A. Gréboval (The Myers-Briggs Company) : "Regardons l’humain avec finesse pour l’aider à faire la différence"

A. Gréboval (The Myers-Briggs Company) : "Regardons l’humain avec finesse pour l’aider à faire la différence"

The Myers-Briggs Company est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la psychologie du travail. Retour avec sa Directrice France, Aksana Gréboval, sur ce que ce partenaire historique des professionnels des ressources humaines leur apporte aujourd'hui.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter l'activité de The Myers-Briggs Company ?

 

"C'est la qualité des relations qui permet à l'équipe d'être performante"

 

Aksana Gréboval. The Myers-Briggs Company est le partenaire depuis plus de soixante ans des spécialistes RH et des professionnels de l'accompagnement. Notre métier est de les aider à développer leurs propres compétences pour qu'ils puissent à leur tour aider chaque collaborateur à trouver sa juste place et à affirmer sa singularité. Nous savons depuis très longtemps que ce sont l'intérêt et la motivation qui poussent les individus au dépassement de soi. Ce moteur sera d’autant plus puissant qu’il facilite l’expression des talents naturels.

Depuis des années nous avons développé une expertise pointue de l'évaluation de l'humain pour l’aider à faire le point sur ses talents naturels, ses besoins interpersonnels et les motivations qui souvent régissent, en catimini, ses actions et ses relations.  Notre métier est d'apporter cette première brique aux RH : des outils fiables pour les accompagner vers une meilleure connaissance de soi et de l'autre. Notre message est simple : regardons l'humain avec finesse pour l'aider à faire la différence.

 

Quelle aide concrète apportez-vous à un manager pour le développement des talents de son équipe ou l'onboarding des nouveaux collaborateurs ?

C'est la qualité des relations au sein de l’équipe qui lui permet d'être performante.

La prise de conscience ne date pas d’hier : les compétences métier seules ne suffisent pas, ce sont les compétences comportementales, ou les soft-skills, qui permettent de faire la différence. Et leur développement repose directement sur la connaissance de soi.

Alors que beaucoup de personnes pensent bien se connaître, peu d’entre nous se connaissent véritablement. Une personne qui ne maîtrise pas forcément ses atouts, ses forces naturelles, arrive moins facilement à les actionner ou le fait de manière aléatoire ou incomplète, et finit par avoir le sentiment de perdre le pied, voire le sens à ce qu’elle fait.

À l’instar des séminaires kick-off que nous déployons pour des équipes nouvellement constituées autour de la meilleure connaissance de soi et des autres, nous accompagnons également de plus en plus de clients qui souhaitent proposer, dans le cadre de l’onboarding, un temps réservé à la connaissance de soi. Nous avons développé, par exemple, sur la base du MBTI (dont nous sommes l’éditeur officiel), une solution proposant un espace personnel de développement pour permettre de prendre du recul face aux diverses situations du quotidien et trouver des approches alternatives pour y faire face efficacement.

Par ailleurs, notre conviction profonde est qu’il y a encore beaucoup à faire au sein des équipes déjà en place pour révéler leur potentiel : nous travaillons avec elles et leurs collaborateurs pour les aider à créer les conditions de collaboration qui leur permettraient de tirer un meilleur parti de leurs ressources naturelles.

Pour aider l'humain à retrouver le goût de l'entreprise il faut d'abord comprendre comment il fonctionne, pourquoi il se comporte de telle ou telle manière et ce qui se joue véritablement dans ses relations aux autres. Cela permettra de sortir de la seule approche par "traitement des symptômes" et de s’attaquer aux causes profondes des dysfonctionnements : un pas indispensable pour désamorcer le cercle de "bonne solution au mauvais problème".

 

"Pour aider l'humain à retrouver le goût de l'entreprise il faut d'abord comprendre comment il fonctionne."

Alors comment bien se connaître soi-même ?

Pour bien se connaître, il est indispensable de travailler sur deux axes : d’une part, développer la lucidité sur soi (mes talents naturels, motivations, angles morts et comportements associés), et de l’autre, la compréhension de l’autre et de notre manière d’interagir avec lui (nos besoins, attentes et affinités mutuelles). Une fois que c’est dit, comment accéder à ces choses qui ne sont pourtant pas tangibles sans tomber dans le piège des distorsions cognitives dont celui de l’autocomplaisance ?

C’est là où nous intervenons pour mettre à la disposition des RH les apports de la recherche en psychologie du travail et en psychométrie. Soit au travers de formations pour les professionnels RH eux-mêmes, leur permettant de récupérer en un temps court l’état de l’art et la méthodologie d’évaluation objective. Soit au travers d’interventions sur-mesure pour leurs équipes et collaborateurs, sur la base de notre expertise. Cette dernière s’appuie sur différents outils psychométriques, tels que le MBTI, le Strong, le TKI ou encore le FIRO, permettant de prendre en compte ces dimensions invisibles qui nous gouvernent et ainsi reprendre la main sur ce qui nous arrive.

Propos recueillis par Anne-Laure Blouet Patin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Leïla Grison (Publicis France) : "Faire progresser l'équité d'opportunités dans nos agences et dans les grandes écoles "

Leïla Grison (Publicis France) : "Faire progresser l'équité d'opportunités dans nos agences et dans...

Récemment nommée responsable de l’inclusion et des diversités au sein du groupe Publicis France, Leïla Grison s’empare de ces thèmes avec conviction....

Cyprien Batut :  "Nous ne devrions pas parler de Grande Démission mais de Grande Réallocation entre les emplois"

Cyprien Batut : "Nous ne devrions pas parler de Grande Démission mais de Grande Réallocation entre...

Chercheur affilié à la Chaire Travail de PSE-École d'économie de Paris, Cyprien Batut étudie de près les mutations du secteur de l’emploi avec l’émerg...

Karina Sebti, pionnière du management de transition

Karina Sebti, pionnière du management de transition

Figure incontournable du management de transition, Karina Sebti a été l’une des premières à reconnaître ce nouveau mode de recrutement comme un avanta...

Michel Krumenacker (Socomec) : "70% de nos résultats sont directement réinjectés au sein de l’entreprise"

Michel Krumenacker (Socomec) : "70% de nos résultats sont directement réinjectés au sein de l’entrep...

ETI internationale familiale fondée en 1922, Socomec vient de célébrer ses cent ans d’existence et d’indépendance. Avec un chiffre d’affaires de 604 m...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Pour beaucoup d'entre vous, l'heure du grand départ en vacances approche. Avant d'éteindre votre poste, n'oubliez pas de configurer votre messagerie p...

Reda Mahfoud, nouveau directeur général France de Malt

Reda Mahfoud, nouveau directeur général France de Malt

Le groupe spécialisé dans la mise en relation entre freelances et entreprises annonce la nomination d’un nouveau directeur général pour l’Hexagone.

Paule Boffa-Comby (ReThink & Lead) : "Un seul cerveau ne peut pas comprendre à lui seul les rouages de nos sociétés"

Paule Boffa-Comby (ReThink & Lead) : "Un seul cerveau ne peut pas comprendre à lui seul les rouages...

Paule Boffa-Comby est l’auteur de plusieurs livres sur le leadership et coache les dirigeants. En 2014, elle insuffle le mouvement ReThink&Lead qu...

V. Lefranc (Elior) : "Faire progresser une culture inclusive sur l’ensemble de nos sites"

V. Lefranc (Elior) : "Faire progresser une culture inclusive sur l’ensemble de nos sites"

Elior a signé la charte mondiale des Nations unies sur les principes d’autonomisation des femmes (Women’s Empowerment Principles) visant à promouvoir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message