Aldébaran : nouvelle boutique en contentieux et droit pénal des affaires

Aldébaran : nouvelle boutique en contentieux et droit pénal des affaires
Fanny Rocaboy (à gauche) et Marion Lambert-Barret (à droite)

Fanny Rocaboy et Marion Lambert-Barret s’associent pour créer Aldébaran Société d’Avocats, une structure consacrée au contentieux des affaires, au droit pénal des affaires et à la compliance.

Créer Aldébaran Société d’Avocats, dont le nom fait référence à la bande dessinée du même nom, mais aussi à l’une des étoiles les plus brillantes du système solaire, a été une évidence pour Fanny Rocaboy et Marion Lambert-Barret. Les deux fondatrices se sont rencontrées sur les bancs de la faculté de droit et ont exercé pendant près de quinze ans au sein du même cabinet, Reinhart Marville Torre, dans le département contentieux. Leurs affinités humaines et professionnelles leur donnant peu à peu l’envie de prendre leur indépendance, elles ont lancé leur propre cabinet au mois de janvier.

Des dossiers emblématiques

Le positionnement d’Aldébaran Société d’Avocats s’axe sur le contentieux des affaires, le droit pénal des affaires et la compliance, “trois matières dans lesquelles nous baignons depuis une quinzaine d’années”, relève Fanny Rocaboy, dont la pratique dominante recouvre les contentieux commerciaux et l’arbitrage tandis que celle de son associée, Marion Lambert-Barret, est davantage orientée vers le pénal des affaires. Les deux avocates ont ainsi pu intervenir au cours de leur carrière sur des dossiers emblématiques comme ceux de la Société générale contre Jérôme Kerviel, Pétrole contre nourriture ou encore celui du financement du terrorisme en Syrie. Tout naturellement, la compliance est venue s’ajouter à ces savoir-faire historiques du contentieux commercial et du pénal des affaires : “Les trois matières phares de notre cabinet s’équilibrent de plus en plus. La compliance, qui est en essor permanent, est devenue indissociable du pénal des affaires”, explique Marion Lambert-Barret, anciennement chargée de la pratique compliance de son précédent cabinet. “L’ADN d’Aldébaran repose sur le contentieux. Bien que la compliance soit un métier de conseil, nous sommes en mesure d’apporter à nos clients nos visions d’avocates pénalistes à cette matière”, ajoute Fanny Rocaboy.

Les conflits entre actionnaires, les litiges post-acquisitions, la sortie de dirigeants ou encore les comportements de concurrence déloyale sont autant de litiges dans lesquels les deux associées conseillent ou défendent leurs clients, des ETI et des sociétés du CAC 40, comme d’importants équipementiers automobiles ou des établissements de crédit récemment. Les problématiques de droit pénal des affaires comme l’abus de biens sociaux, de confiance, l’escroquerie ou encore les contentieux de haut de bilan les occupent tout autant. “Nous intervenons également en matière de corruption d’agent public étranger dans le cadre de nos dossiers de corruption internationale”, ajoute Marion Lambert-Barret qui défend une clientèle de personnalités politiques. En matière de compliance, le cabinet accompagne de grandes sociétés, dont le chiffre d’affaires dépasse les 100 millions et qui comptent plus de 500 salariés, dans la mise en place du dispositif Sapin 2 et de programmes de compliance sur mesure. Le développement de leur offre anticorruption a par ailleurs vocation à accompagner davantage de PME et ETI françaises dans leur mise en conformité.

Actuellement entourées d’un avocat collaborateur et d’un stagiaire, les deux fondatrices d’Aldébaran entendent laisser les portes de leur cabinet ouvertes à de futures associations afin de compléter leur offre par de nouvelles matières comme le droit pénal fiscal par exemple.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un petit quiz avant l'été ?

Un petit quiz avant l'été ?

Le conseil de la rédaction pour des vacances sereines et reposantes ? Vérifier que l'actualité des six derniers mois est bien maîtrisée. À vous de jou...

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Le nouveau comité du label investissement socialement responsable (ISR), présidé par Michèle Pappalardo, travaille à sa modernisation. Les grandes lig...

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

La directive sur la protection des lanceurs d'alerte imposait comme date butoir de transposition par les États de l’Union européenne le 17 décembre 20...

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Jérôme Deroulez, associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, revient pour Décideurs Juridiques sur les thèmes qui devraient occuper les délégués à...

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Les six professionnels du cabinet Nosten Avocats ont rejoint en mai dernier le cabinet d’experts comptables GMBA, formalisant ainsi une collaboration...

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Incarner la diversité des juristes d’entreprise pour mieux répondre aux défis du métier. C’est l’objectif que l’Association française des juristes d’e...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message