B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe"

B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe"
Boris Cappelle (©D.R.)

Boris Cappelle a succédé à Will Woodhead à la tête de Savills France depuis quelques semaines. Il nous dévoile sa feuille de route.

Décideurs. Que représente Savills France aujourd’hui ?

Boris Cappelle. Nous comptons environ 140 collaborateurs et regroupons différentes lignes de métiers : l’agence qui assure le locatif et inclut le département tenant representation, la business unit transaction qui regroupe le retail et l’investissement, l’activité dédiée au property management, le département expertise, le pôle audit et charges, ainsi que les équipes en charge du résidentiel captal market, c’est-à-dire les résidences services gérées, le coliving et demain les opérations résidentielles en bloc. Nous avons réalisé un volume d’activité légèrement supérieur à 19 millions d’euros bruts en 2018. Au début de cette année, nous avons intégré les principaux collaborateurs du conseil en immobilier Alba. Alain Brunschweiler nous a notamment rejoints en qualité de directeur du développement et de la stratégie dans un rôle transversal portant sur l’ensemble des métiers exercés par Savills. Gilles Matuszak est devenu quant à lui directeur des régions à partir de l’agence lyonnaise. Il développe notre présence sur l’ensemble du territoire et continue d’assister les grands utilisateurs au niveau national.

Quels sont les grands axes de votre stratégie de développement en France ?

Nous allons commencer par poursuivre ceux qui ont déjà été lancés. Le développement en régions constitue le premier. Nous recrutons des collaborateurs pour mener les opérations locatives à Lyon et d’autres pour conduire les dossiers à l’investissement. Nous pourrions aussi nous implanter dans d’autres grandes métropoles dès cette année si des opportunités se présentent. En parallèle, nous allons davantage renforcer nos équipes en place. Nous avons déjà recruté seize collaborateurs depuis le début de l’année et seize postes sont actuellement à pourvoir. Nous réfléchissons également à des opérations de croissance externe pour renforcer nos activités existantes et les compléter. Nous espérons par exemple couvrir rapidement le secteur de la logistique. Enfin, le marché français s’internationalise à rythme soutenu. Nous voulons tirer notre épingle du jeu grâce à la position de leader du groupe dans des marchés comme la Corée du Sud, Hong Kong et la Chine. Une équipe est spécialement dédiée à Londres pour faire la passerelle entre les investisseurs asiatiques et les équipes françaises afin de concrétiser des opérations dans l’Hexagone.

Quelles sont vos ambitions à court et moyen termes ?

D’ici deux à trois ans, nous espérons réaliser plus d’une fois et demie notre chiffre d’affaires actuel et couvrir tous les marchés mentionnés précédemment. Les effectifs de Savills devraient continuer à s’étoffer en conséquence. Selon les opérations de croissance externe qui seront concrétisées, nous pourrions rapidement compter plus de 200 collaborateurs.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message