Apple essuie un recul historique de 8 % de son chiffre d’affaires

Le célèbre Iphone d’Apple, sur le déclin, entraîne dans sa chute le chiffre d’affaires annuel de la multinationale qui recule de 8 %. Une première depuis 2001.

Le célèbre Iphone d’Apple, sur le déclin, entraîne dans sa chute le chiffre d’affaires annuel de la multinationale qui recule de 8 %. Une première depuis 2001.

À écouter Jim Cook, le directeur général de la multinationale, la chute historique d’Apple annoncée le 25 octobre 2016 n’est qu’une mauvaise passe, mais en un an, le chiffre d’affaires de la firme californienne a tout de même reculé de 8 % à 216 milliards de dollars. Du jamais vu depuis 2001. Un recul dû principalement au déclin de son produit vedette, l’Iphone, entre début juillet et fin septembre. Sur le quatrième trimestre de son exercice décalé, la multinationale a écoulé 5 % de moins de smartphones, tous modèles confondus, que l’année précédente. Une tendance qui semble s’étendre à toute sa gamme de produits. Les ventes de ses tablettes Ipad et de ses ordinateurs Macs ont vu leurs chiffres dégringoler sur cette même période, de respectivement 6 % et 14 %. Mais la marque à la pomme est confiante et compte sur les fêtes de fin d’année pour se renflouer. Apple a déclaré viser les 76 à 78 milliards de dollars de chiffre d’affaires au trimestre prochain, grâce notamment à la vente de leur nouveau produit phare : l’Iphone 7. Mais Tim Cook, directeur général de la firme, n’est-il pas trop optimiste ?

On se rappelle de la révolution Apple Watch. Morgan Stanley prévoyait trente millions d'unités vendues en 2015. À en croire les experts de Jupiter Research, seuls 8,8 millions de modèles se seraient vendus depuis le début de sa commercialisation, fin avril 2015. Lors d’une keynote datant du 21 mars 2016, Tim Cook a jugé bon de baisser le prix de la montre connectée de 400 dollars à 300 dollars pour en relancer la vente. Les prochains mois révèleront si la stratégie a été payante ou non.

 

À la recherche du produit révolutionnaire qui fera la différence

Alors simple incident de parcours comme le soutient le directeur général d’Apple, ou cette tendance révèle-t-elle un problème plus inquiétant comme celui d’une panne de créativité ? Certains perçoivent le déclin des ventes d’ Apple comme le résultat d’un prix de vente moyen moins élevé qu’espéré et des coûts trop élevés. Cette dernière raison semble déjà avoir des conséquences sur le marché chinois dont les ventes ont reculé de 30 % entre début avril et fin juin. La population chinoise semble préférer les constructeurs locaux, plus abordables, à la marque américaine. Un manque de diversification de ses produits est peut-être également à l’origine de cette baisse historique, à l’heure où ses concurrents principaux semblent avoir rattrapé leur retard sur l’ensemble des marchés créés par Apple (lecteur mp3, smartphone, ordinateurs portable, tablette et montre connectée). À une semaine d’intervalle, Apple et Microsoft ont annoncé un rafraichissement de leur gamme d’ordinateurs portables. La firme de Cupertino fut plus chanceuse côté téléphone portable face à son principal concurrent Samsung, touché par le scandale industriel de son smartphone haut de gamme. Pour sortir vainqueur d’une concurrence exacerbée, Apple devra certainement renouer avec la stratégie de ses débuts et diversifier sa gamme de produits en innovant encore et toujours. Compte tenu de la situation financière actuelle dans laquelle elle se trouve, et si les chiffres du prochain trimestre se révèlent décevants, il sera urgent que la firme californienne commercialise un nouveau produit révolutionnaire. Des bruits de couloir évoquent le développement de lunettes connectées, reliables à l’Iphone. La sortie du produit n’interviendrait pas avant 2018. Mais gare au flop…à l’image de son « Iwatch » ou de l’échec qu’a déjà essuyé Google dans le secteur des « smart glasses ». 

 

La menace Trump

Un autre problème peut venir barrer la route d’ Apple. Donald Trump. Le nouveau président des États-Unis menace de forcer la firme à la pomme à fabriquer ses « satanés ordinateurs » sur le territoire américain. 90% des composants de l’Iphone étant produits en Chine, Apple représenterait selon lui l’antipatriotisme par excellence. Les chiffres ne penchent pas en faveur de la firme américaine : 5 millions d’emplois générés par l’univers d’Apple ont été perdus aux États-Unis entre 2000 et 2014 au profit de la Chine. Le groupe de Cupertino est en pleine réflexion sur le sujet avec ses assembleurs Foxconn et Pegatron, car cela impliquerait une refonte complète de son modèle économique. Des tensions avec l’exécutif qui ne semblent rien présager de bon pour Apple et les afficionados de l’Iphone qui verraient le prix de leur objet fétiche considérablement augmenter.

 

Marion Robert

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

LVMH finalise ses noces avec Tiffany

LVMH finalise ses noces avec Tiffany

LVMH a annoncé ce jeudi 29 octobre avoir trouvé un accord révisant les termes du contrat de fusion avec le joailler Tiffany. La fin d’une année de déb...

Pierre Bellon (Sodexo) : le patriarche de la restauration d’entreprise

Pierre Bellon (Sodexo) : le patriarche de la restauration d’entreprise

Le marseillais se lance dans la restauration d’entreprise en 1966. Jackpot. Aujourd’hui actionnaire-fondateur d’un groupe qui dégage près de 22 millia...

P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du marché de l’art"

P.-O. Bernard et A. Chartier (Opleo Avocats) : "Le digital est une invitation à franchir la porte du...

Si le digital ne peut remplacer les liens indéfiniment, c'est un moyen efficace pour démocratiser l’art et inciter les collectionneurs dans l’âme à pa...

Teleperformance renforce sa présence aux États-Unis

Teleperformance renforce sa présence aux États-Unis

Teleperformance, un des leaders mondiaux de la gestion de l'expérience client externalisée décide d’acquérir Health Advocate pour un montant de 690 mi...

P. Ganansia (Herez) : "Le monde de l’art bascule un peu plus dans le digital"

P. Ganansia (Herez) : "Le monde de l’art bascule un peu plus dans le digital"

Le confinement s’annonçait critique pour le marché de l’art. Il en fut tout autrement grâce aux initiatives digitales de ces derniers mois. Entretien...

Marc Bertrand nommé directeur général d’Amundi immobilier

Marc Bertrand nommé directeur général d’Amundi immobilier

Amundi a annoncé ce lundi l’arrivée de Marc Bertrand en qualité de directeur général d’Amundi immobilier, succédant à Jean-Marc Coly.

N. Duneau (Volvo) : "La digitalisation a un impact sur tout le parcours du consommateur"

N. Duneau (Volvo) : "La digitalisation a un impact sur tout le parcours du consommateur"

Après une quinzaine d’années en agence de publicité en charge de divers secteurs, Nathalie Duneau change de cap et s’oriente vers les deux domaines qu...

Fraikin reprend Via Location

Fraikin reprend Via Location

Le groupe français Fraikin, leader européen de la location longue durée de véhicules industriels et commerciaux, vient d’annoncer, le 21 octobre, l’ac...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte