7,5 milliards d’euros, levée record pour Ardian

7,5 milliards d’euros, levée record pour Ardian

Le fonds Ardian établit un nouveau record en annonçant avoir levé 7,5 milliards d’euros pour son véhicule d’investissement LBO middle market. Au-delà du montant, la société confirme sa force d’attraction à l’égard des LPs mais aussi le virage de sa stratégie d’investissement en faveur du “développement durable”.

Sur un marché qui anticipe une future reprise économique, la fenêtre de tir s’est à nouveau ouverte pour des levées spectaculaires. En plus d’avoir récolté 7,5 milliards d’euros d’engagements via le fonds de septième génération middle market d’Ardian, le groupe est devenu le premier français du secteur à dépasser la barre des 100 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Beaucoup d’Europe, un peu d’USA…

Si le fonds est investi jusqu’à 90 % dans des entreprises européennes, de moins de deux milliards d’euros de valeur, les investissements seront aussi transatlantiques. Au nombre des cibles privilégiées, des entreprises innovantes, résilientes et pour lesquelles le développement durable est un enjeu majeur. Un positionnement qui a eu le mérite de plaire : près de 200 LPs issus d’une trentaine de pays y ont souscrit. Parmi eux, un quart de « fidèles » ont apporté près de 50% du montant total du véhicule, et trois-quarts de nouveaux pour le reste ! La société d’investissement cherche aujourd’hui à "offrir à [ses] clients un accès à des investissements responsables et axés sur la croissance." L’art de savoir combiner valeurs et performances.

… et résolument ESG

Le développement durable s’impose désormais au cœur de la stratégie d’Ardian. Déjà, un guide Sustainable Buyout pose les bases de la vision de l’investisseur en la matière. Pour Ardian, cette référence vient aider les entreprises à innover et s’adapter aux nouveaux enjeux. Un positionnement convaincant, d’autant plus que près de la moitié du fonds VII est d’ores et déjà investi avec des opérations telles que les LBO sur le laboratoire allemand GBA ou bien Jakala, un spécialiste italien du marketing digital. Des sociétés axées sur le numérique ou des industriels de la santé ; des secteurs qui progressent sur fond de Covid.

Emeric Camuset

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message