Adilson Borges (Carrefour), le Growth Mindset

Du Brésil à la France, en passant par les États-Unis et l’Asie, Adilson Borges cumule plus de vingt-cinq ans d’expérience entre monde de l’entreprise et parcours académique. Il enseigne à la Neoma Business School durant une vingtaine d’années et préside l’Academy of Marketing Science. En 2016, il rejoint le groupe Carrefour en tant que directeur du learning et développement.

Du Brésil à la France, en passant par les États-Unis et l’Asie, Adilson Borges cumule plus de vingt-cinq ans d’expérience entre monde de l’entreprise et parcours académique. Il enseigne à la Neoma Business School durant une vingtaine d’années et préside l’Academy of Marketing Science. En 2016, il rejoint le groupe Carrefour en tant que directeur du learning et développement.

Lorsque l’on demande à Adilson Borges ce qui l’a séduit à l’idée de rejoindre Carrefour, sa réponse coule de source. Il lui aurait été tout simplement inenvisageable de ne pas mettre ses années de recherche au service des entreprises.

L’intelligence collective

Le directeur du learning et développement de Carrefour en est convaincu : concevoir la formation comme une étape facultative dans une carrière n’est plus une option viable. Son but : rendre chaque collaborateur davantage acteur de son apprentissage, mais aussi inciter au partage des savoirs. En ce sens, Adilson a fait du numérique son meilleur allié : "L’outil digital permet de valoriser l’expérience de l’apprenant, l’engager et s’adapter à ses besoins individuels tout en l’intégrant dans un collectif". Au sein de l’Université Carrefour, se déroulent donc des webinaires de partage des bonnes pratiques entre les pays et les différentes entités du groupe : "La culture du partage du learning au sein d’une organisation permet à celle-ci d’accélérer ses transformations."

"L’idée n’est pas tant d’accepter le droit à l’erreur que de promouvoir le devoir de tester"

Une vision : le devoir de tester

Outre son souhait d’évangéliser la notion d’entreprise apprenante, Adilson Borges développe une pensée bien à lui qu’il détaille dans Test & Learn : la stratégie des entreprises agiles, livre paru en 2021. Ce texte reprend ses travaux menés depuis de nombreuses années : "Cet ouvrage est le résultat de mes années de recherche mais aussi de partage des bonnes pratiques avec les meilleures entreprises qui utilisent le Test & Learn et ont vu le fort impact positif que cela pouvait avoir dans leur innovation et leur performance", explique-t-il. Loin d’être une devise marketing, le Test & Learn est une façon de penser et concevoir l’apprentissage. Adilson Borges indique que "ce qui guide le Test & Learn n’est pas tant l’idée d’accepter le droit à l’erreur que de promouvoir le devoir de tester. Nous devons inviter les collaborateurs à oser dans un cadre sécurisant qui est permis par le fait de tester au préalable cette initiative". Il remarque toutefois que seules, les entreprises ne peuvent pas œuvrer en ce sens. Une culture de l’apprentissage plus collaborative doit se mettre en place dès l’école. Avec humour, il confie : "Si nous avions appris aux enfants à marcher comme on nous apprend les mathématiques, nous serions encore tous à quatre pattes." Il incite également le monde de la formation professionnelle à poursuivre ses recherches : "Demain, nous devrons tester davantage la formation : proposer des formats hybrides et les comparer. L’esprit d’innovation doit servir l’esprit learning."

Un engagement : le social

Toujours en mouvement, à l’écoute des aspirations du moment, Adilson Borges regorge de projets. Il réalise actuellement, avec le réalisateur Mehdi Balamissa, le documentaire Start-up for a reason, décrivant les exemples vertueux de PME engagées et responsables partout dans le monde. Il en est convaincu : la valeur d’une entreprise s’appréciera plus par l’impact social et environnemental de son activité que par sa performance économique. D’autres projets l’animent comme le développement d’une cryptomonnaie verte. S’appliquant à lui-même ses préceptes d’innovation permanente, nul doute qu’Adilson Borges continuera à surprendre et inspirer.

Elsa Guérin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les stars du digital learning

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont imposés comme la clé de voûte des transformations de l’entreprise. Avec la pandémie, la révolution digitale a joué un rôle d’accélérateur en modifiant les méthodes d’apprentissage et en refondant l’expérience collaborateur. Sous leur impulsion, les outils numériques deviennent des boosters de savoirs et d’engagement. Avec le virtuel et le présentiel, les « head of learning » définissent les contours de la formation de demain. Leur vision et leurs convictions inspireront les nouveaux modes d’organisation des entreprises. Entre esprit d’innovation et expérimentations, leurs pôles deviennent de véritables laboratoires de recherche au service des directions des ressources humaines. Un brin savants fous, souvent férus de technologies et toujours curieux, ces grands noms de la fonction learning sélectionnés par Décideurs RH transforment le digital en levier de performance collective.
Sommaire Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital Beatriz Palaric (Mazars), l'expérience collaborative Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés
Union européenne : vers un salaire minimum ?

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Juin 2022, les États membres de l’Union européenne viennent de trouver un accord concernant l’uniformisation d’un salaire minimum. Toutefois, cette no...

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont i...

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Arrivé chez Renault en 2018, Patrick Benammar y dirige les activités de formation et de développement des compétences et anime une large communauté d’...

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet a accompagné la transformation de différentes sociétés telles Scor, Vivendi, EDF, Le Monde dans des postes RH avant de rejoindre GD...

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Global learning director chez Alstom depuis cinq ans et chez Alstom depuis treize, les projets en digital learning de Franck Gaillard ont retenu l’att...

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Arrivée chez L’Oréal en avril 2020, Ilhem Alleaume est convaincue que la flamme de l’apprentissage doit être entretenue. Forte de 23 années d’expérien...

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Learning & development manager au sein de Canal+, Bérengère Vuaillat a été sélectionnée par la rédaction de Décideurs RH pour figurer parmi les st...

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Après une quinzaine d’années passées dans la conduite de projets, Jean-Roch Houllier a rejoint le département formation de Thales. En 2020, il intègre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message