Ardian se retire du capital d’Indigo

Le fonds d’investissement cède l’ensemble de sa participation dans le leader mondial du stationnement, Indigo, au profit de Mirova et de MEAG.

Le fonds d’investissement cède l’ensemble de sa participation dans le leader mondial du stationnement, Indigo, au profit de Mirova et de MEAG.

Après six ans d’histoire commune, l’aventure se termine entre Ardian et lndigo (ex-Vinci Park). La société de capital investissement dirigée par Dominique Senequier vend près de 50 % de sa participation chez Indigo Group à Mirova et MEAG, respectivement à hauteur de 35 % et 15 %. Le Crédit Agricole, lui, reste au capital, en conservant 49,2 % des parts, le reliquat demeurant entre les mains de l’équipe managériale. Les montants de l’opération, entrée dans la phase de négociations exclusives, n’ont pas été communiqués. Capital Finance estime que la valorisation d’indigo, au regard des acquisitions récentes sur marché du stationnement, devrait être comprise entre 3,7 et 4,5 milliards d’euros. Ardian a activement participé au développement de la société, valorisée à 1,96 milliard lors de son acquisition en 2014, en l’accompagnant dans de nombreuses opérations de joint-venture et en contribuant à son expansion internationale notamment en Amérique. L’ancienne filiale de Vinci a vu passer son chiffre d’affaires de 607 à 961 millions d’euros en cinq ans. Dans le même temps, son Ebitda a augmenté proportionnellement (d'environ 50 %). Rappelons qu’en 2017, Shougang, le géant chinois de la sidérurgie offrait quatre milliards d’euros à Ardian et Predica (filiale du groupe Crédit Agricole assurances) pour acquérir Indigo. Les deux vendeurs, présageant à raison une croissance encore plus forte du groupe avaient alors jugé l’offre insuffisante. Si l’on se réfère à cette vente avortée, la somme de quatre milliards d’euros constituerait un minimum attribuable à la valorisation d’Indigo. Et cela d’autant plus qu’en deux ans, le groupe n’a pas connu de ralentissement de son revenu ni de ses profits. On se retrouverait alors dans la fourchette haute des montants relayés par Capital Finance.

Assurer la mobilité du futur

Mirova (filiale de Natixis Investment Manager) et MEAG (gestionnaire d’actifs de Munich Re et ERGO) accompagneront le leader mondial du stationnement et de la mobilité urbaine dans son développement. Serge Clemente (Interview 2014) , CEO d’Indigo Group précise : « Je suis ravi de la perspective d’accueillir Mirova et MEAG qui, aux côtés de Crédit Agricole assurances, nous aideront à travailler sur les différents piliers de notre plan GOAL 2025, et notamment le développement de notre présence en Chine avec notre partenaire Sunsea. » Avec ce partenariat, le groupe projette d’investir 30 millions d’euros dans le développement des solutions de stationnement et de mobilité du futur. La présence de gains de productivité non exploités au maximum dans les métiers et les solutions s’articulant autour du cœur d’activité, le parking, constitue un véritable enjeu stratégique pour le groupe. Un département, MDS (Mobilité et Digitale Solutions), est ainsi spécialement consacré à cette tâche. En 2018, la part du MDS dans la totalité du chiffre d’affaires d’Indigo ne dépasse pas les 5 %. Aujourd’hui, Indigo est présent dans plus 10 pays, possède plus de 5000 parkings, 3000 km de places sur voirie et 2,3 millions places de stationnement.

 

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Kalfon (Sanso IS) : "Ne pas cantonner l’analyse extra-financière à l'exclusion des mauvais élèves"

D. Kalfon (Sanso IS) : "Ne pas cantonner l’analyse extra-financière à l'exclusion des mauvais élèves...

Sanso Investment Solutions, dont l’actionnaire de référence est OTCex, a su trouver le bon équilibre entre croissance externe et croissance organique,...

C. Ballou (Ballou) : "Les fonds respectant la parité sont 10 à 20 % plus performants "

C. Ballou (Ballou) : "Les fonds respectant la parité sont 10 à 20 % plus performants "

La finance est encore un secteur très masculin. Le venture capital ne fait pas exception. Pourtant, les initiatives se multiplient pour insuffler à c...

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Engagé en faveur d’une action environnementale et sociétale plus marquée, BlackRock, premier gestionnaire d’actif mondial, aurait cependant perdu près...

Politique, économie : les livres immanquables pour préparer la rentrée

Politique, économie : les livres immanquables pour préparer la rentrée

Traduction française d'un best-seller sur l'IA, immersion avec la DGSI et finance avec Largo Winch. Voici trois ouvrages à découvrir en cette fin d'ét...

S. Stantchéva : "Les impôts actuels sont inadaptés aux Gafa"

S. Stantchéva : "Les impôts actuels sont inadaptés aux Gafa"

Professeure d’économie à Harvard, Stéfanie Stantchéva nous éclaire sur la taxe Gafa et les défis que posent les géants plateformisés aux systèmes de t...

Patrick Pouyanné, succès Total

Patrick Pouyanné, succès Total

Depuis son arrivée à la tête de Total en 2015, le PDG s’attache à diversifier la major pétrolière en misant sur les énergies propres. Mais sans pour a...

Hong Kong, les banques sous tension

Hong Kong, les banques sous tension

Un mouvement de protestation oppose la population de Hong Kong, troisième place financière au monde, aux autorités chinoises. Ce conflit ouvert a-t-il...

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message