arrivés à maturité après avoir été travaillés. Enfin, le bureau parisien de LaSalle dispose d’une équipe de fund management qui couvre toute l’Europe continentale. Ainsi, nous investissons des capitaux français à la fois à l’échelle paneuropéenne et en dehors de nos frontières.

Quelles sont les grandes lignes de votre stratégie d’investissement ?

Nous intervenons sur tous les profils de risque. L’un de nos fonds phares est Encore +. Ce véhicule délivre un rendement core + et a dépassé le cap des 2 milliards d’euros d’actifs sous gestion l’année dernière. Sa taille nous permet de prendre un peu plus de risques sur certains sujets pour maximiser la performance du fonds. Le VEFA, situé à proximité de la Station F, acheté pour le compte d’Encore+ en est un exemple. La reprise de la gestion pleine et entière d’Encore +, partagée jusqu’à l’année dernière avec Aviva Investors, nous a de plus permis de clarifier la stratégie et de gagner en rapidité dans la prise de décision. Au niveau des classes d’actifs, le bureau reste notre cible principale. En commerce, nos critères d’investissement sont très stricts. Nous prenons en compte une multitude de facteurs comme la dynamique démographique de la géographie cible, les technologies embarquées dans l’actif, la qualité de l’environnement l’entourant… Le centre commercial Place des Halles à Strasbourg coche par exemple toutes ces cases, c’est pourquoi nous l’avons acquis en 2017. Concernant la logistique, nous avons une approche européenne, non par pays, et investissons donc dans une logique de diversification pour nos clients.

"Nous regardons en priorité les villes françaises, qui se distinguent dans notre classement E-REGI et que nous publions tous les ans"

Quid de la géographie et de la performance ?

En France, nous nous concentrons principalement sur les grandes villes : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Strasbourg… Plus généralement, nous regardons en priorité les villes françaises, qui se distinguent dans notre classement E-REGI et que nous publions tous les ans. Au sujet de la performance, nous visons des rendements à deux chiffres pour nos investissements value added avec effet de levier. S’agissant des investissements core et core+, cela dépend du profil des actifs, de la période de détention considérée et du potentiel de réversion.

Quelles sont vos ambitions à court et moyen terme ?

La France et l’Allemagne restent nos deux pays cibles principaux. Dans l’Hexagone, nous allons continuer à nous diversifier sur différents secteurs géographiques et profils de locataires. En Ile-de-France, nous adaptons nos stratégies pour profiter des opportunités qu’offrent le Grand Paris et les JO à moyen terme. Plusieurs centaines de millions d’euros devraient être investis, en particulier sur les segments core+ et value added, après une année 2018 record en termes de ventes.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du guide immobilier 2019 de Décideurs

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message