Revers de fortune pour UBS

La justice française vient de prononcer une amende record de 3,7 milliards d’euros à l’encontre de la banque suisse UBS pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale.

La justice française vient de prononcer une amende record de 3,7 milliards d’euros à l’encontre de la banque suisse UBS pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale.

L’annonce vient de tomber. Après cinq ans d’enquête (de 2012 à 2017), le leader mondial de la gestion de fortune, UBS, est condamné pénalement par le tribunal correctionnel de Paris. La banque devra s’acquitter d’une lourde amende d’un montant de 3,7 milliards d’euros pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Un quantum inédit

Jamais une telle sanction n’avait été prononcée à l’encontre d’une banque sur le territoire français. Pour rappel, la plus importante était celle infligée à HSBC en 2017 d’un montant de 340 millions d’euros. La décision du tribunal correctionnel de Paris à l’encontre d’UBS suit les réquisitions du parquet national financier (PNF). Une véritable victoire pour l’institution qui avait mené les négociations avant le procès visant à signer une convention judiciaire. Et qui s’accompagne de l’obligation de régler 800 millions d’euros en dommages et intérêts à l’État français. La filiale de la maison mère suisse, UBS France, est quant à elle condamnée à une amende de 15 millions d’euros pour complicité. Des peines de prison avec sursis et de lourdes amendes ont aussi été prononcées à l’encontre de cinq des six anciens cadres du géant bancaire. Si l’établissement pouvait s’attendre à des sanctions financières, elle n’imaginait peut-être pas l’ampleur de celles-ci. En effet, à titre de comparaison, UBS avait déjà été poursuivie aux États-Unis pour des faits similaires et avait écopé d’une pénalité de 780 millions de dollars. Bien loin des 3,7 milliards d’euros et des 1,1 milliard d’euros qui auraient pu être réclamés lors de la phase transactionnelle ayant précédé le procès. À l’origine de cette condamnation, le reproche à la première banque privée du monde d’avoir démarché des clients entre 2004 et 2012 pour les inciter à placer de l’argent liquide dans des coffres-forts en Suisse, l’objectif étant d’échapper au fisc français. Dans les faits, UBS est accusée d’avoir déployé des responsables commerciaux suisses en France pour y réaliser des opérations sans licences bancaires pourtant obligatoires. Ce que l’établissement a fermement contesté à l’issue de sa récente condamnation. Un communiqué de presse diffusé par UBS AG affirme qu’« aucune preuve n’a été apportée qu’un client français ait été démarché sur le territoire français par un chargé d’affaires d’UBS AG dans le but d’ouvrir un compte en Suisse ».

Brexit : l’attractivité de Paris mise à mal

D’un point de vue politique, il peut être légitime de s’interroger sur l’opportunité d’une telle condamnation. En plein contexte d’accord sur le Brexit, Paris tente d’attirer les grandes institutions financières, historiquement basées à Londres. Il y a fort à parier que la sévérité de la sanction prononcée réfrène les ardeurs de ces acteurs.

Dès à présent, les avocats de la banque ont annoncé leur volonté de faire appel. Affaire à suivre.

Yacine Kadri (@yk_kadri)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Décollage réussi pour Legal Pilot

Décollage réussi pour Legal Pilot

Legal Pilot est l’exemple de la bonne idée qui donne naissance à un outil pratique et efficace pour les professions du droit et les entreprises. En co...

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Le cabinet luxembourgeois dirigé par Alain Steichen change de nom pour un renouvellement de son identité.

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Sheppard Mullin Richter & Hampton réduit ses activités en Chine

Sheppard Mullin Richter & Hampton réduit ses activités en Chine

Sheppard Mullin Richter & Hampton cesse ses activités à Pékin pour renforcer celles de Shangai.

Une associée arrive chez Adden Avocats

Une associée arrive chez Adden Avocats

Leïla Gosseye rejoint Adden Avocats en qualité d’associée pour renforcer son offre en droit de l’environnement et de l’urbanisme.

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

Adepte de l’interprofessionnalité, Pierre Cénac est un véritable spécialiste de la transmission d’entreprise. Il nous fait part de son expérience sur...

HPML coopte deux nouveaux associés

HPML coopte deux nouveaux associés

Le cabinet d’avocats français HPML élève au rang d’associé deux avocats dans ses pôles fusions-acquisitions/private equity et droit fiscal : Aurélie B...

La surprise du milliardaire Robert Smith aux étudiants d’Atlanta

La surprise du milliardaire Robert Smith aux étudiants d’Atlanta

Face à un parterre d’étudiants du Morehouse College réunis pour leur cérémonie de remise de diplôme, le milliardaire Robert Smith a surpris l’auditoir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message