B. Le Terrec (Groupe BNP Paribas) : "Les équipes sont nos meilleurs ambassadeurs"

Depuis septembre 2019, Béatrice Le Terrec occupe le poste 
de directrice des ressources humaines de BNP Paribas Leasing Solutions où elle est chargée de déployer les initiatives RH en France et en Europe. À l’heure de la digitalisation, le recrutement, la mobilité et la montée en compétences des collaborateurs sont au cœur de la croissance du groupe.

Depuis septembre 2019, Béatrice Le Terrec occupe le poste de directrice des ressources humaines de BNP Paribas Leasing Solutions où elle est chargée de déployer les initiatives RH en France et en Europe. À l’heure de la digitalisation, le recrutement, la mobilité et la montée en compétences des collaborateurs sont au cœur de la croissance du groupe.

Décideurs. Vous êtes DRH de BNP Paribas Leasing solutions depuis peu. Quelle est votre mission ?

Béatrice Le Terrec. J’ai été recrutée chez BNP Paribas il y a plus de vingt ans, d’abord pour travailler dans la banque d’investissement, puis mon parcours s’est orienté vers des équipes d’ingénierie produits et de vente, et plus récemment en tant que responsable de la communication. À ce poste de DRH, j’ai sur ma feuille de route l’accompagnement de la transformation de nos métiers. Celle-ci passe par l’évolution de notre business model et la refonte de notre système ­d’information.

Lorsque vous parlez de transformation, s’agit-il de transformation digitale ?

Effectivement, nous ressentons une certaine exigence de la part de nos clients et des équipes. Tout doit être digitalisé et les interfaces digitales avec nos partenaires sont clé. Cette mutation nécessite une évolution des équipes, des manières de travailler, et c’est aussi du ressort de la direction des ressources humaines de les accompagner, principalement en matière de recrutement. Travailler sur de nouveaux systèmes implique des compétences nouvelles qu’il n’est pas toujours facile de « dénicher ». Nous sommes en pleine guerre des talents.

« Travailler sur de nouveaux systèmes implique des compétences nouvelles difficilesà ‘‘dénicher’’ »

Quels dispositifs mettez-vous en place pour recruter les profils dits en pénurie ?

Un « strategic workforce planning » a été créé. Il vise à cartographier les métiers et les compétences dont nous aurons besoin à horizon cinq ans. Chaque manager, que nous accompagnons, doit remplir cet exercice de projection. Cela permet de savoir quels chemins nous devons parcourir pour soutenir les équipes, quels dispositifs de formation interne ou externe mettre en place pour garder nos talents et les former. Nous connaissons une réorientation progressive des profils recherchés. Par exemple, en matière de communication, ce sont désormais les experts du digital qui sont les plus demandés. Il s’agit de profils rares, difficiles à attirer. Or, ils seront les mieux à même de gérer les réseaux sociaux, devenus les vitrines de l’entreprise, et auront un rôle important à jouer dans le processus de recrutement. Par ailleurs, nous considérons que nos équipes sont les meilleurs ambassadeurs de notre marque et nous les encourageons à prendre la parole sur ces réseaux. ­Enfin, des partenariats avec de nouvelles écoles, avec lesquelles nous n’avions pas l’habitude de travailler, se sont conclus. Je pense notamment à des structures spécialisées dans le traitement de la « data ».

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Le contenu de la réforme des retraites que le gouvernement dévoilera mercredi portera sans doute la marque de son architecte, Jean-Paul Delevoye. Cet...

J.C. Benzo (Groupama) : "Le PER arrive à point nommé dans un contexte de réforme des retraites"

J.C. Benzo (Groupama) : "Le PER arrive à point nommé dans un contexte de réforme des retraites"

Jean-Christophe Benzo, qui dirige Groupama Épargne Salariale, évoque l’un des dispositifs mis en place par la loi Pacte, le PER. Il revient sur la néc...

S. Honoré Hatton (Mastercard France) : "Je crois à la vertu de l’exemple"

S. Honoré Hatton (Mastercard France) : "Je crois à la vertu de l’exemple"

Directrice générale de la filiale française d’un groupe mondial, Solveig Honoré Hatton évoque la question de l’égalité entre hommes et femmes et celle...

B.Tiers (e-SNCF) : "Devenir data scientist à 55 ans, c’est possible à la SNCF"

B.Tiers (e-SNCF) : "Devenir data scientist à 55 ans, c’est possible à la SNCF"

Benoît Tiers, directeur général d’e.SNCF, dirige les activités numériques, au sens large, au sein du groupe SNCF. Cette entité créée en 2016 a pour mi...

C. Castanet (AMF) : "L’épargne salariale est avant tout une épargne populaire"

C. Castanet (AMF) : "L’épargne salariale est avant tout une épargne populaire"

Avec encours total de 130 milliards d’euros et un nombre de contrats légèrement supérieur à 10,5 millions, l’épargne salariale a encore une marge de p...

B.Sobry-Chognot (Groupe Shell) : "L’intéressement responsabilise les salariés"

B.Sobry-Chognot (Groupe Shell) : "L’intéressement responsabilise les salariés"

Accroître l’engagement des collaborateurs et construire une politique sociale active notamment en matière d’employabilité durable, telle est la missio...

Chateauform':"La formation ? Là est notre ADN"

Chateauform':"La formation ? Là est notre ADN"

Avec 75 maisons et plus de 3 000 entreprises clientes, Chateauform’ s’est imposé comme un incontournable du secteur de la formation. Directrice des op...

C. Levasseur (SFR Altice) : "Notre marque employeur devient un atout"

C. Levasseur (SFR Altice) : "Notre marque employeur devient un atout"

Après un important plan de transformation engagé en 2017, Altice s'efforce de prendre soin de sa marque employeur pour attirer de nouveaux talents. Re...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message