Au volant de la LEXUS LC 500h

Aurélien Lacroix, 
En mode fusion-acquisition avec le coupé Lexus LC 500h

Aurélien Lacroix, En mode fusion-acquisition avec le coupé Lexus LC 500h

« La créativité du design, c’est ce qui me plait dans l’automobile, c’est cette dimension artistique qui m’a toujours attiré dans une voiture ». A 35 ans, Aurélien Lacroix, responsable Fusions et Acquisitions de Loxam est aux avant-postes pour conduire la croissance externe du spécialiste français de la location de matériel de construction. Avec 7 000 salariés et 1,4 milliard de chiffre d’affaires, Loxam a en effet racheté au cours de ces 5 dernières années, 15 de ses concurrents notamment au Brésil, au Royaume Uni ou au Moyen Orient.
Son goût pour l’automobile, Aurélien Lacroix le tient de son père. Pas de grosses berlines sophistiquées ni de supercars dans le garage paternel mais un intérêt suivi pour la marque Peugeot et quelques frissons à bord de la 405 Mi 16 familiale ont définitivement persuadé ce parisien que la voiture n’était pas seulement une commodité pour ses déplacements. « Peugeot a toujours fait l’effort de concevoir et de dessiner des voitures en ayant à cœur de provoquer l’émotion ; cela reste vrai aujourd’hui », explique-t-il. Pourtant celui-ci ne roule pas en Peugeot, d’ailleurs il ne dispose pas de voiture. « Ne pas posséder de voiture personnelle entretient mon goût pour l’automobile », estime-t-il. Alors, face au design audacieux et au raffinement affichés par le Lexus LC 500h, il ne peut s’empêcher de reconnaitre que les Takumi ont fait fort… Ces maîtres artisans japonais de la marque Lexus ont en effet apporté cette touche de luxe et de qualité que l’on se surprend à contempler à bord de ce coupé sportif. Ainsi, les piqûres irréprochables de la sellerie en Alcantara donnent au LC une touche à la fois sportive et luxueuse. Aucun plastique n’est apparent dans l’habitacle car presque toutes les surfaces reçoivent un habillage. Quant aux surpiqûres originales et les perforations discrètes qui ornent le tissu des sièges et le volant, celles-ci relèvent d’un véritable ouvrage d’art.
Mais ce que retient surtout Aurélien Lacroix de cet essai du LC 500h, c’est le bond technologique opéré par Lexus dans le domaine de la technologie hybride. Ce modèle est en effet le premier de la gamme à recevoir le système Multi Stage Hybrid qui offre une réponse plus directe à l’accélération, une sensation dynamique accrue et de véritables lettres de noblesse à la technologie hybride. Un mélange d’art traditionnel japonais et de haute technologie avec lequel la marque Lexus semble avoir trouvé là son équilibre. 

LE LEXUS LC 500h EN 5 QUESTIONS

- Vous êtes amateur de belle voiture, que représente la marque Lexus pour vous ?
L’image que j’avais est celle d’une marque qui cherche à se faire une place ; ni tout à fait sport, ni tout à fait avant-gardiste. Une image un peu floue et dont les contours sont beaucoup plus nets avec la LC 500h. Pas de doute, Lexus est ici clairement la vitrine technologique de Toyota avec un positionnement haut de gamme clairement assumé qui va rechercher la combinaison parfaite entre design, high-tech et raffinement sans être tape-à-l’œil.


- Qu’est-ce qui vous séduit immédiatement dans cette Lexus LC 500h ?
Immédiatement, c’est son design qui détourne les regards et sur lequel s’arrêtent les passants que l’on va mettre en avant. Mais je ne sais pas du design ou du raffinement apporté à la finition de cette voiture, lequel l’emporte en terme de séduction. Je reste « scotché » par la finesse, l’élégance et le raffinement proposés à bord de cette voiture. La finition est parfaitement homogène et  ne comporte aucune forme de brutalité. Cela consolide l’image que veut donner Lexus en terme de discrétion alors que ce modèle est vraiment tout en muscles. Mais je suis aussi impressionné par la sonorité du moteur V6 et par le passage imperceptible sur ce modèle de l’électrique au thermique. C’est très suave.       


- Si vous deviez illustrer cette voiture par une chanson, un air ou un film quel serait-il ?
Sans conteste, l’environnement high-tech avec l’affichage tête haute et la pluralité d’écrans digitaux devant moi me transportent dans « 2001 l’Odyssée de l’Espace ». Pas de doute, l’impression d’être à bord d’un vaisseau spatial est flagrante même s’il y a encore trop de boutons au tableau de bord.
 

- Imaginez le style de vie qui va avec, vous partez où ?
Je pense que je m’orienterai vers l’Allemagne pour y emprunter les grandes autoroutes en direction de l’Autriche certainement pour pouvoir explorer la facette sportive de cette Lexus LC 500h. Mais il faut aussi reconnaitre qu’il s’agit d’une voiture pouvant répondre à un usage moderne. Pour quelqu’un qui aime les voitures, la LC 500h se conduit très bien au quotidien. Elle permet de rouler la semaine sans être « glouton » sur le plan de la consommation et de se faire plaisir le week-end.

- Quelle est votre marque automobile préférée ?
Ma voiture préférée reste l’Aston Martin DBS apparue dans un tout autre film puisqu’il s’agit de « Casino Royale » avec  James Bond au volant. Sur ce modèle, le coup de crayon et la virtuosité du design sont époustouflants !

 

FICHE TECHNIQUE
Lexus LC 500h V6 essence 3,5 I hybride
Puissance totale / Couple : 354 ch / 348 Nm
0 à 100 km/h en 5 secondes
Vitesse Max : 241 km/h
Conso. mixte : 6,4 l/100 km
Rejets CO2 : 145 g/km
L x l x h : 4,76 m x 1,92 m x 1,345 m
Poids : 2 445 kg
Prix : à partir de 119 000 € 

 Jean-Pierre Lagarde

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

A.Dubey (L’Oréal ) : "La personnalisation est l'avenir de la beauté"

A.Dubey (L’Oréal ) : "La personnalisation est l'avenir de la beauté"

Chief Digital et Marketing Officer du groupe L’Oréal, Asmita Dubey porte, en tant que membre du comité exécutif, les enjeux de transformation digitale...

Isabelle Langlois, les gemmes sublimées

Isabelle Langlois, les gemmes sublimées

La joaillière conçoit ses bijoux comme d’autres des robes de haute-couture : avec une précision et un raffinement sans pareil. Une véritable vocation...

S.  Engster (Chamberlan) : "Le tarif de nos paires de souliers sur mesure est très compétitif"

S. Engster (Chamberlan) : "Le tarif de nos paires de souliers sur mesure est très compétitif"

Depuis 2015, Chamberlan Paris propose des souliers sur mesure livrés dans des délais raisonnables et à des prix défiant ceux de la concurrence. Une of...

Essai auto : BMW M4 Competition MxDrive Coupé

Essai auto : BMW M4 Competition MxDrive Coupé

Vous aimez les bolides puissants, dynamiques et particulièrement confortables ? Grâce à ses innovations de pointe offrant performances et parfaite maî...

Livres : la sélection de novembre

Livres : la sélection de novembre

Un essai qui marque les esprits, un nouvel Astérix meilleur que prévu, un ouvrage de chronique et un roman poignant : découvrez la sélection mensuelle...

Phil Knight, l’homme aux semelles de vent

Phil Knight, l’homme aux semelles de vent

En 1971, un Américain fan de sport lance une marque de chaussures. Le succès est immédiat et ne s’est jamais démenti par la suite. Résultat ? La fortu...

Tour de tables : les bistrots des grands chefs

Tour de tables : les bistrots des grands chefs

Incarnation de notre capitale, les bistrots sont incontournables et la cuisine qu’on y sert prend ses marques. Surtout depuis leur grand retour sur le...

Essai auto : la mini Cooper S Cabrio

Essai auto : la mini Cooper S Cabrio

Intemporelle, la Mini Cooper fait partie de l’histoire automobile. La troisième génération, sous l’ère BMW, de ce cabriolet évolue avec un modèle simp...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte