Charlie Hebdo : ce qu’il faut savoir sur ce procès historique

Le 2 septembre marque l’ouverture du procès des attentats contre Charlie Hebdo, mais aussi de l’attaque contre le supermarché casher de Vincennes et de l’assassinat de la policière Clarissa Jean-Philippe. Les audiences seront filmées mais non retransmises en direct.

Le 2 septembre marque l’ouverture du procès des attentats contre Charlie Hebdo, mais aussi de l’attaque contre le supermarché casher de Vincennes et de l’assassinat de la policière Clarissa Jean-Philippe. Les audiences seront filmées mais non retransmises en direct.

Janvier 2015 restera dans l’histoire de France comme un mois endeuillé par plusieurs attentats islamistes : assassinat d’une partie de la rédaction de Charlie Hebdo dans ses propres locaux, meurtre de la policière Clarissa Jean-Philippe à Montrouge et attaque contre un supermarché casher à Vincennes. Bilan : 17 morts. Le nom des victimes mérite d’être mentionné et de ne jamais tomber dans l’oubli.  Outre la jeune policière de 26 ans, il s’agit des dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, de la psychanalyste Elsa Cayat, de l’économiste Bernard Maris, du policier Franck Brinsolaro qui assurait la protection de Charb, du correcteur Mustapha Ourrad, de Frédéric Boisseau, agent chargé de la maintenance du bâtiment où se situe la rédaction de l’hebdomadaire satirique, de Michel Renaud, fondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage, d’Ahmed Merabet, agent de la paix abattu par les tueurs en fuite. Quatre personnes sont également mortes dans le supermarché de Vincennes.

Qui sont les accusés ?

Le procès des tueries a lieu du 2 septembre au 10 novembre 2020 devant une Cour d’assises spéciale du tribunal judiciaire de Paris. Il permettra de comprendre les rouages des attentats et d’identifier d’éventuels commanditaires. Sur le banc des accusés, 14 personnes que Jean-François Ricard, procureur national antiterroriste, qualifie "d’individus qui sont dans la logistique, dans la préparation des faits, qui ont fourni des moyens de financement, du matériel opérationnel, des armes, un domicile". Les tueurs, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont été tués par les forces de l’ordre en janvier 2015.

Parmi les accusés, 10 sont déjà détenus, l’un sous contrôle judiciaire. Trois autres ne seront pas présents au procès puisqu’en fuite et peut-être décédés. Il s’agit d’Hayat Boumeddiene, compagne d’Amedy Coulibaly, et des frères Belhoucine partis rallier l’Etat islamique quelques jours avant les attentats.

144 témoins seront entendus en 49 jours

Comment se déroulera le procès ?

Face aux accusés, la cour d’assises sera composée de cinq magistrats dirigés par le juge Régis de Jorna qui a déjà participé à plusieurs procès pour des faits de terrorisme. Au total, 144 témoins seront entendus dont des rescapés, des experts ou des proches des victimes. 200 personnes se sont portées partie civile. Les audiences seront intégralement filmées, ce qui est une grande première pour un procès jugeant des actes terroristes. Elles ne seront toutefois pas retransmises en direct. Les enregistrements seront transmis à l’administration des archives.  

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Avec une vingtaine de villes remportées et plus de 2 millions d’administrés, les Verts peuvent désormais mettre en œuvre leurs idées. Disséquer les pr...

Agnès Pannier-Runacher : "La relance de l’industrie dépend de la situation sanitaire des autres pays"

Agnès Pannier-Runacher : "La relance de l’industrie dépend de la situation sanitaire des autres pays...

En proie à une crise sans précédent, l’industrie doit déjà se préparer à de nouvelles problématiques comme le Brexit. Pour l’aider à faire face à la s...

Trump vs Biden : la bataille financière en infographie

Trump vs Biden : la bataille financière en infographie

Si l’argent est une garantie de victoire, Joe Biden semble très bien parti. Mais d’autres paramètres à prendre en compte rendent la présidentielle amé...

Après Conflans-Sainte-Honorine, le grand tournant de la gauche française ?

Après Conflans-Sainte-Honorine, le grand tournant de la gauche française ?

La terrible décapitation de Samuel Paty est un désaveu pour la politique "d’accommodement" d’une grande partie de la gauche qui risque probablement de...

Le paradoxe Yannick Jadot

Le paradoxe Yannick Jadot

Le député européen est probablement le meilleur candidat de la gauche pour la présidentielle de 2022. Seul hic, son camp n’est pas forcément de cet av...

Couvre-feu, reconfinement : ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

Couvre-feu, reconfinement : ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s'est adressé à la Nation le 14 octobre au soir. Couvre-feu, reconfinement, appli, aides sociales...Voici les points importants de son...

Covid-19 en France, ce chiffre qui interpelle

Covid-19 en France, ce chiffre qui interpelle

Le saviez-vous ? La première semaine d’octobre, autant de Français sont décédés du coronavirus que la semaine du 15 au 21 mars, celle où l’Hexagone es...

[Table ronde] Secteur public hospitalier, acteurs privés : quelles opportunités  de collaboration ?

[Table ronde] Secteur public hospitalier, acteurs privés : quelles opportunités de collaboration ?

Le groupe Décideurs a organisé, en partenariat avec le cabinet de conseil nordmann, une table ronde destinée à décrypter les nombreuses opportunités o...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte