Amancio Ortega, le roi d'Espagne

Qui est vraiment Amancio Ortega, le créateur de Zara ? La recette de son succès décryptée.

Qui est vraiment Amancio Ortega, le créateur de Zara ? La recette de son succès décryptée.

À la tête d’une fortune de 62 milliards d’euros en 2018, Amancio Ortega incarne à merveille le self-made-man que rien ne prédestinait au succès. Né en 1936 dans le nord-ouest de l’Espagne d’un père cheminot, il grandit dans un milieu pauvre ou chaque peseta compte. Dès l’âge de 13 ans, il quitte l’école pour aider sa famille qui se voit refuser des crédits pour de simples courses alimentaires. Il travaille comme coursier puis comme vendeur dans un magasin de chemises. C’est de ce passé que naît son amour pour le textile et le leitmotiv qui le guide : pour réussir, il faut entreprendre.

Cap sur le textile

En 1963, alors qu’il n’a que 27 ans, il ouvre son premier magasin qui se spécialise dans les robes de chambre. C’est en 1975 qu’il implante, à Saint Jacques de Compostelle, le premier magasin Zara. Le succès est tel que cinq ans plus tard, cinq magasins sont ouverts dans le pays. Aujourd’hui, la marque est l’une des plus connues du monde, et compte 142 points de vente en France. Si Zara reste le vaisseau amiral, la maison mère, Inditex, compte également des enseignes telles que Massimo Dutti, Pull and Bear ou encore Bershka. Soit près de 180 000 collaborateurs dans le monde. Cotée à la Bourse de Madrid, Inditex peut se targuer d’une valorisation de près de 84 milliards d’euros. Si Ortega quitte ses fonctions opérationnelles en 2011, il reste l’actionnaire majoritaire du groupe dont il possède 59,3 % des parts.

Modestie

L’Espagnol est loin d’être flambeur. Il attend 2001 pour rendre publique la première photo de lui. Ce n’est donc pas grâce à sa présence médiatique ou à une quelconque posture de « gourou du business » qu’il doit son succès. Celui-ci est avant tout lié à son talent de négociateur et d’organisateur hors pair. Pour garantir des prix accessibles, il instaure plusieurs collections par saison (ce qui permet de négocier le textile à bon prix et de produire massivement). Un réseau de transport et d’entrepôts inonde la planète de marchandises. Avec une rapidité qui lui permet de coller au mieux aux désirs de ses clients tout en ne dépensant que très peu en marketing. La plus grande fierté d’Ortega est d’ailleurs d’avoir développé un groupe de taille mondiale sans réaliser aucun spot publicitaire.

Lucas Jakubowicz

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fortunes 100, leçons de réussite

Les 100 premières fortunes : France, Europe, International.
Sommaire Susanne Klatten, plus qu’une héritière Giovanni Ferrero, focus sur le patron de Nutella Dietrich Mateschitz, l'énergique Pony Ma, l'omniprésent Jeff Bezos, le prophète du e-commerce Carlos Slim Helu, le conquistador Aliko Dangote, Saga Africa Abigail Johnson, la discrète Petr Kellner : le roi des chèques

retrouvez l'intégralité du dossier Fortunes 100 : Les secrets de la réussite

Les 100 premières fortunes : France - Europe - International
Sommaire Alain Taravella : Le précurseur Issad Rebrab : focus sur ce milliardaire algérien qui a rencontré Emmanuel Macron Bernard Liautaud, le précurseur Pâris Mouratoglou et David Corchia : les géants verts Jeff Bezos : l'aventurier Mark Zuckerberg, l’insoutenable légèreté du geek Leonardo Del Vecchio, le visionnaire Jim Ratcliffe, qui est le discret milliardaire qui veut racheter l'OGC Nice ? Jusqu'où ira Oliver Samwer, le fondateur de Rocket Internet ?
Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

La direction de Rimini Street change de dirigeante pour la région EMEA

Le fournisseur mondial de produits et services logiciels d’entreprises confie la direction de la région EMEA à Emmanuelle Hose, jusque-là directrice r...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte