A.Richard (ANDRH) : "Pas de pause pour les DRH"

La crise sanitaire a bousculé les organisations, en matière de  télétravail et de  digitalisation notamment. La fonction de DRH, surexposée et très sollicitée pendant cette période, a elle aussi pris une dimension particulière. Audrey Richard, présidente de l’association nationale des DRH, s’en fait l’écho.

La crise sanitaire a bousculé les organisations, en matière de télétravail et de digitalisation notamment. La fonction de DRH, surexposée et très sollicitée pendant cette période, a elle aussi pris une dimension particulière. Audrey Richard, présidente de l’association nationale des DRH, s’en fait l’écho.

Décideurs. Comment se passe la période de sortie de confinement et le retour des salariés sur leur lieu de travail ?

Audrey Richard. Nous constatons tous combien le retour des salariés est très progressif. Les employeurs ont été étonnés du peu de monde sur site. De nombreux DRH ont dû réajuster leur message pour inciter les personnes à revenir davantage, en instaurant des roulements sur la semaine ou la journée. Et puis, il y a bien entendu l’impact de l’essor du télétravail… 

Justement. La révolution du télétravail fait couler beaucoup d’encre…

Le télétravail est une grande victoire. Certaines entreprises, avec un mode de management un peu à l’ancienne, y étaient très opposées. Mais elles y ont été conduites pour les besoins du maintien de leur activité… et ont constaté que cela fonctionnait. On est clairement passés de l’autre côté de la rive. Maintenant, il faut en préciser les modalités et l’organisation. 

Le télétravail ne creuse-t-il pas la distance entre cols bleus et cols blancs ?

Des clivages ont effectivement surgi pendant la période du confinement. Entre les collaborateurs qui restaient mobilisés sur site, ceux qui travaillaient à domicile, ou qui étaient en activité partielle… la situation a laissé des séquelles. Par ailleurs, des métiers jusqu’alors peu valorisés ont fait fonctionner le pays et cela aura nécessairement une répercussion dans les entreprises car un besoin de revalorisation est né. Mais les DRH savent aborder ces sujets. Il va leur falloir penser des actions pour travailler la cohésion, le sens commun, l’ambition de l’entreprise. Pour redonner de l’élan et de l’engagement d’équipe.

"Des clivages ont surgi entre les salariés pendant la période du confinement"

Beaucoup de DRH sont surchargés de travail depuis la crise sanitaire…

Oui ! Les DRH ont effectivement été en surcharge totale. Et l’impact de la crise sur l’emploi va continuer de les mobiliser. Pour eux, pas de pause. D’une certaine manière, le DRH prend soin des gens et s’occupe de tout le monde. Mais qui s’occupe de lui? C’est aussi le rôle de notre association que de les soutenir. 

Beaucoup d’entre eux évoquent le fait que leur rôle a évolué pendant cette période particulière. Le constatez-vous ?

Nombre d’entre eux se sont emparés de sujets qui n’étaient pas dans le champ des ressources humaines : des conseils pour prendre soin de son sommeil, ou encore faire attention à son alimentation, des recommandations pour une bonne hygiène de vie et une activité physique. Ils ont proposé des coachings sportifs, culinaires, de la sophrologie…

Est-ce appelé à durer ?

Il s’agit d’une tendance de fond. Auparavant, le DRH était positionné sur la gestion administrative, la paie, le développement de compétences… Mais depuis une quinzaine d’années, les sujets de société arrivent sur son bureau. Récemment, cela a été le cas du sujet autour des violences faites aux femmes, ou encore celui de l’écologie. C’est un mouvement très intéressant, mais il faut être armé. Et avoir le soutien de la direction générale. C’est d’ailleurs une source de satisfaction de la période. Je trouve qu’on a vu de nombreux DG et DRH travailler vraiment main dans la main.

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

La crise sanitaire a contraint des millions d’actifs à faire l’expérience prolongée du télétravail. Et si, dans un futur proche, il devenait la norme...

Le DRH de demain

Le DRH de demain

En première ligne pendant la crise, à pied d’œuvre pour accompagner la relance économique, les DRH ont un rôle considérable à jouer pour façonner non...

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

La déclaration de la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, en faveur de son allongement, relance le débat autour du congé pat...

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

Titulaire de la chaire pour l’entrepreneuriat des femmes de Sciences Po, l’économiste Anne Boring encourage les entreprises à lutter contre les stéréo...

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

Leader dans les métiers de services à la personne, O2 est une entreprise en forte croissance qui a fait le choix de maintenir son activité durant la p...

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

À l’occasion de la première "grande conférence du dialogue social", le Premier ministre a pu mesurer l’accueil réservé à sa "nouvelle méthode".

Cadres, quelle vie après la crise ?

Cadres, quelle vie après la crise ?

Si la crise sanitaire a révélé la persistance du clivage entre cols bleus et cols blancs, elle offre aussi l’opportunité d’une revalorisation pour les...

Recrutements RH : de nouvelles techniques font polémique

Recrutements RH : de nouvelles techniques font polémique

Rechercher de nouveaux talents et engager un changement radical est une des missions du département RH de l'entreprise. Lorsqu'il s'agit d'amorcer un...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message