Air Liquide accélère pour l’hydrogène vert

Air Liquide accélère pour l’hydrogène vert

© Stéphane Rémael / Air Liquide

L’entreprise a reçu le 8 mars un soutien de 190 millions d’euros de l’Etat pour son projet d’électrolyseur de 200 MW en Normandie. Un projet qui contribuera concrètement au développement d’une filière française et européenne de l’hydrogène bas carbone, et qui résonne particulièrement dans un moment où le continent cherche à s’affranchir de sa dépendance au gaz russe.

Ce projet d’électrolyseur, baptisé Air Liquide Normand’Hy, d’une capacité de 200 MW dans une première phase, sera implanté à Port-Jérôme. Il s’agira d’un des premiers électrolyseurs de cette taille en exploitation dans le monde, pour décarboner l’industrie et la mobilité. Sa mise en service est prévue en 2025. Il utilisera la technologie à membrane par échange de protons (PEM) de Siemens Energy, et sera construit dans le cadre du partenariat annoncé par Siemens Energy et Air Liquide en février 2021. Les deux groupes contribuent ainsi à l'essor d’une filière européenne d'hydrogène renouvelable, avec un fort ancrage franco-allemand.

Ecosystème décarboné

Air Liquide a signé un protocole d’accord avec TotalEnergies en vue de la signature d’un contrat d’alimentation en électricité renouvelable à long terme (PPA) pour une partie des besoins de l’électrolyseur Air Liquide Normand’Hy. En mettant en œuvre cette technologie d’électrolyse pour la première fois à cette échelle, le projet pourra fournir de l’hydrogène renouvelable aux industriels du bassin normand et contribuer au développement d’une mobilité lourde bas carbone sur l’Axe Seine. Cela participera à la décarbonation de l’industrie du raffinage sur ce grand bassin industriel français qui vise une réduction de ses émissions de CO2 de 3 millions de tonnes par an d’ici 2030. Preuve, comme l’a souligné Bruno Lemaire, que "La France peut être l’un des champions mondiaux de l’hydrogène décarboné".

Solutions concrètes

Benoît Potier, Président Directeur Général du groupe Air Liquide, a pour sa part déclaré : "Je salue l’engagement de l’Etat français en faveur d’Air Liquide Normand’Hy. Ce soutien permettra de concrétiser un projet majeur et innovant de production d’hydrogène renouvelable à grande échelle. Il contribuera également à la création d’une filière hydrogène européenne compétitive, dont nous voulons être un des fers de lance avec notre partenaire Siemens Energy. Air Liquide Normand’Hy s’inscrit au cœur d’un vaste écosystème qui a pour ambition de décarboner le bassin industriel normand, notamment en rendant possible l’accès à un réseau d’hydrogène bas carbone à de grands industriels tels que TotalEnergies, mais également en contribuant au développement d’une mobilité lourde bas carbone sur l’Axe Seine. La création de cet écosystème avec nos partenaires illustre la volonté et la capacité des acteurs industriels à apporter des solutions concrètes à la lutte contre le réchauffement climatique. Il est en ligne avec notre stratégie de développement durable, qui vise non seulement à réduire nos émissions mais également à fournir un éventail de solutions pour décarboner l’industrie."

Une belle porte de sortie pour Benoît Potier, qui cèdera sa place à son numéro deux au mois de juin.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sido Lyon 2022, le plus gros point de ralliement des professionnels de la tech en France

Sido Lyon 2022, le plus gros point de ralliement des professionnels de la tech en France

Les 14 et 15 septembre prochains, acteurs publics et privés de l’écosystème tech seront les bienvenus au Sido Lyon 2022. Deux jours de pointe pour un...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Ce qui change dans le règlement relatif aux dispositifs médicaux

Ce qui change dans le règlement relatif aux dispositifs médicaux

Entré en application le 26 mai 2021, le nouveau règlement européen relatif au contrôle renforcé des dispositifs médicaux (DM) sème le trouble auprès d...

STMicroelectronics et GlobalFoundries fondent en France une méga-usine de puces

STMicroelectronics et GlobalFoundries fondent en France une méga-usine de puces

Portée par un investissement de 5,7 milliards d'euros financé en partie par l’État, avec, à la clé, la création de plus de 1000 postes, la méga-usine...

Fondation Cherqui : du médicament générique à une collection unique

Fondation Cherqui : du médicament générique à une collection unique

À Aubervilliers, les immenses entrepôts des anciens laboratoires de l’entreprise pharmaceutique de Jean Cherqui, initiateur des premiers médicaments g...

Vestack : moduler le futur de la construction

Vestack : moduler le futur de la construction

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Vestack.

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Santé de demain : l'Eldorado des données

Santé de demain : l'Eldorado des données

Données publiques ou données privées ? Altruisme des données ou consentement éclairé de leur partage ? Alors que patients et professionnels de la sant...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message