Arnaud Péré (Monsieur Tshirt) : « Nous n’avons jamais réalisé de levée de fonds pour nous développer »

Après cinq ans d’existence, la start-up qui a construit sa croissance sur les ventes en ligne a ouvert en décembre 2017 sa première boutique permanente en plein centre de Bordeaux, rue Sainte-Catherine. Arnaud Péré, cofondateur et président de Monsieur Tshirt, revient sur le succès du site de e-commerce français et sur ses ambitions pour l’avenir.

Après cinq ans d’existence, la start-up qui a construit sa croissance sur les ventes en ligne a ouvert en décembre 2017 sa première boutique permanente en plein centre de Bordeaux, rue Sainte-Catherine. Arnaud Péré, cofondateur et président de Monsieur Tshirt, revient sur le succès du site de e-commerce français et sur ses ambitions pour l’avenir.

Décideurs. Quelle est l’origine de Monsieur Tshirt ?

Arnaud Péré. Le projet Monsieur Tshirt est né en janvier 2013 lors de mon année de césure d’école de commerce. À l’origine, il s’agissait d’une plateforme web sur laquelle nous revendions des t-shirts d’une soixantaine de marques difficiles à trouver ailleurs. Avec mes associés, nous nous étions fixé un délai de six mois pour faire nos preuves, suite à l’échec d’une précédente start-up que nous avions lancée ensemble. Finalement, les premières commandes ont rapidement été enregistrées. Mais la concurrence étant féroce, nous avons décidé de créer notre propre marque en gérant tout le processus industriel, de la création artistique à la transformation et à la vente, ce qui est très stimulant. Nous travaillons avec des artistes indépendants pour les graphismes et disposons de nombreuses licences, comme celle de la Fifa par exemple. Chaque commande personnalisée (impression et broderies) est préparée manuellement et à l’unité. Aujourd’hui, notre équipe compte 35 personnes réparties entre Paris et Bordeaux.  

Quelles sont les clés de votre succès ?

Nous avons créé Monsieur Tshirt a un moment où la conjoncture était favorable pour acquérir du trafic via les réseaux sociaux, en particulier Facebook, ce qui nous a permis de tirer notre épingle du jeu. Si nous avions lancé notre start-up maintenant, cela aurait été plus compliqué car la concurrence est plus dure. Depuis notre lancement, nous avons su faire évoluer notre modèle. Au départ, nous étions un maillon de la chaîne, en tant que revendeur. Aujourd’hui, nous produisons en flux tendu, dans des délais très courts, avec comme objectif le « zéro gâchis ». Nous sommes, de plus, une société autosuffisante : nous n’avons jamais réalisé de levée de fonds pour nous développer, ce qui fait notre force. Notre nom joue également beaucoup, puisqu’il est très explicite au regard de notre activité. Avoir un nom bien français n’est pas un frein à notre développement. Au contraire ! Nous livrons dans le monde entier.

« Avoir un nom bien français n’est pas un frein à notre développement, au contraire ! »

Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir ?

Nous avons cette année trois temps clés à réussir : la fête des mères (le 27 mai), la fête des pères (le 17 juin) ainsi que la Coupe du monde de football qui se tiendra du 14 juin au 15 juillet. Nous prévoyons également de lancer de nouveaux produits de diversification dans les trois à six mois qui viennent. Sur le long terme, nous espérons poursuivre notre développement et doubler de taille d’ici à trois ans.

Quel a été pour vous l’apport de Bordeaux Entrepreneurs ?

Lorsque je suis arrivé à Bordeaux il y a cinq ans, je ne connaissais personne. Bordeaux Entrepreneurs m’a permis de rencontrer d’autres chefs d’entreprise bordelais lors d’événements organisés par l’association, d’échanger avec eux sur leur expérience et sur les bonnes pratiques à avoir, ainsi que de crédibiliser Monsieur T-shirt.

 

Propos recueillis par Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jaguar et Land Rover électrisent le canal pro

Jaguar et Land Rover électrisent le canal pro

L’an passé, les deux constructeurs ont introduit des motorisations hybrides rechargeables dans leurs gammes. Laurent Letourneur, Directeur Marketing e...

Coralie Oger et son équipe arrivent chez Scotto Partners

Coralie Oger et son équipe arrivent chez Scotto Partners

Grâce à l’arrivée de Coralie Oger, de Pierre Lumeau et de Caroline Vieren en provenance de FTPA, la boutique française spécialiste du management packa...

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

Amazon France comptera 14 500 collaborateurs à la fin de l'année et se place aujourd'hui comme un acteur de la digitalisation. Frédéric Duval, son dir...

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Les deux grandes chaînes de la distribution alimentaire, Intermarché et Casino, annoncent un partenariat stratégique pour une période de 5 ans, en mat...

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

Diplômé de HEC, cet ophtalmologue a déroulé sa carrière dans le privé avant de fonder Point Vision. Gérés comme des entreprises, ses centres médicaux...

Démarrage réussi pour Stellantis

Démarrage réussi pour Stellantis

Quelques semaines après l’officialisation de leur fusion, PSA et FCA dévoilaient des résultats 2020 dans le vert malgré un contexte difficile pour le...

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

Certaines entreprises ont vu leur croissance de 2019 fondre l’année suivante. Pour le concepteur franco-italien de semi-conducteurs, c’est l’inverse....

VallJet, la bonne altitude

VallJet, la bonne altitude

La compagnie aérienne VallJet, spécialisée dans l’aviation privée, se déploie en France et devrait bientôt se lancer en Europe. En un an, son chiffre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte