Arcange crée Art'ange

À travers cette marque, le groupe va acquérir une œuvre artistique pour chacun de ses programmes immobiliers. Explications.
So Alone For So Long, oeuvre de JonOne que le groupe Arcange vient d'acquérir ©D.R.

À travers cette marque, le groupe va acquérir une œuvre artistique pour chacun de ses programmes immobiliers. Explications.

Arcange vient de signer la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » du ministère de la Culture. Pour faciliter cet engagement à exposer l'œuvre d'un(e) artiste vivant(e) dans chacun de ses futurs projets immobiliers, le groupe crée une marque dédiée : Art'ange.

À travers cette dernière, le groupe va, dès à présent, acquérir une œuvre artistique pour chacun de ses programmes immobiliers. Pour ses immeubles de logement par exemple, des fresques murales, des plafonniers ou du street art pourront ainsi agrémenter les espaces communs. Le groupe se concentrera sur les artistes émergents qui se distinguent « grâce à leur approche artistique et leur travail des matières. »

Une commande a d'ores et déjà été réalisée auprès d'Alexis Rousseau. Cet artiste, spécialiste des notions de temps, d'espace et de mouvement, "sculpte" ses toiles, parfois monumentales, et joue sur les notions d'échelles et d'angles de vue.

« Le groupe Arcange est depuis toujours sensible aux enjeux culturels, explique Michaël Sfedj, président du groupe Arcange. Avec la charte « 1 immeuble, 1 œuvre », nous pouvons soutenir et promouvoir des artistes vivants. Nous sommes convaincus que l'art participe activement à la création de valeur dont nous souhaitons doter chacune de nos opérations. »

Depuis plusieurs années, dans le cadre du design de ses immeubles de bureaux et d'habitation, le Groupe Arcange s'entoure de designers, parfois non encore connus du grand public.

« Notre collaboration avec Laura Gonzalez pour nos immeubles de logement des rues Marbeuf et Saint-André des Arts ainsi que de l'avenue Marceau, en est un bel exemple, conclut Michaël Sfedj. Aujourd'hui, en signant cette charte, nous témoignons une nouvelle fois de notre affinité avec le monde artistique. Tout en contribuant à rendre un immeuble unique, ces œuvres animeront leurs parties communes et les rendront plus agréables pour ceux qui y vivent ou y travaillent. »

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 29 septembre 2020

La veille urbaine du 29 septembre 2020

BNP Paribas REIM qui signe une plateforme logistique de 23 000 m² à Carquefou, Pierre-Yves Guice nommé directeur général de l’établissement public Par...

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

Déployer des technologies à l’échelle planétaire pour modifier la composition de notre atmosphère ou la météo, afin d’empêcher un cataclysme climatiqu...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

La veille urbaine du 28 septembre 2020

La veille urbaine du 28 septembre 2020

Sofidy qui acquiert un immeuble de 20 500 m² à Amsterdam, CDC Habitat qui crée une foncière dédiée à l’immobilier médico-social, le budget "vert" du g...

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Anne-Sophie Sancerre et Vincent Ravat...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message