Alan, une nouvelle licorne française est née

L’ascension fulgurante d’Alan se poursuit par un nouveau tour de table de 185 millions d’euros, mené par Coatue Management, Dragoneer et Exor aux côtés de ses investisseurs historiques Index Ventures, Ribbit Capital et Temasek. La jeune pousse intègre le cercle restreint des licornes tricolores avec une valorisation de 1,4 milliard d’euros.

© Rawpixel.com

L’ascension fulgurante d’Alan se poursuit par un nouveau tour de table de 185 millions d’euros, mené par Coatue Management, Dragoneer et Exor aux côtés de ses investisseurs historiques Index Ventures, Ribbit Capital et Temasek. La jeune pousse intègre le cercle restreint des licornes tricolores avec une valorisation de 1,4 milliard d’euros.

La compagnie d’assurance indépendante et accessible en ligne avait fait une entrée remarquée sur le marché en ayant obtenu l’agrément de l’ACPR en seulement huit mois après son lancement en 2016. Son modèle repose sur la vente de ses propres contrats d’assurance santé aux entreprises de toute taille et de différents secteurs, ainsi qu’aux travailleurs indépendants. Elle offre également un accompagnement personnalisé à ses membres grâce à des rappels de prévention automatiques, un chat médical sécurisé ou encore un remboursement et un suivi de soins en moins d’une heure. Proposer une assurance complémentaire simple, un accompagnement personnalisé et des services de santé innovants sont ainsi les mots d’ordre de l’assureur santé qui a franchi il y a peu le cap des 155 000 assurés, dont 9 400 entreprises (1,2 % de parts de marché), et a atteint 102 millions d’euros de revenus annuels en 2021. 

De nouvelles ambitions pour 2023

Sur les 185 millions d’euros levés, 35 millions seront alloués au rachat de parts d’anciens actionnaires et de certains salariés (douze au total) intéressés au capital depuis sa création. Cette nouvelle levée de fonds permettrait également à la jeune pousse d’accélérer sa croissance et de développer sa "super-app" de santé en Europe. Soucieuse d’offrir un accompagnement personnalisé à ses membres, Alan poursuit le développement de fonctionnalités spécifiques à chaque pays, notamment en Espagne et en Belgique où elle était déjà présente, afin de répondre au mieux aux besoins des assurés locaux. Elle ambitionne également de couvrir un million de personnes en Europe d’ici 2023 et de recruter 400 collaborateurs supplémentaires.  "Notre rôle en tant que partenaire de confiance, plus encore après la pandémie, c’est de réengager les gens avec le système de santé", explique Jean-Charles Samuelian-Werve, cofondateur et PDG d’Alan, dans le communiqué.  Si la crise sanitaire sévit encore, l’assurtech française séduit les investisseurs, notamment "avec son approche unique centrée sur l’humain", précise Philippe Laffont, fondateur de Coatue Management.

Jessie Razafindrabe

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for business

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for...

Skema Business School et Mines ParisTech / PLS Executive Education s’associent dans la création d’un programme de formation en ligne certifiant en dat...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte