Autriche : terre d'entreprises de croissance

Autriche : terre d'entreprises de croissance

Ce petit pays germanique est connu pour son vaste réseau de PME performantes à l'international. Trois d'entre elles sont un cas d'école.

Eglo, des produits lumineux

1969 fait partie des années historiques : premiers pas de l’homme sur la Lune, première transplantation cardiaque en Allemagne, décollage inaugural du Concorde depuis Paris et… création d’Eglo, s’amuse à constater l’entreprise sur son site internet. Fondé en Autriche par Ludwig Obwisier, le groupe aux 553 millions d’euros de chiffre d’affaires est spécialisé dans les luminaires intérieurs, extérieurs et les ampoules. L’entreprise, qui a joué la carte de l’internationalisation en commençant par l’Allemagne, compte désormais 70 filiales dans 50 pays. Sa croissance est telle qu’entre 1997 et 2017 sa surface de stockage passe de 10 000 à environ 200 000 m3. Led et lumières intelligentes sont au cœur de la stratégie d’Eglo, qui sort chaque jour de ses usines plus de 80 000 produits. 

Keba Group, automatiser l'excellence

Depuis plus de cinquante ans, Keba Group participe à l’innovation en développant et produisant des solutions d’automatisation. Le groupe familial autrichien, installé dans quinze pays, est présent sur le segment de l’électromobilité. Il a développé des bornes de recharge de voitures à destination d’entreprises, de collectivités locales ou encore des particuliers. "Intelligentes", celles-ci sont capables de dialoguer avec les bâtiments près desquels elles sont installées mais également de communiquer entre elles afin d’adapter la puissance disponible. Autre domaine dans lequel Keba excelle : l’automatisation industrielle. La société s’attache à allier les concepts de normes et de flexibilité, que ce soit sur la robotique, les emballages ou encore les secteurs du moulage. Des développements à la pointe qui lui ont permis de dégager près de 375 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice 2020-2021.

Hauser, un chiffre d’affaires en surchauffe

En 2019, la laiterie Zott – une entreprise familiale pesant un milliard d’euros de chiffre d’affaires – ouvrait en Bavière un magasin de 1 300 m2 consacré aux produits laitiers. Au total, plus de 140 sortes de fromages présentés sur un comptoir de 12 mètres de long et un catalogue de près de 1 200 articles. Pour proposer ses produits aux amoureux de cantals et autres pâtes dures, le groupe s’est appuyé sur l’expertise d’une entreprise incontournable dans le secteur frigorifique en Europe, l’Autrichien Hauser. Depuis plus de 70 ans, ce groupe propose des solutions aux entreprises, que ce soit des meubles à surgelés, des systèmes de régulation, des chambres froides ou encore des entrepôts frigorifiques ainsi que les services liés à leur gestion comme la surveillance des températures. De 160 employés et 21 millions de chiffre d’affaires en 1997, le groupe familial atteint aujourd’hui les 1 200 collaborateurs pour 312 millions de CA.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les leaders de la croissance 2022 - France et Europe

Malgré une année 2020 économiquement mouvementée, la France, et plus globalement l'Europe, continuent d'héberger des sociétés à la croissance remarquable. Tour d'horizon de ces beaux exemples de réussite.
Sommaire G. Reboul (Reboul & Associés) : "Les secteurs de la technologie et de la santé sont en pleine croissance" J-L. Mentior (M5) : "Les secteurs gagnants ? L'agroalimentaire, l'industrie et l'energie" B. Gstalder (Mister Menuiserie) : "Nous sommes le Volkswagen de la menuiserie" Classement des leaders de la croissance 2022 - France Agroalimentaire, ces Français qui cartonnent Discrètes, ces entreprises contribuent à réindustrialiser la France Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes Classement des leaders de la croissance 2022 - Europe Trois entreprises scandinaves méconnues qui cartonnent
B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message