Atos souhaite racheter Gemalto pour 4.3 milliards d’euros

Ce lundi 11 décembre, Thierry Breton, PDG d’Atos, a lancé une offre publique d’achat (OPA) de 4.3 milliards d’euros auprès du spécialiste français des cartes à puce, Gemalto. Une proposition pour l’instant, restée sans réponse.

© Crédit photo © Philippe Wojazer / Reuters

Atos

Ce lundi 11 décembre, Thierry Breton, PDG d’Atos, a lancé une offre publique d’achat (OPA) de 4.3 milliards d’euros auprès du spécialiste français des cartes à puce, Gemalto. Une proposition pour l’instant, restée sans réponse.

Le leader européen de la carte à puce est en difficulté depuis quelques mois. Le cours de ses actions a baissé de 38 % en 2017 et les ventes de ses cartes ont chuté de 25 % au cours du dernier trimestre. Pour faire face à ces mauvais résultats, Gemalto avait même annoncé le 30 novembre dernier une réduction de 10 % de ses effectifs en France, soit 288 postes sur 2 800. Mais la récente déclaration de Thierry breton, PDG d’Atos pourrait bien venir changer la donne : « Nous proposons d’acquérir l’intégralité de Gemalto de façon amicale pour quarante-six euros par action » a-t-il annoncé le lundi 11 décembre. Cela constituerait une prime de 42 % par rapport au dernier cours de l’entreprise, ajoute Atos dans un communiqué.

Un gros marché en cybersécurité

Cette offre, d’un montant de 4,3 milliards d’euros, a été transmise au conseil d’administration de Gemalto. La Banque publique d’investissement française, principal actionnaire du spécialiste de la sécurité numérique, serait favorable à ce rachat. Le rapprochement de ces deux entreprises, fortes de 100 000 salariés du côté d’Atos, et de 15 000 collaborateurs du côté de Gemalto, formerait « de loin le premier acteur européen », exprime Thierry Breton. Ces deux entreprises présentent de nombreuses similitudes en matière de cybersécurité et de paiement électronique : « Nous partageons le même ADN. Nous sommes deux groupes d’ingénieurs. Il y a une très grande complémentarité entre nos activités », a déclaré le président d’Atos. Pour le PDG du groupe Atos, qui a vu son bénéfice augmenter de 39,6 % l’an dernier, « cette offre permettrait de créer un leader mondial en technologie et en cybersécurité », en développant ses activités dans l’internet des objets et d’intelligence artificielle. Gemalto n’a pas encore réagi à cette annonce.

 

Coline Ziegler (@colineziegler)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Matthieu Poisson (Amundi TE) : « Les investisseurs institutionnels sont très friands de fonds d'infrastructures énergétiques »

Matthieu Poisson (Amundi TE) : « Les investisseurs institutionnels sont très friands de fonds d'infr...

Face à l'appétit des investisseurs institutionnels pour les infrastructures de transition énergétique, la société de gestion Amundi TE a fait le pari...

Appel à projets pour 10 000 nouveaux logements sociaux

Appel à projets pour 10 000 nouveaux logements sociaux

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un nouvel appel à projets pour la construction de logements sociaux. Les organismes HLM ont jusqu’...

STC Partners confirme ses ambitions à l’international

STC Partners confirme ses ambitions à l’international

Quatre ans après avoir scellé un partenariat avec Andersen Global, STC Partners renforce cette alliance en devenant Andersen Tax & Legal au plan i...

Bersay renforce sa pratique contentieuse

Bersay renforce sa pratique contentieuse

Mathilde Cousteau rejoint Bersay & Associés en qualité d’of counsel pour consolider l’équipe du pôle contentieux et arbitrage.

Frédéric Perrin prend la tête de l’UJA

Frédéric Perrin prend la tête de l’UJA

Frédéric Perrin devient le nouveau président de l’UJA de Paris.

Simon Associés crée un pôle compliance

Simon Associés crée un pôle compliance

Avec l’arrivée de Florence Schlegel, Simon Associés mise sur la compliance en créant un pôle dédié à la matière.

C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable

C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable

Sycomore AM est une aventure entrepreneuriale dont le succès n’est plus à démontrer. Ancienne de la Banque du Louvre, Christine Kolb est l’un des asso...

Suez partenaire du Grand Moscou

Suez partenaire du Grand Moscou

A l’occasion de l’édition 2018 du Forum urbain de Moscou, Suez a signé un accord pour la gestion des déchets générés par le projet du Grand Moscou. Le...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message