Amazon limité judiciairement à une activité "essentielle"

Le tribunal judiciaire de Nanterre vient de restreindre l’activité du géant du e-commerce en raison des risques sanitaires qui pèsent sur ses salariés.

© Amazon corp.

Le tribunal judiciaire de Nanterre vient de restreindre l’activité du géant du e-commerce en raison des risques sanitaires qui pèsent sur ses salariés.

Le fonctionnement de la justice est à l’arrêt, sauf urgence. Il s’agissait là d’une urgence. Le tribunal judiciaire de Nanterre a eu à se pencher ce mardi 14 avril sur une plainte contre Amazon France Logistique accusé de ne pas assurer un niveau de sécurité suffisant à ses salariés en période de crise sanitaire. Les juges des Hauts-de-Seine n’ont pas interdit la poursuite de l’activité mais l’ont restreinte « aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d'expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d'hygiène et de produits médicaux, sous astreinte, d'un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée ». La mauvaise protection des salariés travaillant dans les cinq entrepôts français avait été constatée la semaine passée par des experts du ministère du Travail. Les magistrats ne pouvaient qu’en tenir compte.

« Une bombe sanitaire »

La restriction d’activité imposée par le tribunal judiciaire est une mesure d’urgence prise dans l’attente d’une évaluation des risques inhérents au Covid-19 par l’entreprise elle-même dans un délai d’un mois. La plainte a été déposée par le syndicat majoritaire au sein d’Amazon France, l’Union syndicale Solidaires (SUD), qui dénonçait « une bombe sanitaire et sociale aux quatre coins de la France dans une société qui compte plus de 10 000 travailleurs et travailleuses directs mais aussi une armée d’intérimaires (…) » Dans son assignation, SUD demandait aux juges de Nanterre de prononcer « l’interdiction pour Amazon de continuer à employer du personnel sur ses six sites français et, à tout le moins, de réduire, comme la société s’y est engagée, son activité aux 10 % de marchandises essentielles (…) » En parallèle, le syndicat a saisi la formation de référé du conseil des prud’hommes de Nanterre afin qu’il se prononce sur le bien-fondé du droit de retrait invoqué par onze salariés de l’entreprise.

Pascale D’Amore

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Procès Sarkozy : qui est son avocate Jacqueline Laffont ?

Procès Sarkozy : qui est son avocate Jacqueline Laffont ?

Laurent Gbagbo, Alexandre Benalla, Patrick de Maistre, Jean-Marie Messier, Nicolas Hulot, Charles Pasqua… Jacqueline Laffont est habituée aux procès m...

Les entrepreneurs au cœur de la mission justice économique

Les entrepreneurs au cœur de la mission justice économique

Le rapport de la mission justice économique commandé par la Chancellerie vient d’être rendu et prévoit plusieurs recommandations. Le but : mieux infor...

Contrefaçon : les Rolling Stones obtiennent satisfaction

Contrefaçon : les Rolling Stones obtiennent satisfaction

Le tribunal judiciaire de Paris vient de condamner pour contrefaçon une société ayant commandé en Chine des écussons arborant le logo mondialement con...

Nouveau cap pour Binsard Martine Associés

Nouveau cap pour Binsard Martine Associés

Le cabinet Binsard Martine Associés, spécialiste de la défense pénale et du contentieux, a récemment renouvelé son identité avec un nouveau nom, de no...

Renouveau dans les directions juridiques

Renouveau dans les directions juridiques

Ces derniers jours, plusieurs nominations au sein des directions juridiques de grands groupes ont été annoncées, notamment au sein de Pierre & Vac...

Dans les coulisses du déménagement d’August Debouzy

Dans les coulisses du déménagement d’August Debouzy

Quelques centaines de mètres à peine séparent les locaux historiques d’August Debouzy rue de Messine à Paris et les nouveaux bureaux rénovés de la rue...

Antitrust : bureau Brandeis arrive à Paris

Antitrust : bureau Brandeis arrive à Paris

Un cabinet d’avocats singulier s’installe en France : bureau Brandeis, consacré à la défense des victimes de pratiques anticoncurrentielles, ouvre ses...

Le droit en entreprise : organisation, risk management et compliance

Le droit en entreprise : organisation, risk management et compliance

Trois grandes thématiques pour neuf conférences : le Sommet du droit en entreprise 2021 était l'occasion pour les directrices et directeurs juridiques...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte