B. Le Terrec (Groupe BNP Paribas) : "Les équipes sont nos meilleurs ambassadeurs"

Depuis septembre 2019, Béatrice Le Terrec occupe le poste 
de directrice des ressources humaines de BNP Paribas Leasing Solutions où elle est chargée de déployer les initiatives RH en France et en Europe. À l’heure de la digitalisation, le recrutement, la mobilité et la montée en compétences des collaborateurs sont au cœur de la croissance du groupe.

Depuis septembre 2019, Béatrice Le Terrec occupe le poste de directrice des ressources humaines de BNP Paribas Leasing Solutions où elle est chargée de déployer les initiatives RH en France et en Europe. À l’heure de la digitalisation, le recrutement, la mobilité et la montée en compétences des collaborateurs sont au cœur de la croissance du groupe.

Décideurs. Vous êtes DRH de BNP Paribas Leasing solutions depuis peu. Quelle est votre mission ?

Béatrice Le Terrec. J’ai été recrutée chez BNP Paribas il y a plus de vingt ans, d’abord pour travailler dans la banque d’investissement, puis mon parcours s’est orienté vers des équipes d’ingénierie produits et de vente, et plus récemment en tant que responsable de la communication. À ce poste de DRH, j’ai sur ma feuille de route l’accompagnement de la transformation de nos métiers. Celle-ci passe par l’évolution de notre business model et la refonte de notre système ­d’information.

Lorsque vous parlez de transformation, s’agit-il de transformation digitale ?

Effectivement, nous ressentons une certaine exigence de la part de nos clients et des équipes. Tout doit être digitalisé et les interfaces digitales avec nos partenaires sont clé. Cette mutation nécessite une évolution des équipes, des manières de travailler, et c’est aussi du ressort de la direction des ressources humaines de les accompagner, principalement en matière de recrutement. Travailler sur de nouveaux systèmes implique des compétences nouvelles qu’il n’est pas toujours facile de « dénicher ». Nous sommes en pleine guerre des talents.

« Travailler sur de nouveaux systèmes implique des compétences nouvelles difficilesà ‘‘dénicher’’ »

Quels dispositifs mettez-vous en place pour recruter les profils dits en pénurie ?

Un « strategic workforce planning » a été créé. Il vise à cartographier les métiers et les compétences dont nous aurons besoin à horizon cinq ans. Chaque manager, que nous accompagnons, doit remplir cet exercice de projection. Cela permet de savoir quels chemins nous devons parcourir pour soutenir les équipes, quels dispositifs de formation interne ou externe mettre en place pour garder nos talents et les former. Nous connaissons une réorientation progressive des profils recherchés. Par exemple, en matière de communication, ce sont désormais les experts du digital qui sont les plus demandés. Il s’agit de profils rares, difficiles à attirer. Or, ils seront les mieux à même de gérer les réseaux sociaux, devenus les vitrines de l’entreprise, et auront un rôle important à jouer dans le processus de recrutement. Par ailleurs, nous considérons que nos équipes sont les meilleurs ambassadeurs de notre marque et nous les encourageons à prendre la parole sur ces réseaux. ­Enfin, des partenariats avec de nouvelles écoles, avec lesquelles nous n’avions pas l’habitude de travailler, se sont conclus. Je pense notamment à des structures spécialisées dans le traitement de la « data ».

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B.Lombard (KSB France): "La dimension inclusive de l’entreprise a joué un rôle clé dans cette crise"

B.Lombard (KSB France): "La dimension inclusive de l’entreprise a joué un rôle clé dans cette crise"

Avec un chiffre d’affaires de plus de 2,4 milliards d’euros et une implantation dans plus de cent pays, le groupe KSB compte parmi les plus grands con...

C.Vérot (Mercuri International) : "Garder une longueur d’avance sur les compétences commerciales"

C.Vérot (Mercuri International) : "Garder une longueur d’avance sur les compétences commerciales"

La crise sanitaire plonge les commerciaux dans une situation peu confortable, rendez-vous annulés, reportés, pression accrue sur les résultats…Il est...

Élisabeth Borne succède à Muriel Pénicaud au ministère du Travail

Élisabeth Borne succède à Muriel Pénicaud au ministère du Travail

L'ancienne ministre de la Transition écologique prend la tête du ministère du Travail. Expérimentée, femme de terrain réputée tenace, celle qui se veu...

L’éthique en entreprise à l’épreuve de la crise

L’éthique en entreprise à l’épreuve de la crise

Une étude réalisée au cœur de la pandémie donne à penser que l’éthique pourrait bien s’arrêter là où commence la crise.

G. Rabel-Suquet (Manitou Group), "Je veux une direction des ressources humaines de proximité"

G. Rabel-Suquet (Manitou Group), "Je veux une direction des ressources humaines de proximité"

Homme de terrain qui aime aller au contact des collaborateurs, le DRH du Groupe Manitou plaide pour le changement dans la continuité.

Quel avenir pour les CFA d'entreprises ?

Quel avenir pour les CFA d'entreprises ?

Innovation de la loi "Avenir professionnel", la possibilité pour les entreprises de créer leur propre centre de formation des apprentis (CFA) a reçu u...

C.Arquié (SGS) : "La crise nous a permis d’accélérer sur nos objectifs prioritaires"

C.Arquié (SGS) : "La crise nous a permis d’accélérer sur nos objectifs prioritaires"

Les collaborateurs du groupe SGS, spécialisé dans le contrôle et la certification, sont pour la plupart restés mobilisés sur site pendant la crise san...

Nexity et The Boson Project entament une épopée commune pour transformer les entreprises

Nexity et The Boson Project entament une épopée commune pour transformer les entreprises

Nexity, major français sur les métiers de la promotion et des services immobiliers, et The Boson Project, acteur engagé dans la transformation des org...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message