Amundi réalise une collecte de 6,1 milliards d'euros au troisième trimestre

Amundi a enregistré un résultat net de 209 millions d’euros au troisième trimestre, soit une progression de 13 %. En données cela représentre un résultat net ajusté part du groupe de 721 millions d’euros, en progression de 11 %. Cette hausse est supérieure à son objectif d’une progression de 7% par an entre 2018 et 2020, soit un bénéfice net annuel de 1,05 milliard d'ici 2020.

© dr

Amundi a enregistré un résultat net de 209 millions d’euros au troisième trimestre, soit une progression de 13 %. En données cela représentre un résultat net ajusté part du groupe de 721 millions d’euros, en progression de 11 %. Cette hausse est supérieure à son objectif d’une progression de 7% par an entre 2018 et 2020, soit un bénéfice net annuel de 1,05 milliard d'ici 2020.

Les revenus nets de gestion ont reculé de 1,2 % à 622 millions d'euros, la hausse des commissions nettes de gestion (+3,6 %) étant compensée par de moindres commissions de surperformance (6 millions d'euros contre 28 milliards d'euros au troisième trimestre).

La collecte nette a atteint 6,1 milliards d'euros, et 12,6 milliards d'euros hors réinternalisation du mandat de gestion par Fineco. La collecte nette a été soutenue par une belle partie d’investissement institutionnels (10,5 milliards d'euros). La clientèle retail a, elle, placé 3,5 milliards d'euros chez le gestionnaire d'actifs.

Grâce à ce niveau d’activité, les encours gérés par Amundi atteignent 1 475 milliards d'euros au 30 septembre 2018 (collecte nette de 48,5 milliards d'euros), avec un effet de marché légèrement positif (+ 0,6 milliards d'euros). Cette collecte nette représente un taux de croissance annualisé de 4,5 %, donc est supérieur à l'objectif du plan stratégique dévoilé en mars, tablent sur une hausse annuelle de 3,5 % pendant trois ans.

« Dès sa création, Amundi a défini l'investissement responsable comme un pilier de son identité. Un plan ambitieux à trois ans a été établi pour renforcer cet engagement selon trois axes : la généralisation de la prise en compte des critères ESG dans la gestion des fonds, le conseil à la clientèle institutionnelle et la levée de fonds dédiés à des projets liés à la transition énergétique ou à fort impact social », a annoncé le directeur général d’Amundi, Yves Perrier.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Éric Chapelle prend les rennes de la direction financière de Stormshield

Éric Chapelle prend les rennes de la direction financière de Stormshield

Filiale d’Airbus, Stormshield renforce son équipe de direction en promouvant Éric Chapelle au poste de CFO qui intègre ainsi le comité exécutif de l’e...

Les épargnants français et l’investissement responsable

Les épargnants français et l’investissement responsable

Une étude menée par le cabinet Deloitte de concours avec OpinionWay et Spoking Polls, à la demande de CPR AM présente l’appétence des épargnants franç...

BlackRock collecte 64,67 milliards de dollars au premier trimestre

BlackRock collecte 64,67 milliards de dollars au premier trimestre

Après une année difficile sur le marché de la gestion d’actifs, le géant BlackRock présente une collecte de 64,67 milliards de dollars au premier trim...

Alice Lhabouz (Trecento AM) : « La santé est un segment structurellement en croissance »

Alice Lhabouz (Trecento AM) : « La santé est un segment structurellement en croissance »

Les performances sur le marché de la gestion d’actifs en 2018 ont été faibles. C’est un constat. Face aux difficultés rencontrées par les différentes...

Un nouveau gérant privé chez Mirabaud

Un nouveau gérant privé chez Mirabaud

Mirabaud recrute Antoine Hollard au poste de gérant privé en France.

Sparring Capital devient l’actionnaire majoritaire de Cesacap

Sparring Capital devient l’actionnaire majoritaire de Cesacap

Le fonds d’investissement Sparring Capital relaie Capzanine dans l’accompagnement du spécialiste francilien du génie électronique : Cesacap.

D. Gaillard (France Invest) « Les LPs doivent apprendre à raisonner en multiple de sortie plutôt qu’en TRI »

D. Gaillard (France Invest) « Les LPs doivent apprendre à raisonner en multiple de sortie plutôt qu’...

Président de France Invest, Dominique Gaillard ne peut que se féliciter des performances récentes du private equity, mais aussi de la dette privée et...

Olivia Grégoire (LREM) : "La loi Pacte rend l’épargne retraite plus lisible et flexible"

Olivia Grégoire (LREM) : "La loi Pacte rend l’épargne retraite plus lisible et flexible"

Le Parlement a définitivement adopté la loi Pacte le 11 avril dernier. Olivia Grégoire, présidente de la commission spéciale sur le projet de loi Pac...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message