Annie Guo (Silkpay) : « La révolution de la fintech est menée par les entreprises chinoises »

Pour faciliter les transactions mobiles des touristes chinois, Annie Guo a lancé Silkpay. Elle explique son business model à Décideurs.

Pour faciliter les transactions mobiles des touristes chinois, Annie Guo a lancé Silkpay. Elle explique son business model à Décideurs.

Décideurs. Comment est né Silkpay ?

Annie Guo. L’idée de Silkpay m’est venue lors de vacances en Chine dans ma famille en 2015. À ma sortie de l’avion, le taxi a refusé un paiement en espèces. Il n’acceptait qu’Alipay, la solution de paiement en ligne d’Alibaba. En quelques années, le paiement par mobile est devenu ultra-dominant en Chine. J’ai donc décidé de mettre en place un système permettant aux touristes chinois d’utiliser leur moyen de paiement préféré à l’étranger. Ils ont été 2,5 millions à visiter la France en 2018, et entre 10 et 15 millions en Europe, pour un marché estimé à 40 milliards d’euros. Encore faut-il qu’ils puissent payer. En 2016, nous avons donc établi un partenariat avec Alipay puis avec son concurrent WeChat Pay pour proposer aux commerçants européens des solutions, en boutique mais aussi sur leur site internet, pour accepter les paiements des touristes chinois.

Comment voyez-vous l’évolution des paiements dans les années qui viennent ? Et quel rôle y jouent les entreprises chinoises ?

En Chine comme en Europe et aux États-Unis, tout va dans le sens d’une société sans cash. Le paiement par mobile s’impose comme une des solutions possibles, une solution plus économique et plus écologique. Le potentiel de développement est donc énorme, en particulier dans un pays comme la France où 80 % des paiements passent par les cartes bleues. Et cette révolution des paiements et de la fintech est indéniablement menée par des entreprises chinoises.

Quels sont vos projets pour Silkpay ?

Notre premier objectif est d’accroître le nombre de commerçants qui acceptent le paiement par mobile, en diversifiant les portefeuilles acceptés. Nous voulons aussi accompagner le développement des services de paiement en ligne français comme Paylib ou Lyf Pay et développer des partenariats pour permettre aux touristes et aux expatriés français en Chine de payer avec leur smartphone. Enfin, nous travaillons à obtenir une licence européenne de paiement qui nous permettra d’accroître notre indépendance.

Propos receuillis par Cécile Chevré

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gafam vs Batx : les nouveaux maîtres du monde

Dans le secteur de la tech, USA et Chine mènent la danse. Qui des deux pays gagnera le match ?
Sommaire Gafam vs Batx : "Pour les gouverner tous" 9 géants de la tech qui se partagent le monde Les BATX, sous l’empire du Milieu L'arrestation d’une dirigeante de Huawei relance la guerre de la 5G Alphabet, du soft au hard Tencent sur tous les fronts Tech et Bourse : mutuelle dépendance
Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

À l’issue de l’étude de PwC « Priorité 2019 du directeur financier », nous vous proposons chaque semaine un retour sur l’un des six sujets qui cristal...

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Avec ce nouveau tour de table, l’entreprise de livraison de repas, a levé au total 1,53 milliard de dollars.

Les DAF font la part belle aux soft skills

Les DAF font la part belle aux soft skills

Selon l’étude « Directions financières : les prévisions de recrutement 2019 » menée par Michael Page Finance en partenariat avec la DFCG, un tiers des...

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

Sylvain Montani rejoint TBS en qualité de DAF

Sylvain Montani rejoint TBS en qualité de DAF

La Toulouse Business School (TBS), qui dispose aujourd’hui de cinq campus implantés en Europe et en Afrique du Nord, annonce le recrutement d’un nouve...

Pai Partners cède B&B à Goldman Sachs pour 1,9 milliard d’euros

Pai Partners cède B&B à Goldman Sachs pour 1,9 milliard d’euros

La division merchant banking de Goldman Sachs rachète la chaîne d’hôtels économiques, B&B, au fonds d’investissement français Pai Partners.

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

Adepte de l’interprofessionnalité, Pierre Cénac est un véritable spécialiste de la transmission d’entreprise. Il nous fait part de son expérience sur...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message