Aston Martin repris par Lawrence Stroll : Formule 1 et hybride en ligne de mire

Avec une prise de participation de 16,7 %, le milliardaire canadien Lawrence Stroll prend les rênes du constructeur britannique Aston martin. Il compte bien changer la stratégie du groupe pour retrouver des résultats financiers plus probants. Décryptage de cette nouvelle dynamique.

Avec une prise de participation de 16,7 %, le milliardaire canadien Lawrence Stroll prend les rênes du constructeur britannique Aston martin. Il compte bien changer la stratégie du groupe pour retrouver des résultats financiers plus probants. Décryptage de cette nouvelle dynamique.

Pour surmonter les difficultés financières qu’elle rencontre depuis des années – en 2019, son cours de bourse s’est effondré de 60 % et ses profits de près de 50 % –, la célèbre marque de voiture de luxe a levé 500 millions de livres dont 182 millions auprès d’un consortium mené par Lawrence Stroll. « La levée de fonds est nécessaire et permet d'assurer l'avenir de long terme du groupe », souligne le directeur général Andy Palmer, avant d’ajouter :  « M. Stroll va apporter sa solide expertise dans l'automobile et les marques de luxes, et nous pensons qu'elle sera bénéfique à Aston Martin. »

C’est donc avec plusieurs idées que le milliardaire prend la tête du constructeur officiel de James Bond, dont la sortie du prochain opus, Mourir peut attendre, devrait booster les ventes des quatre modèles présents à l’écran. Dès 2021, il renommera son écurie de Formule 1, jusqu’ici Racing Point, Aston Martin, et mettra fin au sponsoring de l’équipe Red Bull. Un choix ambitieux mais discutable, car son écurie actuelle se bat en milieu de peloton, avec au volant Lance Stroll, le fils du propriétaire, quand Red Bull accroche, depuis trois ans, la troisième place du championnat constructeur derrière Mercedes et Ferrari.

Le milliardaire devrait également s’employer à réduire les coûts en repoussant au maximum la R&D. L’accent sera donc mis sur les pièces phares du constructeur, le SUV DBX, l’hypercar hybride Valkyrie (développée en partenariat avec Red Bull) et la sportive hybride Valhalla. A contrario, la Rapide E, la berline électrique dont le développement était « quasiment achevé », est « en pause jusqu’à nouvel ordre ». D’une manière générale, « l’investissement dans les voitures électriques est repoussé jusqu’à 2025 ». Là aussi, la stratégie peut être remise en question dans le cadre d’une réglementation en termes de pollution qui tend à se durcir dans de nombreux pays. C’est pourquoi un motopropulseur V6 hybride est toutefois en développement pour abaisser les émissions de CO₂ des véhicules qui tireront les ventes de la marque dans les prochaines années.

L’image de la marque empêche, a priori, d’envisager sa disparition. Cela signifie qu’en cas d’échec de Lawrence Stroll, les repreneurs seront au rendez-vous. Tout particulièrement, on verrait mal Aston Martin échapper au groupe automobile chinois Geely, déjà propriétaire de Lotus, coiffé au poteau par le consortium du milliardaire cette fois-ci.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

W. Sels (HSBC) : "La Chine anticipe une réduction du taux de référence de la banque centrale"

W. Sels (HSBC) : "La Chine anticipe une réduction du taux de référence de la banque centrale"

Les investisseurs doivent-ils céder à la panique face au risque de pandémie mondiale ? Chief Market Strategist pour la Banque privée HSBC Monde, Wille...

S.Roux De Bézieux (Fondation de la Mer) : "Il est miraculeux d’avoir des philanthropes en France"

S.Roux De Bézieux (Fondation de la Mer) : "Il est miraculeux d’avoir des philanthropes en France"

Aujourd’hui, 8 millions de tonnes de plastique sont déversés dans la mer chaque année. Sabine Roux de Bézieux, présidente de la Fondation de la mer, s...

Stelliant dévoile son nouveau positionnement

Stelliant dévoile son nouveau positionnement

L’acteur de référence des services assurantiels Stelliant amorce un nouveau virage stratégique pour faire face à l’évolution du marché. Le projet glob...

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

La division ascenseurs de Thyssenkrupp en passe d’être cédée à des fonds d’investissement

Dans le cadre de son démantèlement, Thyssenkrupp a refusé de vendre ses ascenseurs à son concurrent finlandais, Kone. Conséquence de l’intransigeance...

Fiscalité internationale, l'Europe maintient la pression

Fiscalité internationale, l'Europe maintient la pression

Les ministres des Finances français, italien, allemand et espagnol ont conjointement exprimé leur détermination à réformer la fiscalité internationale...

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

Changement d'actionnaires pour Altixia REIM

La société de gestion immobilière voit ses quatre principaux dirigeants entrer à son capital de façon majoritaire.

C.Prudhomme (ASO) : "Le Tour de France, c’est de la ferveur, de l’enthousiasme"

C.Prudhomme (ASO) : "Le Tour de France, c’est de la ferveur, de l’enthousiasme"

Le Tour de France tient une place à part dans le patrimoine du pays. En raison notamment de l’engouement populaire qu’il suscite, son rôle dépasse le...

Entre le fisc et Facebook, un contentieux à 9 milliards de dollars

Entre le fisc et Facebook, un contentieux à 9 milliards de dollars

Réunies devant une juridiction de San Francisco, les deux parties s’opposent sur une vieille affaire de prix de transfert datant de 2010. Au-delà du m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message