Anne Deneux : « Chez Nature & Découvertes, le turn-over est plus faible qu’ailleurs dans le retail »

DRH de Nature & Découvertes depuis cinq ans, Anne Deneux a auparavant exercé des fonctions marketing et commerciales lui permettant aujourd’hui de parfaitement comprendre les enjeux business de l’entreprise, indissociables de la performance de ses collaborateurs.

DRH de Nature & Découvertes depuis cinq ans, Anne Deneux a auparavant exercé des fonctions marketing et commerciales lui permettant aujourd’hui de parfaitement comprendre les enjeux business de l’entreprise, indissociables de la performance de ses collaborateurs.

Décideurs. Quels sont aujourd’hui les axes prioritaires de la politique de formation de Nature & Découvertes ?

Anne Deneux. Je préfère parler de développement des compétences plutôt que de formation. C’est quelque chose sur lequel nous mettons l’accent. Nous avons toujours été au-delà du minimum légal : nous voulons les meilleures équipes retail et cela passe par le développement de nos forces de vente. Il est également important de renforcer les comportements en lien avec nos valeurs. Nous les avons donc identifiées au préalable lors d’ateliers avec nos équipes, puis dispensé les formations visant à les développer. Je pense par exemple à l’audace, la créativité… Enfin, nous travaillons sur la digitalisation et l’internationalisation. Je crois qu’il est inutile de préciser ce qu’est la digitalisation, elle touche le quotidien de chacun. Concernant l’internationalisation, nous avons ouvert 4 magasins en Allemagne (le dernier ayant ouvert le mois dernier), ce qui nécessitera notamment des formations en langue.

« Tout le monde n’a pas été biberonné au digital »

Vous disposez d’une école de formation en interne. Quel en est l’avantage ? Pouvez-vous le mesurer ?

Elle est un lieu de rencontre. En particulier pour nos collaborateurs en magasin, pour lesquels se rendre à l’école permet de croiser d’autres collègues des sites et de renforcer le sentiment d’appartenance à notre entreprise : ils peuvent échanger, dialoguer et poursuivre ces conversations grâce ànotre réseau social interne Workplace. Par ailleurs, elle permet à nos collaborateurs de développer d’autres compétences en devenant eux-mêmes formateurs parallèlement à leur métier d’origine. C’est aussi une façon de les fidéliser. Chez Nature & Découvertes, l’ancienneté est de six ans en moyenne et le turn-over plus faible qu’ailleurs dans le retail. Côté résultat, nous pouvons fréquemment évaluer les progrès de nos vendeurs grâce à des « clients mystères », c’est-à-dire de faux clients qui se rendent en magasin et s’assurent que les notions dispensées en formation ont bien été comprises et sont appliquées sur le terrain. Le NPS (Net Promotert Score) est également un outil dont nous disposons afin de mesurer la satisfaction de nos clients, il s’agit d’enquêtes diffusées par application mobile.

Accélérer le développement du digital et améliorer la performance opérationnelle font partie de vos objectifs, la formation peut-elle vous y aider ?

Oui, la culture digitale passe par la formation : tout le monde n’a pas été biberonné au digital, un véritable accompagnement est nécessaire. Il faut égaliser les connaissances de nos collaborateurs et leur sensibilité dépend souvent de leur âge. La performance opérationnelle est bien sûr étroitement liée aux compétences, qu’il est important de mettre à jour et de faire grandir.

Qu’attendez-vous de la réforme de la formation professionnelle ?

On parle beaucoup d’alternance et ça m’intéresse. Je suis intimement convaincue qu’elle permet d’embaucher des jeunes dans l’entreprise. C’est un excellent moyen de former et de garder nos collaborateurs, nous y avons souvent recours et avons d’ailleurs créé en ce sens un partenariat avec un IUT en région parisienne  et avec d’autres écoles en province (Edhec, Strasbourg…)

 

Propos recueillis par Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Changement de gouvernance chez BPI Group

Changement de gouvernance chez BPI Group

L’amiral Olivier Lajous prend les fonctions de directeur général du groupe BPI et remplace ainsi Sabine Lochmann.

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

L’État a annoncé avoir renégocié à la baisse sa participation financière des les projets de développement de l’éolien de mer. Cette négociation concer...

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent illégaux »

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent il...

Souffrant d’une image sulfureuse, le secteur des jeux de hasard est extrêmement régulé et les acteurs les plus dynamiques peinent à innover dans ce co...

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Le fabricant et distributeur français de jouets et de cartes est en passe d’être revendu par Eurazeo. Quatre fonds et un industriel sont encore en lic...

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message