Ardian se retire du capital d’Indigo

Le fonds d’investissement cède l’ensemble de sa participation dans le leader mondial du stationnement, Indigo, au profit de Mirova et de MEAG.

Le fonds d’investissement cède l’ensemble de sa participation dans le leader mondial du stationnement, Indigo, au profit de Mirova et de MEAG.

Après six ans d’histoire commune, l’aventure se termine entre Ardian et lndigo (ex-Vinci Park). La société de capital investissement dirigée par Dominique Senequier vend près de 50 % de sa participation chez Indigo Group à Mirova et MEAG, respectivement à hauteur de 35 % et 15 %. Le Crédit Agricole, lui, reste au capital, en conservant 49,2 % des parts, le reliquat demeurant entre les mains de l’équipe managériale. Les montants de l’opération, entrée dans la phase de négociations exclusives, n’ont pas été communiqués. Capital Finance estime que la valorisation d’indigo, au regard des acquisitions récentes sur marché du stationnement, devrait être comprise entre 3,7 et 4,5 milliards d’euros. Ardian a activement participé au développement de la société, valorisée à 1,96 milliard lors de son acquisition en 2014, en l’accompagnant dans de nombreuses opérations de joint-venture et en contribuant à son expansion internationale notamment en Amérique. L’ancienne filiale de Vinci a vu passer son chiffre d’affaires de 607 à 961 millions d’euros en cinq ans. Dans le même temps, son Ebitda a augmenté proportionnellement (d'environ 50 %). Rappelons qu’en 2017, Shougang, le géant chinois de la sidérurgie offrait quatre milliards d’euros à Ardian et Predica (filiale du groupe Crédit Agricole assurances) pour acquérir Indigo. Les deux vendeurs, présageant à raison une croissance encore plus forte du groupe avaient alors jugé l’offre insuffisante. Si l’on se réfère à cette vente avortée, la somme de quatre milliards d’euros constituerait un minimum attribuable à la valorisation d’Indigo. Et cela d’autant plus qu’en deux ans, le groupe n’a pas connu de ralentissement de son revenu ni de ses profits. On se retrouverait alors dans la fourchette haute des montants relayés par Capital Finance.

Assurer la mobilité du futur

Mirova (filiale de Natixis Investment Manager) et MEAG (gestionnaire d’actifs de Munich Re et ERGO) accompagneront le leader mondial du stationnement et de la mobilité urbaine dans son développement. Serge Clemente (Interview 2014) , CEO d’Indigo Group précise : « Je suis ravi de la perspective d’accueillir Mirova et MEAG qui, aux côtés de Crédit Agricole assurances, nous aideront à travailler sur les différents piliers de notre plan GOAL 2025, et notamment le développement de notre présence en Chine avec notre partenaire Sunsea. » Avec ce partenariat, le groupe projette d’investir 30 millions d’euros dans le développement des solutions de stationnement et de mobilité du futur. La présence de gains de productivité non exploités au maximum dans les métiers et les solutions s’articulant autour du cœur d’activité, le parking, constitue un véritable enjeu stratégique pour le groupe. Un département, MDS (Mobilité et Digitale Solutions), est ainsi spécialement consacré à cette tâche. En 2018, la part du MDS dans la totalité du chiffre d’affaires d’Indigo ne dépasse pas les 5 %. Aujourd’hui, Indigo est présent dans plus 10 pays, possède plus de 5000 parkings, 3000 km de places sur voirie et 2,3 millions places de stationnement.

 

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Start-up : une nouvelle pépite spécialisée dans le stockage de biens ?

Start-up : une nouvelle pépite spécialisée dans le stockage de biens ?

Installée à Station F, l’un des plus grands incubateurs de start-up au monde, la société Gilbert a pour objectif de rendre le stockage de biens plus h...

Karim Carmoun prend les rênes de Robeco France

Karim Carmoun prend les rênes de Robeco France

Il succède à Frédéric Lejeune.

Thierry Breton, le super commissaire

Thierry Breton, le super commissaire

Pour rattraper son retard en matière de défense et de recherche, l’Union européenne fait confiance à Thierry Breton, nouveau commissaire européen aux...

Aramco sort du noir

Aramco sort du noir

Avec l’entrée en Bourse d’Aramco, l’Arabie saoudite compte impulser des changements économiques et sociaux profonds sur son territoire. Mais quel est...

Affacturage et Private equity

Affacturage et Private equity

Les fonds de Private Equity s’intéressent de plus en plus à l’affacturage pour leurs participations actuelles ou futures. Bâtir un programme d’affactu...

Deuxième cotation au programme du géant Alibaba

Deuxième cotation au programme du géant Alibaba

Déjà introduite à la Bourse de New York, la société chinoise Alibaba a obtenu l’autorisation des autorités de Hong Kong pour une cotation sur ce marc...

S. de Vaulx (SGPB) : "Sécuriser la mise en œuvre d’opérations à forte valeur ajoutée qu’ils entreprennent avec leurs clients"

S. de Vaulx (SGPB) : "Sécuriser la mise en œuvre d’opérations à forte valeur ajoutée qu’ils entrepre...

La banque privée se réinvente, elle tend à s’ouvrir. Non plus seulement aux clients finaux, mais aussi aux conseils indépendants auxquels ces derniers...

Forum de Paris pour la paix : pour une régulation diplomatique du numérique ?

Forum de Paris pour la paix : pour une régulation diplomatique du numérique ?

L’Europe est pointée du doigt face à son manque d’attractivité dans le secteur des technologies et du digital. Un sujet abordé lors de l’édition 2019...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message