Altana crée Advant avec deux autres cabinets européens

En officialisant la constitution d’une verein avec Beiten Burkhardt en Allemagne et NCTM Studio Legale en Italie, Altana confirme son ADN international et ambitionne de proposer un service juridique plus intégré que celui d'un simple réseau afin de se positionner sur les dossiers cross-border des entreprises françaises et étrangères.
Pierre Lubet (associé fondateur d’Altana) et Jean-Nicolas Soret (qui représente Altana au conseil d’administration d’Advant).

En officialisant la constitution d’une verein avec Beiten Burkhardt en Allemagne et NCTM Studio Legale en Italie, Altana confirme son ADN international et ambitionne de proposer un service juridique plus intégré que celui d'un simple réseau afin de se positionner sur les dossiers cross-border des entreprises françaises et étrangères.

Ils ont décidé de faire passer le nom de leur association avant celui de leur propre cabinet. Le français Altana, l’allemand Beiten Burkhardt et l’italien NCTM créent ensemble Advant, "une marque ombrelle" et s'appellent dorénavant Advant Altana, Advant Beiten et Advant NCTM. Signe que, pour les fondateurs, leur union s'avère plus qu’un simple réseau entre plusieurs cabinets d’avocats amis. "Advant nous permet de nous coordonner pour un meilleur alignement des pratiques et de la gestion des dossiers", explique l'associé Jean-Nicolas Soret. L’offre globale est synthétisée par trois valeurs communes : la confiance, l’excellence et l’efficience.

À eux trois, Altana, Beiten et NCTM cumulent 216 millions d’euros de chiffre d’affaires. Leurs 550 avocats et fiscalistes (dont 142 associés) exercent dans 13 bureaux dans le monde : Berlin, Bruxelles, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Londres, Milan, Munich, Paris, Rome Pékin, Moscou et Shanghai"Il est tout à fait possible que de nouveaux membres de l’alliance nous rejoignent dans les prochains mois", cède Pierre Lubet qui vise notamment l’Espagne, les Pays-Bas et les pays du nord de l’Europe. Advant a la particularité de former un service uni en matière de droit civil, en opposition à la common law. La stratégie est bien de délivrer un conseil juridique en Europe continentale en intégrant les clients de toute nationalité. La nouvelle entité n’a pas vocation à s’ouvrir à des cabinets asiatiques ou africains par exemple. "Nous avons tous la même approche du droit, la même logique économique, juridique et culturelle, explique Jean-Nicolas Soret, ce qui ne nous empêche pas de négocier avec des Britanniques, des Américains ou tout autre nationalité hors de l’Europe."

Des occasions de développement sans limites

Avant de se lancer dans la création d’Advant, les trois membres fondateurs ont mûrement travaillé sur leur projet durant trois ans. Leur collaboration informelle depuis plusieurs années s’est encore récemment illustrée entre Altana et Beiten dans un dossier pour Renault lors de la signature d’une joint-venture. Ils le savent : les occasions de développement de leur activité à l’international sont sans limites. Ils ont déjà des clients en commun. La gestion des conflits d’intérêts continuera à s’effectuer uniquement au sein de chaque cabinet. Les associés d’Advant seront cependant vigilants à ne pas travailler pour un adversaire d’un des clients majeurs d’un membre de l’association. "Nous avons établi une liste de clients majeurs pour prévenir toute difficulté éventuelle, explique Jean-Nicolas Soret. Cette liste sera actualisée très régulièrement. Notre organisation en verein facilite notre coordination." Et si une entreprise travaille déjà avec un cabinet dans un des pays où Advant est présent ? "Le client est libre de son choix", sourit simplement l’associé. Un board réunissant deux associés de chaque cabinet permettra de fluidifier les échanges d’informations.

Pour Altana, créé en 2009 en pleine crise financière par des anciens de chez Orrick Rambaud Martel, la concrétisation de ce projet de longue date signe une nouvelle phase de la vie du cabinet qui a toujours réservé une part importante de son activité aux dossiers cross-border, soit pour des clients français réalisant des opérations à l’étranger, soit auprès d’entreprises internationales. Le nom "Advant" porte en lui les idées d’aller de l’avant, de continuer l’aventure, auxquelles s’ajoute celle de conquérir de nouveaux territoires. Ce qui permet à l’enseigne française de viser les trente ans d’existence comme l’affichent ses nouveaux associés, tous les deux nés en 1990.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Racine développe sa pratique private equity

Racine développe sa pratique private equity

Anciennement avocats chez Ayache, Marie Pouget et Mathieu Maroun rejoignent la pratique corporate M&A de Racine. La nouvelle associée et le nouvea...

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

Cyril Croix rejoint le pôle construction de LMT Avocats en qualité d’of counsel.

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Exerçant respectivement pour le Cabinet Coudray depuis dix et huit ans, Marie Berrezai et Ugo Fekri accèdent à l’association au sein du pôle contrats...

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Hervé Tisserand a été nommé à la tête de Fapes Diffusion, cabinet de courtage indépendant spécialisé dans les produits d’assurance, lors de l’assemblé...

La loi Sapin 3 pour bientôt

La loi Sapin 3 pour bientôt

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées majeures pour la pro...

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

Rencontre avec Nicolas Hubert, le directeur général de la plus jeune banque privée de la Place. Retour sur 2020, perspectives 2021, satisfaction clien...

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Après douze ans d’exercice, François de Bérard quitte Darrois Villey Maillot Brochier où il avait commencé sa carrière pour rejoindre Lacourte Raquin...

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

L’éditeur de logiciels juridiques Legal Suite propose dorénavant à ses clients entreprises un outil pour générer automatiquement leurs contrats, docum...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte