Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’afficher des résultats en croissance en pleine période de crise.

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’afficher des résultats en croissance en pleine période de crise.

Antoine Flamarion aurait pu se contenter de suivre une carrière de banquier toute tracée. Passé par les départements investissement de Merrill Lynch et Goldman Sachs, il retirera de ses deux premières expériences professionnelles sa passion pour la finance et une grande amitié avec Mathieu Chabran, qu'il a rencontré à ses débuts chez Merrill Lynch. Mais cet ancien étudiant de Dauphine, veut encore plus et surtout il est convaincu qu’entreprenariat et finance peuvent faire bon ménage.

Entreprenariat et finance

Son ambition finira par prendre le dessus et, à moins de trente ans, il s’associe avec son ancien binôme, pour monter en 2004, Tikehau Capital, une société d’investissement sur le modèle des mastodontes américains comme Blackstone ou encore KKR. En faisant du non-coté et de la gestion alternative leur domaine de prédilection, les deux associés montent rapidement en puissance. L’acquisition, en 2012, de la société de capital investissement cotée Salvepar auprès de Société Générale leur permet de passer un cap majeur avec l’introduction en Bourse de leur société, en mars 2017. Cet ancien champion d’échecs, fanatique de tours de magie a voulu faire la différence face aux autres acteurs de l’écosystème en étant présent sur différents types de stratégies et sur différents modes de financements des entreprises et de l’économie : dette privée, immobiliser, private equity et stratégies capital markets.

Success story

En débutant modestement avec 4 millions de fonds propres réunis auprès d’investisseurs particuliers, les encours de Tikehau Capital totalisent, au 30 juin 2020, 25,7 milliards d’euros. Même la crise du Covid-19 ne semble pas avoir ébranlé le groupe regroupant 530 collaborateurs dans 11 pays d’Europe, d’Asie et des États-Unis. "Tikehau Capital a montré au cours du deuxième trimestre de l’année sa capacité à poursuivre sa croissance à un rythme soutenu malgré une situation sans précédent due à l’impact de la pandémie de Covid-19", s’est félicité Antoine Flamarion lors de la présentation des résultats du premier semestre 2020. Par exemple, au cours du mois de juillet 2020, Ace Management, filiale du groupe de gestion d'actifs alternatifs et d'investissement, a été retenue comme gestionnaire exclusif du fonds de soutien à la filière aéronautique, avec un premier closing de 630 millions d’euros. Les objectifs à l’horizon 2022 ont même été confirmés, visant à atteindre plus de 35 milliards d'actifs sous gestion pour le groupe et à générer plus de 100 millions d'euros de résultat opérationnel dans la gestion d'actifs. L’échec d’Eurazeo et différents recrutements controversés, comme celui de l’ancien premier ministre François Fillon, ne suffisent pas à entamer l’enthousiasme de cet éternel optimiste, capable de transformer le pari fou de deux minots de la finance en une success story qui attire les convoitises et les critiques.

Béatrice Constans

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2021

Pour la quatrième année consécutive, Décideurs publiera en septembre son classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de l’économie et les cinq continents. Découvrez dès cet été les premières personnalités qui ont tiré leur épingle du jeu.
Sommaire

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2020

Pour la troisième année consécutive, Décideurs publie son
classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de
l’économie et les cinq continents.
Sommaire
Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte