Asset management : la fusion Deutsche Bank-UBS se complique

Malgré des discussions bien entamées, le projet de fusion des divisions asset management des banques allemande et suisse semble au point mort. Un désaccord entre les deux groupes sur le contrôle de ce potentiel géant pourrait être à l’origine de ce coup d’arrêt.

Malgré des discussions bien entamées, le projet de fusion des divisions asset management des banques allemande et suisse semble au point mort. Un désaccord entre les deux groupes sur le contrôle de ce potentiel géant pourrait être à l’origine de ce coup d’arrêt.

Après la fusion avortée avec son rival Commerzbank, qui n’aurait, selon les deux groupes, « apporté aucune valeur ajoutée suffisante », Deutsche Bank voit l’histoire se répéter. Pourtant sur de bons rails, avec en ligne de mire la création d’un géant européen de la gestion d’actifs, plus grand qu’Axa et similaire à Amundi, les négociations autour d’une potentielle fusion sont actuellement à l’arrêt.

Le point central : le volume des encours sous gestion

L’un des points de discorde concernerait le volume d’encours sous gestion des deux entités. UBS étant légèrement plus gros que DWS, la société de gestion d’actifs de Deutsche Bank, cet écart vient contrecarrer les plans de la banque allemande, propriétaire de 79 % de DWS. Elle se retrouverait ainsi minoritaire au sein d’un groupement avec UBS.

Seulement, l’ambition du géant allemand est tout autre. L’allemand souhaiterait en effet prendre pleinement part à la consolidation de cette future structure et non se contenter d’en récolter les revenus. Afin d’éviter ce problème, Deutsche devrait monter à minima à 40 % de participation et exercer un contrôle managérial important. UBS, de son côté, semble ouvert à une entente où le groupe suisse céderait le contrôle de l’entité créée, sécurisé par accord qui reflèterait le poids respectif des deux gestionnaires d’actifs.  

Un nouveau géant européen de l’asset management pourrait voir le jour

Bien qu’en stand-by, la fusion de ces deux entités reste d’actualité. En effet, Deustsche Bank et UBS s’accordent sur le bien-fondé de ce rapprochement et sur son importance stratégique pour lutter plus efficacement face aux géants américains notamment. À titre d’exemple, les deux mastodontes que sont BlackRock et Vanguard représentent 12 000 milliards de dollars sous gestion. Dans un marché structuré de telle sorte que les économies d’échelles des géants de plus d’un trillion de dollars d’actifs leur rapportent une part importante des flux d’affaires, une fusion semble être dans l’intérêt des deux groupes européens.  

Théo Maurin-Dior

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte