Ardian boucle une levée de 19 milliards et passe le cap des 100 milliards d’euros d’actifs

Alors que la conjoncture reste délicate, Ardian garde confiance et lève un fonds de 19 milliards d’euros. La société fondée en 1996, dans le giron d’Axa, conforte ainsi sa première place européenne, avec plus de 100 milliards d’actifs.

Alors que la conjoncture reste délicate, Ardian garde confiance et lève un fonds de 19 milliards d’euros. La société fondée en 1996, dans le giron d’Axa, conforte ainsi sa première place européenne, avec plus de 100 milliards d’actifs.

En dépit du contexte, Ardian récolte 19 milliards d’euros auprès de 275 investisseurs dans près de 40 pays, parmi lesquels d'importants fonds de pension, des fonds souverains, des compagnies d'assurances et des institutions financières. Une levée plus importante que la précédente, en 2016, qui avait récoltée 14 milliards d’euros. Ardian signe ainsi une des plus grosses opérations du moment et conforte ainsi sa place de leader européen du non-côté, avec plus de 100 milliards d’euros sous gestion. Il s’agit à nouveau d’un fonds secondaire, qui a déjà été contacté par trois investisseurs pour reprendre leurs participations dans des fonds d’investissement. "L'un souhaite profiter des opportunités de marché pour réinvestir dans l'économie, un autre est suralloué en private equity, tandis que le troisième veut dégager des liquidités pour des cofinancements nouveaux. Les sous-jacents du marché secondaire sont donc là", précise Vincent Gombault, à la tête des activités fonds de fonds et private debt d'Ardian depuis 1998.

La demande de la part des investisseurs est donc déjà au rendez-vous, mais les difficultés que connait le marché du capital-investissement sont réelles. "Au 31 mars, les valorisations des fonds mondiaux avaient baissé de 12 % par rapport au mois de décembre 2019", explique Vincent Gombault. "Cette tendance s'est poursuivie et en juin on peut estimer que les prix auront baissé au maximum de 20 % par rapport au haut du marché." En réalité, les fonds préparent la reprise. Vincent Gombault s’estime confortablement armé pour réagir à la réouverture du marché : "Nous devrions disposer de marges de manœuvre raisonnables."

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le capital-investissement dans le secteur de la santé

Le capital-investissement dans le secteur de la santé

Depuis plus d’un an, le capital-investissement affiche la résilience de son modèle. Si certains secteurs n’ont plus le vent en poupe – sans doute trop...

Les gestes barrières portent le virus de la tech

Les gestes barrières portent le virus de la tech

La récente crise et les différentes restrictions auront mis en lumière nos besoins de technologie alors que nous devions nous tenir à distance et adap...

Un nouveau Spac dédié à la tech voit le jour en France

Un nouveau Spac dédié à la tech voit le jour en France

Lancé par Marc Menasé, Michaël Benabou et Charles-Hubert de Chaudenay, IDI et MACSF Épargne Retraite, DEE Tech le premier SPAC dédié à la Tech lève 15...

De plus en plus de fonds de Private Equity souhaitent que leurs participations utilisent l’affacturage

De plus en plus de fonds de Private Equity souhaitent que leurs participations utilisent l’affactura...

En 2005, Gaëtan du Halgouët et Thibaut Robet créaient la société Chateaudun Crédit, le spécialiste français du conseil en affacturage. Ils évoquent av...

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank, première banque indépendante créée en France depuis cinquante ans, a clôturé sa troisième levée de fonds complémentaire auprès de Serena Ca...

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Belle opération de rachat pour BA Healthcare

Belle opération de rachat pour BA Healthcare

Spécialiste de la robotique médicale, BA Healthcare quitte la tutelle d’Alstef group à travers ce rachat organisé par Financière Fonds Privés. Conseil...

Y. du Rusquec (Eurazeo Growth) : "De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles"

Y. du Rusquec (Eurazeo Growth) : "De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles"

Avec de nombreux investissements emblématiques comme PayFit, Vestiaire Collective ou encore Back Market, Eurazeo affiche son ambition de se positionne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte