Ankorstore lève 84 millions d’euros en série B

Ankorstore lève 84 millions d’euros en série B

Le spécialiste français de l’e-commerce, Ankorstore, récolte 84 millions d’euros en série B auprès de Tiger Global et Bain Capital. Dans le contexte du déconfinement, la plateforme mise sur la réouverture des petits commerces en leur proposant l’accès à plusieurs milliers de marques.

Fondée par Pierre Louis Lacoste, Mathieu Alengrin, Nicolas d’Audiffret et Nicolas Cohen, entrepreneurs chevronnés, la start-up a triplé la taille de ses effectifs en 2020 à la suite de sa série A de 25 millions d’euros auprès d’Index Ventures et de ses investisseurs historiques Alven, GFC et Aglae. Dans la foulée, l’entreprise a enregistré une explosion des ventes sur sa plateforme, notamment au Royaume-Uni ce premier trimestre grâce à la réouverture des commerces. Cette année, l’équipe soutenue par ses anciens investisseurs transforme l’essai avec un nouveau tour de table scellé cette fois auprès de Tiger Global et de Bain Capital Ventures.

Couteau suisse du BtoB

L’objectif de la marketplace wholesale est d’encourager le développement d'un commerce local et authentique. Pour cela, elle propose aux commerçants indépendants de nombreux outils de gestion de la trésorerie ou des achats comme la possibilité de réaliser des paiements différés en 60 jours. L’objectif est de simplifier le sourcing des commerçants en leur donnant notamment accès à un catalogue de référencement de marques européennes qui offre de la visibilité aux vendeurs en échange d’une commission de 15 %. En outre, elle se porte garante des impayés et protège les marques préalablement vérifiées et attestées.

De grandes ambitions

Avec une clientèle de 50 000 détaillants, Ankorstore est un lieu d’échange pour les commerçants européens puisque le groupe s’exporte en Allemagne, au Benelux et en Espagne. Par ailleurs, l’entreprise souhaite approfondir l’approche de ce marché en misant sur le big data. Les données collectées lui permettront d’optimiser les connexions et de cibler les publicités. Forte de son succès, la pépite française continue sa progression grâce à cette nouvelle levée de fonds qui accélérera le développement de sa plateforme en France comme à l’international.

Emeric Camuset

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message