Affaire Amazon : la menace pèse sur les entreprises françaises

Pour le premier syndicat d’avocats d’entreprises AvoSial, la décision du 14 avril dernier restreignant l’activité d’Amazon aux biens "essentiels" pourrait avoir des répercussions néfastes sur les entreprises françaises.

Pour le premier syndicat d’avocats d’entreprises AvoSial, la décision du 14 avril dernier restreignant l’activité d’Amazon aux biens "essentiels" pourrait avoir des répercussions néfastes sur les entreprises françaises.

"La décision Amazon revient à considérer que l'employeur doit garantir une absence totale de risque", réagit Danièle Chanal, vice-présidente d'AvoSial, un syndicat représentant les avocats conseils d’entreprises en droit social. Danièle Chanal réagit ainsi à la décision rendue le 14 avril dernier par le tribunal judiciaire de Nanterre ayant restreint Amazon à ses activités « essentielles », autrement dit à la livraison de produits de nécessité en période de crise sanitaire au titre de la prévention de la santé des salariés du géant américain sur ses six sites français. La syndicaliste poursuit : "Contrairement à la réponse rendue également le 14 avril par le tribunal de Lille à l'encontre de Carrefour, qui rappelle justement que l'employeur doit tout mettre en œuvre pour éviter le risque, [il s’agit ici d’] une injonction peu réaliste."

Pour rappel, Amazon a été condamné à restreindre ses activités aux seuls produits d'hygiène, alimentaires et médicamenteux, et ce, jusqu'à la mise en place d'actions de lutte contre la propagation du Covid-19 jugées efficaces, sous astreinte d'un million d'euros par jour de retard et infraction constatée. Pour AvoSial, l’ordonnance du juge indique que la société avait mis en œuvre de nombreuses actions de prévention. "Ce n’est pas un employeur manifestement négligent qui a été sanctionné." Le syndicat d’avocats en droit social appelle donc à la prudence les entreprises françaises qui, dans une grande majorité, pourraient se retrouver défaillantes. Des éléments complémentaires sur la caractérisation de ces défaillances pourront peut-être être formulés par la cour d’appel de Paris qui se réunit aujourd’hui 21 avril 2020 afin d’examiner la décision rendue en urgence par le tribunal judiciaire de Nanterre dans le dossier Amazon.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Le retour de Marion Guertault chez Hogan Lovells permet au département dédié au droit social du bureau de Paris de compter une troisième associée.

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Le conglomérat de cabinets d'avocats panafricains Centurion Plus, membre du réseau Centurion, s’implante à Francfort et à Berlin.

Agence de traduction : Acolad s’offre Amplexor

Agence de traduction : Acolad s’offre Amplexor

Le groupe spécialiste de la traduction notamment pour les professionnels du droit Acolad vient de racheter son concurrent luxembourgeois Amplexor. Une...

Nexa Avocats : nouveau cabinet de droit fiscal

Nexa Avocats : nouveau cabinet de droit fiscal

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière allient leurs expériences pour créer Nexa Avocats, cabinet qui allie fiscalité des entreprises et des personn...

L’UE favorable à une régulation des locations temporaires

L’UE favorable à une régulation des locations temporaires

C’est par un arrêt du 22 septembre 2020 que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de déclarer conforme au droit européen la réglementa...

Deloitte Taj coopte deux nouveaux associés

Deloitte Taj coopte deux nouveaux associés

Le cabinet d'avocats affilié à Deloitte, Taj, renforce ses activités en droit fiscal et conseil juridique en nommant associés deux de ses avocats : Ma...

Coopération entre l’AMF et l’AFA

Coopération entre l’AMF et l’AFA

L’objectif poursuivi par l’Agence française anticorruption (AFA) est de bénéficier du concours de l’Autorité des marchés financiers (AMF) lors de sa r...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message