B.Houseaux (Immochan): « L’engagement passe par l’exercice de la subsidiarité »

Avec près de 400 centres commerciaux gérés dans douze pays à travers l’Europe et l’Asie, Immochan est aujourd’hui l’une des premières immobilières commerciales européennes. Bertrand Houseaux, DRH d’Immochan France depuis un an, revient sur l’ADN de l’entreprise.

Avec près de 400 centres commerciaux gérés dans douze pays à travers l’Europe et l’Asie, Immochan est aujourd’hui l’une des premières immobilières commerciales européennes. Bertrand Houseaux, DRH d’Immochan France depuis un an, revient sur l’ADN de l’entreprise.

Décideurs. Votre culture d’entreprise est-elle liée à l’ancrage territorial d’Immochan ?

Bertrand Houseaux. L’ancrage culturel d’Immochan est fort, car riche d’une histoire et d’un territoire. Notre fondateur a placé l’homme au cœur d’une culture authentique : la culture du nord de la France, région réputée pour son sens du partage, son ouverture et sa convivialité, et a permis ainsi aux collaborateurs de se réaliser, d’entreprendre et de créer de la valeur.

Comment développez-vous l’engagement de vos collaborateurs ?

L’engagement ne se décrète pas, il est la conséquence d’un écosystème et surtout d’un management. Je crois qu’il passe par l’exercice de la subsidiarité, c’est-à-dire par la prise des décisions au plus proche de la compétence. L’alignement des valeurs personnelles des collaborateurs et des valeurs défendues par l’entreprise, la connaissance du but final dans lequel on inscrit son action sont des facteurs clés de l’engagement. L’entreprise doit donc créer du lien entre ses projets et ses collaborateurs, et communiquer de manière claire et bienveillante. À titre d’exemple : nous sommes une entreprise d’experts mais le raisonnement en silos est une erreur, nous avons besoin d’échanger. Nous réunissons donc plusieurs fois par an l’ensemble de nos collaborateurs lors de rencontres transverses afin qu’ils puissent partager leurs expériences. Chacun en sort grandi et comprend mieux le sens de son travail.

Comment faites-vous pour attirer les talents ?

Je crois en effet que « talents » est le bon terme et les attirer suppose de savoir se définir. Les valeurs d’Immochan sont des atouts, notre authenticité, notre bienveillance, nos exigences nous représentent. Dans l’immobilier, tout le monde se connaît, la meilleure publicité est donc celle de nos équipes. Ils ont besoin de s’inscrire dans un projet, d’entreprendre et de se réaliser. C’est ce que nous leur offrons !

Quels sont les prochains chantiers de votre pôle RH ?

Le rôle d’une direction des ressources humaines est d’être au service de la vision de l’entreprise et de tout mettre en place pour que cette dernière atteigne ses objectifs. Comme beaucoup d’entreprises, nous sommes en pleine transformation. Notre but à horizon 2030 : devenir un global urban player. Nous menons pour cela une stratégie de diversification et d’élargissement, ce qui implique le développement et le recrutement de nouvelles compétences. Nous travaillons actuellement à la création d’une plateforme de gestion des candidatures. Nous adaptons également nos outils, je pense notamment à notre SIRH ou à l’équipement de l’ensemble de nos collaborateurs avec des outils qui leur simplifient la vie et leur permettent de communiquer et d’apprendre avec agilité.

Propos recueillis par Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

Acteur spécialisé dans les solutions d’économies d’énergies et implanté dans le Sud-Ouest depuis quarante ans, le groupe Weck ambitionne de devenir u...

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

Acteur majeur du e-commerce, Cdiscount est une entreprise en mouvement. Entretien sur fond de transformation et mobilité avec Nathalie Estrada, la d...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Marie Ekeland, cap sur 2050

Marie Ekeland, cap sur 2050

La cofondatrice de France Digitale et du fonds de capital-investissement Daphni lance 2050. Une nouvelle structure qui a pour mission de mettre l’arge...

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Directrice générale d’Engie depuis janvier, Catherine MacGregor a effectué la majeure partie de sa carrière dans le secteur parapétrolier. Pour autant...

Dossier. Travailler en 2021, la nouvelle donne digitale

Dossier. Travailler en 2021, la nouvelle donne digitale

La crise sanitaire se traduit par une accélération de la transformation numérique bouleversant les modes de travail. Ses effets se font ressentir de f...

J. Mane (Mane), "Mane n’est pas un one Mane show"

J. Mane (Mane), "Mane n’est pas un one Mane show"

Spécialiste de la création d’arômes et de parfums, Mane inscrit son développement dans une démarche durable et citoyenne. Rencontre avec Jean Mane,...

Le mentorat inter-entreprises, une arme pour briser le plafond de verre

Le mentorat inter-entreprises, une arme pour briser le plafond de verre

Le mentorat est une pratique qui aide au quotidien jeunes diplômés, entrepreneures en herbe ou femmes à briser le plafond de verre. Pour mener les cho...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte