Aide à la prescription médicamenteuse : Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

Synapse Medicine a annoncé la levée de 7 millions d’euros le 6 juillet dernier. Cette start-up bordelaise qui offre des solutions d’aide à la prescription de médicaments souhaite accélérer son développement à l’international.

Synapse Medicine a annoncé la levée de 7 millions d’euros le 6 juillet dernier. Cette start-up bordelaise qui offre des solutions d’aide à la prescription de médicaments souhaite accélérer son développement à l’international.

Au 13 juillet, la barre des 30 000 décès liés à l’épidémie de Covid-19 a été dépassée en France. Un chiffre très élevé. Pourtant, une autre cause méconnue entraîne la mort d’un nombre équivalent de personnes chaque année : le mauvais usage des médicaments.

C’est à partir de ce macabre constat que Cléments Goehrs, Louis Létinier et Bruno Thiao-Layel ont décidé de lancer Synapse Medicine en juin 2017. Alors qu’ils travaillaient ensemble au CHU de Bordeaux et à l’Inserm, ils se sont également appuyés sur une autre observation, en constatant "que l’ensemble de [leurs] collègues professionnels de santé mais aussi les patients émettaient une frustration lorsqu’ils cherchaient des outils pour avoir des informations sur les médicaments", explique Clément Goehrs, médecin de formation et président de la société.

Démocratiser le bon usage du médicament

Aujourd’hui, le service fourni par leur société permet aux médecins et pharmaciens de rechercher facilement des informations fiables et actualisées sur les médicaments, d'analyser des ordonnances en temps réel et de sécuriser les traitements.

S’il existe une version grand public fondée sur un modèle freemium, la société se finance principalement grâce au B2B. En effet, l’offre est directement intégrable dans d’autres services comme les plateformes de télémédecine qui leur reversent ensuite un abonnement. Tous les acteurs français de la télémédecine font actuellement appel à Synapse Medicine hormis Doctolib.

La levée de fonds de 7 millions d’euros réalisée début juillet a été menée par l’assureur MACSF (Mutuelle d’assurance du corps de santé français) – leader auprès des professionnels de santé – avec le soutien de XAnge, BNP Paribas Développement, Bpifrance, la région Nouvelle-Aquitaine et de Nicolas Dessaigne (co-fondateur d’Algolia). "La gestion du risque médicamenteux est leur cœur de métier, nous travaillons déjà avec eux mais de nouvelles synergies sont évidentes", s’enthousiasme Clément Goehrs.

“Nous nous voyons vraiment comme une entreprise mondiale”

Déjà, aux États-Unis, 20 % des soins seront dispensés virtuellement en 2020, selon une étude récente du cabinet McKinsey & Company., La télémédecine entre ainsi dans les usages à travers le globe et la capacité pour les acteurs du marché de sécuriser les prescriptions devient désormais une nécessité. C’est donc sur un secteur en pleine croissance que se place Synapse Medicine.

L’heure du développement international

L’objectif principal de ce tour de table est "de gagner du temps et d’accélérer le développement à l’international", explique Clément Goehrs. "Nous nous voyons vraiment comme une entreprise mondiale", renchérit-il. La start-up vient d’ailleurs d’ouvrir un bureau à San Francisco et un autre sera ouvert à Tokyo d’ici la fin de l’année.

Pour le développement en Europe, "il existe une plus grande complexité entre les marchés mais nous voulons aller plus vite", ajoute le co-fondateur. Dans cette optique, la société bordelaise compte recruter une vingtaine de personnes au cours des douze prochains mois et ainsi faire passer les effectifs de 30 à 50 personnes.

Victor Noiret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sponsoring sportif, une aventure au long cours !

Sponsoring sportif, une aventure au long cours !

Parier sur l’avenir en s’associant à un champion naissant peut s’avérer une formidable opportunité. Preuve en est le partenariat partagé depuis 7 ans...

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Des projets de lois visant à instaurer davantage de concurrence ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Apple, Amazon ou encore Google pourraient...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Souvent relayés par les influenceurs sur leurs réseaux sociaux, les sites de revente de type "dropshipping" pullulent sur la toile... et les arnaques...

Ledger intègre le troupeau des licornes françaises

Ledger intègre le troupeau des licornes françaises

Le courtier de portefeuille de cryptomonnaies Ledger boucle un nouveau tour de table de 380 millions de dollars. Désormais valorisé 1,23 milliard de d...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

Inscrire sa marque dans la révolution digitale

Inscrire sa marque dans la révolution digitale

Réussir son business en ligne est un défi et la marque un atout stratégique. Ce n’est un secret pour personne, il est impossible de nos jours d’avoir...

Simon Associés : 2020, bilan et introspectives

Simon Associés : 2020, bilan et introspectives

2020 restera une date clé. Même si tous les voyants étaient au rouge, beaucoup ont été abasourdis lorsque nous avons été contraints de rester chez nou...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte