Arkéa : nouvel horizon pour le groupe

Après une phase d’information alimentée par un dossier complet et détaillé et de nombreux débats, tenus du 23 mars au 14 avril, le résultat du vote est enfin tombé. Arkéa quittera l’ensemble Crédit mutuel pour devenir un groupe territorial coopératif et mutualiste indépendant.

Après une phase d’information alimentée par un dossier complet et détaillé et de nombreux débats, tenus du 23 mars au 14 avril, le résultat du vote est enfin tombé. Arkéa quittera l’ensemble Crédit mutuel pour devenir un groupe territorial coopératif et mutualiste indépendant.

« Ce vote est historique et son résultat incontestable » clame Jean-Pierre Denis, le président du groupe Arkéa face à cette conclusion sans appel. L’indépendance, votée à 94,5 % par les 331 caisses locales, soit 2 876 administrateurs, représente un « choix fort et clair » pour le président. Avec un taux de participation de 92 %, la Bretagne s’est particulièrement mobilisée, enregistrant 97,7 % de votes en faveur de l’indépendance contre seulement cinq caisses locales défavorables au projet. Dans le Sud-Ouest, 85 % des conseils d’administration se sont ralliés à la cause et dans le réseau du Massif Central, toutes les caisses ayant voté, l’ont fait en faveur d’Arkéa.

Désormais indépendante, l’entité va « poursuivre son développement » assure Jean-Pierre Denis, afin « d’afficher des performances économiques toujours plus solides et garder la confiance de ses 4,2 millions de sociétaires et clients ». Mais pour l’heure, le groupe doit engager le changement et assurer la sortie du Crédit Mutuel. Pour rester une banque coopérative et mutualiste, une option se présente : créer un ensemble disposant d’un statut bancaire, accueillant les passifs et les actifs d’Arkéa dont la distribution des produits serait confiée à des sociétés coopératives, également actionnaires de l’entité. Avant la fin de l’automne, la création du groupe indépendant devrait être officialisée et ce, sous un nouveau nom. Il s’agit maintenant de savoir si le cas Arkéa sera une exception, ou le point de départ d’une déferlante de la part des groupes mutualistes en soif d’indépendance.

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Souvent relayés par les influenceurs sur leurs réseaux sociaux, les sites de revente de type "dropshipping" pullulent sur la toile... et les arnaques...

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte