Assurtech : portraits de leaders

Voici les portraits de trois CEO d'assurtechs parmi les plus en vue du moment : João Cardoso (Lovys), Tanguy Touffut (Descartes Underwriting) et Christophe Bourguignat (Zelros).
de gauche à droite : João Cardoso (Lovys), Tanguy Touffut (Descartes Underwriting) et Christophe Bourguignat (Zelros)

Voici les portraits de trois CEO d'assurtechs parmi les plus en vue du moment : João Cardoso (Lovys), Tanguy Touffut (Descartes Underwriting) et Christophe Bourguignat (Zelros).

João Cardoso, CEO Lovys : Le serial entrepreneur


Après ses études en économie à la Nova School of Business and Economics de Lisbonne, João Cardoso commence à travailler en 2006 au sein du département fusions-acquisitions de Morgan Stanley à Londres. Au bout de cinq années, il ressent un besoin de liberté qui le pousse à se lancer dans une aventure personnelle. Direction le Brésil où il crée le premier site de comparateur d’assurances, TaCerto.com sur un marché alors en marge de la transformation digitale. Une occasion pour cet entrepreneur de découvrir le métier d’assureur. "Je travaillais avec près de 30 compagnies d’assurance. Cela m’a permis d’avoir une meilleure visibilité sur leur manière de faire et de constater l’utilisation peu régulière des nouvelles technologies dans le cadre de leurs activités." Fort de cette expérience, il crée une assurtech en 2016, VisionX qui devient la plus importante plateforme B2B2C de distribution de produits d’assurance multirisques habitation (MRH) au Brésil. Mais en raison notamment de la crise économique qui secoue le pays depuis 2015, João Cardoso décide de revenir sur le continent européen et choisit la France comme point de chute.

Fin visionnaire, il lance le projet Lovys en 2017 avec l’idée de repenser toute l’expérience utilisateur pour que l’assurance devienne enfin simple, transparente et personnalisable. "Comme Netflix pour le cinéma et Spotify pour la musique, il fallait créer une plateforme unique pour tous nos besoins d’assurance. C’est pour répondre à ce défi que nous avons imaginé une seule solution tout-en-un." Concrètement, le client a la possibilité de regrouper tous ses contrats d’assurance dans une seule et même application. Et il peut les modifier à sa guise selon l’évolution de ses besoins. À cela s’ajoute l’avantage d’être facturé au mois, sans engagement.

À 38 ans, le jeune entrepreneur fourmille encore de projets pour développer sa startup : diversifier les offres d’assurance disponibles sur Lovys.fr. Et renforcer rapidement sa présence dans l’espace européen grâce à l’ouverture de nouveaux bureaux. Pour ce leader ambitieux, "la culture et l’ambition d’une jeune pousse ne doivent pas s’arrêter aux frontières d’un pays. Elle doit avoir a minima une vision paneuropéenne."

 

Tanguy Touffut, CEO, Descartes Underwriting : Un défi noble


Diplômé de HEC en 2005, Tanguy Touffut commence sa carrière chez Oliver Wyman, plus exactement dans le conseil stratégique aux entreprises du secteur financier. Au cours de ses missions, il découvre la raison d’être de l’assurance. "C’est un objectif noble de protéger les personnes et les actifs contre les aléas de la vie", affirme-t-il. Porté par cette conviction, il décide de donner un nouvel élan à sa carrière en intégrant le groupe AXA en 2010. Il y occupe différents postes : notamment celui de la direction stratégie sur les sujets non-vie puis celui de la direction de l’assurance paramétrique au sein d’AXA Corporate Solutions, la filiale spécialisée dans les grands risques d’entreprise avant le rachat du groupe XL.

En mars 2017, Tanguy Touffut crée une nouvelle entité en tant qu’intrapreneur, AXA Global Parametrics, avant de se lancer dans une aventure entrepreneuriale avec Sébastien Piguet et Kevin Dedieu. Fin 2018, Descartes Underwriting naît. Spécialisée dans la couverture des risques naturels, cette assurtech ambitionne de répondre à deux enjeux majeurs. L’un visant à assainir la relation entre assureur et assuré en proposant notamment une offre transparente et abordable, l’autre lié à la survie de l’humanité : amoindrir les effets du changement climatique. "Pouvoir contribuer à ce défi est extrêmement motivant. Il permet de donner du sens à notre activité", confie Tanguy. Pour réussir ces missions, ce passionné de tout ce qui a trait à l’espace s’est entouré d’une équipe multiculturelle et pluridisciplinaire composée entre autres de mathématiciens, de data analysts, de physiciens, d’actuaires ou encore de climatologues.

Au sein de l’agence spatiale européenne, la start-up envisage un développement international important grâce à l’ouverture prochaine de nouveaux bureaux en plus de ceux localisés aux États-Unis et à Singapour. D’ailleurs, son rythme de croissance séduit de plus en plus les investisseurs car après une première levée de fonds de 2 millions d’euros pour son lancement, le deuxième tour de table, en 2020, s’est élevé à 15,7 millions euros.

 

Christophe Bourguignat, Founder & CEO, Zelros  : L’élégance de l’intelligence artificielle   


Diplômé de Centrale Supélec, Christophe Bourguignat entre dans le monde des télécoms en 2000 en intégrant l’entreprise Ercom. Au cours de cette expérience de plus de dix ans, il occupe différents postes allant de l’ingénieur logiciel à responsable stratégie technique et produit big data, et voyage régulièrement entre l’Afrique et le Moyen-Orient. Au début des années 2010, le métier de data scientist connaît un essor impressionnant : venant des États-Unis et encore peu connu en France, il est à la croisée de l’informatique, des mathématiques et de la statistique et demande une bonne compréhension business. Le Francilien d’origine se reconnaît alors dans cette nouvelle profession.  

L’assurance du destin 

Si rien ne le prédestinait à entrer dans le milieu de l’assurance, Christophe Bourguignat rejoint en 2014 en tant que data scientist le Data Innovation Lab d’Axa dans lequel il s’investit fortement. "C’est là que j’ai commencé à comprendre de l’intérieur les enjeux de l’assurance et à me faire une conviction qui est celle que la technologie, le machine learning et l’intelligence artificielle allaient devenir des technologies différenciantes dans les années à venir pour ce secteur particulier", explique-t-il.  

Fort de cette expérience, ce féru de littérature et de voyages cofonde l’assurtech Zelros en 2016, proposant un logiciel ambitieux d’intelligence artificielle consacré à la distribution dans l’assurance à destination des acteurs du secteur. "Pour changer une industrie, il faut aussi pouvoir apporter de la nouveauté", indique-t-il. Après une première levée de fonds de 4,5 millions d’euros, Zelros a cette année récolté la somme de 9 millions d’euros pour son deuxième tour de financement afin de concrétiser son ambition internationale. S’ils ont déjà quelques clients en Allemagne et en Italie, Christophe Bourguignat et ses associés rêvent de mettre un pied sur le continent nord-américain en choisissant le Québec, berceau mondial de l’intelligence artificielle, comme point d’attache.  

De profondes convictions 

"Il existe une crainte ou une défiance de l’IA, à savoir si elle remplacera demain l’humain et si l’utilisation de la donnée sera équitable", avertit Christophe Bourguignat. Ces questionnements sont pour lui cruciaux lorsqu’on utilise la technologie. Ce père de trois enfants veille ainsi à ce que les données dont dispose Zelros soient utilisées de manière raisonnable et raisonnée, le secteur de l’assurance étant celui du partage et de l’équité. "Je suis convaincu que les régulateurs comme l’ACPR devront à l’avenir réguler les algorithmes utilisés dans les services financiers", conclut-il. L’ACPR a en effet déjà émis quelques premières réflexions sur le sujet auxquelles a justement contribué Christophe Bourguignat.  

Margaux Savarit-Cornali & Yannick Tayoro

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Risk Management & Assurance 2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide-annuaire Risk Management & Assurance 2021.
Sommaire
L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message