Amundi rachète Lyxor pour 825 millions d’euros

Le géant européen de la gestion d’actifs met la main sur la quasi-totalité de Lyxor, jusqu’alors filiale spécialisée dans la gestion d’actifs de la Société Générale. Une façon pour Amundi d’accélérer encore sur les ETF.

Le géant européen de la gestion d’actifs met la main sur la quasi-totalité de Lyxor, jusqu’alors filiale spécialisée dans la gestion d’actifs de la Société Générale. Une façon pour Amundi d’accélérer encore sur les ETF.

Alors que les discussions allaient bon train, c’est finalement Amundi, largement pressenti, qui l’a emporté. L’annonce d’une entrée en négociations exclusives avec la Société Générale pour la reprise de Lyxor ne surprend pas vraiment mais elle concrétise la volonté de franchir un cap dans sa stratégie de développement d’Amundi. "L'acquisition de Lyxor […] renforcera nos expertises, notamment dans les ETF [fonds indiciels cotés, NDLR] et la gestion alternative", précise Yves Perrier, son directeur général.

Amundi, futur numéro 2 de la gestion passive en Europe

Même si l’opération de rachat ne sera finalisée que dans quelques mois, et au plus tard en février 2022, Amundi espère beaucoup de cette transaction. En effet, le rachat de Lyxor devrait lui permettre de doubler de taille dans le segment d’activité, en plein essor, de la gestion passive. La filiale du Crédit Agricole passera ainsi de la cinquième à la deuxième place sur le marché européen des fournisseurs de produits de gestion passive avec 14 % des parts de marché, loin derrière l’inaccessible BlackRock qui représente à lui seul 44 % de ce même marché. Une jolie façon pour Yves Perrier de terminer son mandat, marqué par les opérations de croissance externe autant que par une croissance organique. à la tête d’Amundi. Et c’est donc à Valérie Baudson, qui lui succède à compter du mois de mai, qu’incombera la tâche de finaliser cette acquisition et de réussir son intégration dans le groupe. Une étape délicate qui devrait passer par une "rationalisation des effectifs " de Lyxor même si vendeur et acquéreur se sont engagés à ne pas recourir à des départs contraints.

La stratégie de la Société Générale pose question

Côté cédant, la vente de Lyxor pour 825 millions d’euros devrait permettre à la Société Générale de dégager une plus-value nette d’impôt de 430 millions d’euros. Une bouffée d’oxygène qui renforcera sa solvabilité. Surtout, la cession clôture la phase de recentrage stratégique mise en œuvre depuis 2018 par la Société Générale dont l’objectif était de "simplifier l’organisation du groupe et d’optimiser l’allocation du capital en se concentrant sur des activités cœur". Depuis trois ans, la banque a multiplié les cessions et a abandonné certains métiers comme la gestion d’actifs. Désormais, elle envisagerait d’ouvrir une nouvelle phase d’investissements. Une chose est sûre, la stratégie de la Société Générale interroge. Le nouveau périmètre que s’est dessiné le groupe depuis quelques années est scruté de près. D’autant que les restructurations s’enchaînent dans la banque de financement et d’investissement (BFI), comme le relève Les Échos.

S.V.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

SBKG & Associés muscle ses équipes

SBKG & Associés muscle ses équipes

Poursuivant son développement, SBKG & Associés accueille Carol Santoni, Louise Duvernois et Driss Tof en qualité d’associés ainsi que Gwénolé Mori...

DPO Consulting lance myDPO

DPO Consulting lance myDPO

DPO Consulting lance myDPO, la toute nouvelle version de son logiciel de mise en conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Création du Cercle interprofessionnel du droit de l’environnement

Création du Cercle interprofessionnel du droit de l’environnement

Cinq avocats et quatre juristes fondent le Cercle interprofessionnel du droit de l’environnement, un nouvel espace d’échange pour les professionnels œ...

Maximilian Schiessl : "L’Allemagne est prête à faire des affaires"

Maximilian Schiessl : "L’Allemagne est prête à faire des affaires"

Associé du cabinet allemand Hengeler Mueller, le docteur Maximilian Schiessl est intervenu comme conseil lors de certaines d'opérations de fusions-acq...

Pernod Ricard réorganise sa direction juridique

Pernod Ricard réorganise sa direction juridique

Au sein de son équipe juridique, Pernod Ricard place Antoine Brocas à la tête de l'éthique et de la compliance et confie à Jonathan Bay la direction j...

Deuxième associée pour Daher Avocats

Deuxième associée pour Daher Avocats

Le cabinet de niche en droit social Daher Avocats accueille Louise Thiébaut en qualité d’associée. Il renforce par la même occasion ses compétences de...

Chassany Watrelot Associés promeut l’un de ses avocats

Chassany Watrelot Associés promeut l’un de ses avocats

Virgile Zeimet accède à l’association au sein du bureau parisien de Chassany Watrelot Associés. Le cabinet spécialisé en droit social consolide ainsi...

Premier LBO pour Legalstart

Premier LBO pour Legalstart

La plateforme française de création de documents juridiques et de formalités administratives à destination des TPE et des PME Legalstart vient de réal...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte