Airbnb remporte une bataille face à la ville de Paris

Dans un jugement du 5 mars 2019, le tribunal de grande instance de Paris déboute la capitale dans son action en référé contre Airbnb. Un millier d’annonces risquaient de disparaître pour une question de procédure.

Dans un jugement du 5 mars 2019, le tribunal de grande instance de Paris déboute la capitale dans son action en référé contre Airbnb. Un millier d’annonces risquaient de disparaître pour une question de procédure.

Airbnb remporte la première bataille qui l’opposait à Paris. En décembre 2017, la ville ordonnait au géant de la location d’indiquer dans les annonces diffusées sur sa plateforme un numéro de déclaration. Ce numéro est exigé par l’article L. 324-2-1, II, alinéa 1er du code du tourisme. Le texte prévoit que les logements de tourisme (villas, appartements ou studios) offerts en location à une clientèle qui n’y élit pas domicile doivent disposer d’un numéro d’enregistrement obtenu sur le site de la ville et devant être publié dans chaque offre de location. Plus d’un millier d’annonces (soit les trois quarts des offres parisiennes) étaient menacées d’être supprimées.

Mais Airbnb résista en refusant de retirer de son site les offres concernées, Paris étant un des hub les plus importants de la plateforme américaine. La capitale française riposta en avril dernier avec une action en référé. Dans un jugement du 5 mars 2019, le président du TGI rejette cette demande. En cause, la méconnaissance par l’État français des principes du droit de l’Union européenne. Dans un avis du 1er septembre 2009, la Commission européenne exigeait en effet que l’État français lui notifie les dispositions du code du tourisme avant sa promulgation. Or, cette obligation n’a pas été respectée et l’article L. 324-2-1 dudit code a été publié sans l’avis de la Commission. Le TGI estime que dans ces conditions, il ne peut pas être opposé à Airbnb. Les mille annonces qui risquaient de disparaître peuvent donc demeurer, pour le moment, sur le site internet et l’application d’Airbnb. Le tribunal condamne par ailleurs la ville de Paris à verser 5 000 euros à Airbnb France et Airbnb Irlande au titre des frais de justice. 

Si, accompagnée par le cabinet d'avocats Bredin Prat, la firme américaine remporte une bataille, la ville de Paris n’entend pas renoncer à la guerre. En février dernier, elle déposait une seconde plainte contre Airbnb, cette fois sur le fondement de la loi Élan relative à la responsabilité des plateformes électroniques pour location illégale. L’entreprise encourt cette fois jusqu’à 12 500 euros d’amende.

Maeva Kpadonou (@KpadonouMaeva)

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Transactions, la nouvelle plateforme de M&A

Transactions, la nouvelle plateforme de M&A

La société Collaboration Capital lance Transactions, une plateforme dédiée à l’identification automatisée des contreparties recherchées.

Le Conseil national des barreaux lance Avoventes.fr

Le Conseil national des barreaux lance Avoventes.fr

Le Conseil national des barreaux met en ligne une plateforme d’annonces de ventes aux enchères publiques immobilières, s’adressant aussi bien aux avoc...

Nemrod Avocat, la structure des secteurs de la défense et de la sécurité

Nemrod Avocat, la structure des secteurs de la défense et de la sécurité

Après plus de dix ans d’exercice au sein de cabinets internationaux, Maxime Molkhou lance sa propre structure, Nemrod Avocat, axée sur un positionneme...

Wolters Kluwer s’associe à Della

Wolters Kluwer s’associe à Della

Wolters Kluwer annonce son partenariat avec Della, une legaltech spécialisée dans l’analyse de contrats basée sur l’intelligence artificielle pour les...

G. Nemes (Patrimmofi) : "Nous préservons notre indépendance capitalistique mais l’avenir demeure très ouvert"

G. Nemes (Patrimmofi) : "Nous préservons notre indépendance capitalistique mais l’avenir demeure trè...

Le marché des CGP est en pleine consolidation. Patrimmofi, groupe issu du spin off d’avec Primonial en 2016, sait en tirer le meilleur en conjuguant c...

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants"

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants...

Julien Seraqui, président de la CNCGP, fait ses propositions pour favoriser la transition énergétique et la relance économique.

Solidarité intrafamiliale : nouvelle exonération pour relancer l’économie

Solidarité intrafamiliale : nouvelle exonération pour relancer l’économie

Le troisième projet de loi de finances rectificative adopté par le Parlement le 23 juillet prévoit une exonération de droits de mutation à titre gratu...

Le CSA lance l’Observatoire de la haine en ligne

Le CSA lance l’Observatoire de la haine en ligne

Le régulateur de l’audiovisuel met en place un organe chargé de quantifier, de favoriser le partage d’information et d'améliorer la compréhension de l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message