Avocats : le télétravail à 100 % désormais obligatoire

Contrairement à l’avis des institutions représentatives de la profession, la Chancellerie a décidé d’aligner les cabinets d’avocats sur les entreprises en imposant le travail à distance à tous les avocats, allant même jusqu’à durcir le ton en raison du nombre trop important de contaminations au sein de ces structures recevant du public.

Contrairement à l’avis des institutions représentatives de la profession, la Chancellerie a décidé d’aligner les cabinets d’avocats sur les entreprises en imposant le travail à distance à tous les avocats, allant même jusqu’à durcir le ton en raison du nombre trop important de contaminations au sein de ces structures recevant du public.

Il fallait reconnaître une fausse information ! Si la pandémie poursuit sa propagation, les pouvoirs publics n’ont pas pour autant décidé de confiner les avocats. Ces derniers peuvent continuer à aménager leurs conditions de travail et exercer leur profession comme ils l'entendent, notamment grâce à leur carte professionnelle.

Cette blague du 1er avril est néanmoins l’occasion de mettre en avant une nouvelle fois les résultats de notre enquête relative au bien-être et à la santé au travail dans les professions juridiques. Selon les chiffres récoltés, aucun avocat n'est obligé de télétravailler alors que les entreprises sont nombreuses à imposer le travail à distance à l'ensemble de leurs salariés conformément aux recommandations gouvernementales, rappelées par le président de la République mercredi 31 mars au soir.

Notre sondage montre en revanche que les avocats sont 12,24 % à se voir imposer le travail en cabinet. Ce chiffre s'élève à 23,7 %  pour les collaborateurs. À cela s'ajoutent les 40,9 % d'associés qui ont choisi d'exercer à temps plein au bureau.

Ici, retrouvez les résultats en matière de responsabilité sociétale et environnementale. RSE : de l’entreprise aux professions juridiques de conseil.

Ici, un état des lieux de la prise en compte des risques psychosociaux. Professions du droit : quand la santé mentale n'est plus taboue.

Enfin, le stress et la pression subis par les juristes à l’aune du management et du télétravail. Exercer le droit autrement : la quête du bien-être au travail.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Le cabinet d’avocats d’affaires accueille Michael Samol en qualité d’associé parmi son équipe en fusions-acquisitions et private equity, ce qui renfor...

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

En quittant Reinhart Marville Torre où elle a exercé pendant cinq ans pour Stephenson Harwood, Soazig Préteseille-Taillardat renoue avec la dimension...

Le directeur juridique de Seb entre au comex

Le directeur juridique de Seb entre au comex

L’industriel français Seb renforce son comité exécutif et nomme quatre nouveaux membres, parmi lesquels Philippe Sumeire, directeur général juridique...

Double cooptation chez Delsol

Double cooptation chez Delsol

Delsol Avocats annonce la cooptation de deux nouveaux associés en financement et en restructuring : Séverine Bravard et Manuel Wingert.

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Le cabinet d’avocats indépendant promeut la spécialiste du droit immobilier Marie-Caroline Fauchille, Diane Le Chevallier dans l’équipe financement im...

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Le spécialiste du private equity Florent Mazeron est le nouvel associé de l’équipe corporate de Linklaters. Il occupera par la même occasion des fonct...

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

L’arrivée de Pierre-Marie Boya en qualité de counsel consolide le bureau parisien d’Hogan Lovells.

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

L’épidémie de Covid-19 a provoqué une dégradation des finances publiques. Si l’actuel gouvernement écarte toute hausse de la fiscalité, la réduction d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte