Alan, une nouvelle licorne française est née

L’ascension fulgurante d’Alan se poursuit par un nouveau tour de table de 185 millions d’euros, mené par Coatue Management, Dragoneer et Exor aux côtés de ses investisseurs historiques Index Ventures, Ribbit Capital et Temasek. La jeune pousse intègre le cercle restreint des licornes tricolores avec une valorisation de 1,4 milliard d’euros.

© Rawpixel.com

L’ascension fulgurante d’Alan se poursuit par un nouveau tour de table de 185 millions d’euros, mené par Coatue Management, Dragoneer et Exor aux côtés de ses investisseurs historiques Index Ventures, Ribbit Capital et Temasek. La jeune pousse intègre le cercle restreint des licornes tricolores avec une valorisation de 1,4 milliard d’euros.

La compagnie d’assurance indépendante et accessible en ligne avait fait une entrée remarquée sur le marché en ayant obtenu l’agrément de l’ACPR en seulement huit mois après son lancement en 2016. Son modèle repose sur la vente de ses propres contrats d’assurance santé aux entreprises de toute taille et de différents secteurs, ainsi qu’aux travailleurs indépendants. Elle offre également un accompagnement personnalisé à ses membres grâce à des rappels de prévention automatiques, un chat médical sécurisé ou encore un remboursement et un suivi de soins en moins d’une heure. Proposer une assurance complémentaire simple, un accompagnement personnalisé et des services de santé innovants sont ainsi les mots d’ordre de l’assureur santé qui a franchi il y a peu le cap des 155 000 assurés, dont 9 400 entreprises (1,2 % de parts de marché), et a atteint 102 millions d’euros de revenus annuels en 2021. 

De nouvelles ambitions pour 2023

Sur les 185 millions d’euros levés, 35 millions seront alloués au rachat de parts d’anciens actionnaires et de certains salariés (douze au total) intéressés au capital depuis sa création. Cette nouvelle levée de fonds permettrait également à la jeune pousse d’accélérer sa croissance et de développer sa "super-app" de santé en Europe. Soucieuse d’offrir un accompagnement personnalisé à ses membres, Alan poursuit le développement de fonctionnalités spécifiques à chaque pays, notamment en Espagne et en Belgique où elle était déjà présente, afin de répondre au mieux aux besoins des assurés locaux. Elle ambitionne également de couvrir un million de personnes en Europe d’ici 2023 et de recruter 400 collaborateurs supplémentaires.  "Notre rôle en tant que partenaire de confiance, plus encore après la pandémie, c’est de réengager les gens avec le système de santé", explique Jean-Charles Samuelian-Werve, cofondateur et PDG d’Alan, dans le communiqué.  Si la crise sanitaire sévit encore, l’assurtech française séduit les investisseurs, notamment "avec son approche unique centrée sur l’humain", précise Philippe Laffont, fondateur de Coatue Management.

Jessie Razafindrabe

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

Amazon France comptera 14 500 collaborateurs à la fin de l'année et se place aujourd'hui comme un acteur de la digitalisation. Frédéric Duval, son dir...

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

La pépite tricolore de l’assurtech vient de lever 220 millions de dollars. La clé du succès ? Des solutions basées sur l’IA qui permettent aux assureu...

Solutech Industries : aux portes du succès

Solutech Industries : aux portes du succès

Lancement d’un nouveau produit, obtention de subventions... Cette PME du Tarn, qui subissait indirectement la crise du secteur aéronautique, a su rebo...

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Les quatre associés et cofondateurs du cabinet Wemean plaident pour une raison d’être concrète et opérationnelle à tous les niveaux de l’organisation....

GYS, anticiper c’est gagner

GYS, anticiper c’est gagner

L’ETI mayennaise a eu du nez en constituant des stocks importants juste avant le premier confinement. Cela lui a permis de répondre à la demande et de...

Tronico, la santé comme remède

Tronico, la santé comme remède

L’entreprise spécialisée dans les cartes à puce va investir 3 millions d’euros pour se développer dans la santé. Déjà dans les tuyaux, ces projets n’o...

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Avec la crise sanitaire, les entreprises ont accéléré leur digitalisation. Une accélération qui les oblige à initier leurs clients en les incitant ain...

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

En 2018, en France, 80 % des entreprises (grandes entreprises et PME) ont été victimes d’un incident de cybercriminalité et ce taux est passé à 90 % e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte