Annie Guo (Silkpay) : « La révolution de la fintech est menée par les entreprises chinoises »

Pour faciliter les transactions mobiles des touristes chinois, Annie Guo a lancé Silkpay. Elle explique son business model à Décideurs.

Pour faciliter les transactions mobiles des touristes chinois, Annie Guo a lancé Silkpay. Elle explique son business model à Décideurs.

Décideurs. Comment est né Silkpay ?

Annie Guo. L’idée de Silkpay m’est venue lors de vacances en Chine dans ma famille en 2015. À ma sortie de l’avion, le taxi a refusé un paiement en espèces. Il n’acceptait qu’Alipay, la solution de paiement en ligne d’Alibaba. En quelques années, le paiement par mobile est devenu ultra-dominant en Chine. J’ai donc décidé de mettre en place un système permettant aux touristes chinois d’utiliser leur moyen de paiement préféré à l’étranger. Ils ont été 2,5 millions à visiter la France en 2018, et entre 10 et 15 millions en Europe, pour un marché estimé à 40 milliards d’euros. Encore faut-il qu’ils puissent payer. En 2016, nous avons donc établi un partenariat avec Alipay puis avec son concurrent WeChat Pay pour proposer aux commerçants européens des solutions, en boutique mais aussi sur leur site internet, pour accepter les paiements des touristes chinois.

Comment voyez-vous l’évolution des paiements dans les années qui viennent ? Et quel rôle y jouent les entreprises chinoises ?

En Chine comme en Europe et aux États-Unis, tout va dans le sens d’une société sans cash. Le paiement par mobile s’impose comme une des solutions possibles, une solution plus économique et plus écologique. Le potentiel de développement est donc énorme, en particulier dans un pays comme la France où 80 % des paiements passent par les cartes bleues. Et cette révolution des paiements et de la fintech est indéniablement menée par des entreprises chinoises.

Quels sont vos projets pour Silkpay ?

Notre premier objectif est d’accroître le nombre de commerçants qui acceptent le paiement par mobile, en diversifiant les portefeuilles acceptés. Nous voulons aussi accompagner le développement des services de paiement en ligne français comme Paylib ou Lyf Pay et développer des partenariats pour permettre aux touristes et aux expatriés français en Chine de payer avec leur smartphone. Enfin, nous travaillons à obtenir une licence européenne de paiement qui nous permettra d’accroître notre indépendance.

Propos receuillis par Cécile Chevré

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gafam vs Batx : les nouveaux maîtres du monde

Dans le secteur de la tech, USA et Chine mènent la danse. Qui des deux pays gagnera le match ?
Sommaire Gafam vs Batx : "Pour les gouverner tous" 9 géants de la tech qui se partagent le monde Les BATX, sous l’empire du Milieu L'arrestation d’une dirigeante de Huawei relance la guerre de la 5G Alphabet, du soft au hard Tencent sur tous les fronts Tech et Bourse : mutuelle dépendance
Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Réforme de la fiscalité internationale : réelle révolution ou pavé dans la mare ?

Réforme de la fiscalité internationale : réelle révolution ou pavé dans la mare ?

S’il est un sujet qui aura fait couler beaucoup d’encre depuis le début de l’année 2021, c’est bien celui de la réforme de la fiscalité internationale...

Nicolas Julia (Sorare) : "Notre vision est de construire un champion mondial de l’entertainment sportif"

Nicolas Julia (Sorare) : "Notre vision est de construire un champion mondial de l’entertainment spor...

La start-up Sorare, qui développe un jeu de fantasy football permettant de collectionner des cartes numériques de football sous forme de jetons non fo...

Le mid-cap européen se réunit à Paris

Le mid-cap européen se réunit à Paris

Dans le cadre de la 21e édition du forum indépendant "European Midcap Event" qui se tiendra à Paris les 21 et 22 octobre prochains, près de 200 entrep...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

O. Lenel (Mazars En France) : "81 % des Français estiment que les entreprises ont le pouvoir de changer les choses"

O. Lenel (Mazars En France) : "81 % des Français estiment que les entreprises ont le pouvoir de chan...

Mazars en France a donné la parole à 2 143 Français concernant leurs attentes vis-à-vis des entreprises en 2021, dans un contexte de sortie de crise....

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte