Affacturage et Private equity

Les fonds de Private Equity s’intéressent de plus en plus à l’affacturage pour leurs participations actuelles ou futures. Bâtir un programme d’affacturage pour un groupe international détenu par un fonds de Private Equity c’est justement l’une des expertises de Chateaudun Crédit. Thibaut Robet et Gaëtan du Halgouët, dirigeants de Chateaudun Crédit répondent à nos questions.

Les fonds de Private Equity s’intéressent de plus en plus à l’affacturage pour leurs participations actuelles ou futures. Bâtir un programme d’affacturage pour un groupe international détenu par un fonds de Private Equity c’est justement l’une des expertises de Chateaudun Crédit. Thibaut Robet et Gaëtan du Halgouët, dirigeants de Chateaudun Crédit répondent à nos questions.

Décideurs. Présentez-nous Chateaudun Crédit.

Chateaudun Crédit. Créée en 2005, Chateaudun-Crédit est en France et en Europe la première société de conseil spécialisée dans l’affacturage et ses dérivés. Son métier est d’aider l’entreprise, quelle que soit sa taille ou sa situation géographique, à mettre en place la meilleure solution de financement possible. Nous conseillons nos clients sur tous les aspects de leur projet d’affacturage : Évaluation du financement, choix de la banque, négociation, organisation interne, informatique, comptable et juridique.

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage, c’est une technique de financement qui permet de transformer le poste clients d’une entreprise en cash. L’entreprise transfert ses factures à un établissement financier qui les paye immédiatement puis l’établissement financier est à son tour payé par les clients de l’entreprise.

Prenons un exemple chiffré :  une entreprise réalisant 100 M€ de chiffre d’affaires annuel qui est payée à 60 jours par ses clients pourra rapatrier entre 12 et 15 M€ de cash grâce à l’affacturage.

On peut faire de l’affacturage dans tous les pays ?

L’affacturage est possible dans tous les pays de l’OCDE mais pas seulement.  Ce sont les techniques, les conditions de financement ou encore l’environnement juridique qui varient d’un pays à l’autre.A ce jour, Chateaudun Crédit a eu l’occasion de négocier des contrats d’affacturage dans 23 pays.

Et combien ça coûte ?

L’affacturage, c’est comme une ligne de crédit revolving mais en moins contraignant et en (beaucoup) moins cher. Moins contraignant car peu tributaire des résultats financiers de l’entreprise. Moins cher : le taux all-in d’un contrat d’affacturage est compris entre 1 et 2% !

On comprend l’intérêt de l’affacturage pour l’entreprise. En quoi l’affacturage présente-t-il un intérêt pour l’actionnaire ?

L’intérêt est indirect. L’actionnaire s’assure grâce à l’affacturage que l’entreprise dispose d’une réserve de financement du BFR sécurisée et stable, cela lui permet de maîtriser son apport en equity. Les lignes de financement bancaires classiques sont souvent assorties de limites et de covenants financiers sévères. L’affacturage apporte une solide contribution financière au développement de l’entreprise ce qui est très sécurisant pour l’actionnaire.

Quels sont les enjeux et les challenges d’un programme d’affacturage international ?

Le premier enjeu est d’en déterminer le périmètre : choisir les pays et les filiales qui vont apporter leurs créances au programme d’affacturage du Groupe. Ce choix se fait en fonction de la taille, de l’activité et de l’environnement juridique de la filiale ; le rapport entre la complexité du projet et la contribution au financement.Le deuxième enjeu est le montant de l’accord de crédit et donc le choix et le nombre d’organismes financiers à impliquer dans le projet. Le challenge principal c’est d’emmener 3, 5 parfois 20 sociétés d’un même groupe dans un projet à délai limité. C’est là toute l’expertise de l’équipe internationale de Chateaudun Crédit.

Quand, selon vous, l’actionnaire doit-il se poser la question de l’affacturage ?

Le plus tôt possible : idéalement avant même d’acquérir l’entreprise. L’actionnaire doit savoir très tôt si l’entreprise est éligible à l’affacturage et si elle l’est, dans quelles conditions. Connaître la « factorabilité » de l’entreprise est déterminant dans les choix de financement de l’acquisition. Par ailleurs le contrat de dette d’acquisition prévoit un « basket » d’affacturage avec ou sans recours qu’il faut avoir pu évaluer.Chateaudun crédit accompagne les fonds de Private Equity sur ce sujet aussi.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouveau tour de table pour la start-up Ogury

Nouveau tour de table pour la start-up Ogury

Le spécialiste du ciblage publicitaire sur mobile a bouclé une levée de fonds de 45 millions d’euros auprès Idinvest Partners et de plusieurs banques.

Thomas Cook, ce qui va se passer pour les agences françaises

Thomas Cook, ce qui va se passer pour les agences françaises

Après la liquidation de sa maison mère outre-Manche, Thomas Cook France a été placé en redressement judiciaire. L’essentiel du réseau d’agences de voy...

Jean-Paul Agon (L'Oréal) : "13,5% de notre chiffre d'affaires provient du e-commerce"

Jean-Paul Agon (L'Oréal) : "13,5% de notre chiffre d'affaires provient du e-commerce"

R&D, présence en Asie, digitalisation, RSE... Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal revient sur les grandes avancées du groupe.

Lombard Odier accueille un nouveau responsable de la clientèle privée

Lombard Odier accueille un nouveau responsable de la clientèle privée

Jérome Monnier est nommé au poste de responsable de la clientèle privée.

Asset Management Summit 2019 : une réussite !

Asset Management Summit 2019 : une réussite !

La première édition de l’Asset Management Summit a eu lieu le 28 novembre 2019 aux Salons Hoche à Paris.

S. Gruzinski (EHESS) : "La globalisation est une domination absolue"

S. Gruzinski (EHESS) : "La globalisation est une domination absolue"

Historien des mondes latino-américains (EHESS, Université de Princeton), Serge Gruzinski remet en perspective la mondialisation dont la logique remont...

Vinted : la nouvelle licorne européenne

Vinted : la nouvelle licorne européenne

À l’issue de son tour de table, l’application lituanienne récolte 128 millions d’euros et franchit la barre de 1 milliard d’euros de valorisation, l’i...

Scandale : Carlyle au secours de Taylor Swift?

Scandale : Carlyle au secours de Taylor Swift?

La superstar américaine de la musique pop demande explicitement l’aide de l’investisseur Carlyle. Le fonds aurait financièrement soutenu le rachat de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message