Acticor Biotech veut faire passer un cap à la lutte contre l’AVC

Grâce aux biotechnologies, la start-up Acticor-Biotech ouvre un nouveau front contre l’AVC. La découverte d’un anticorps monoclonal permet à l’équipe de réduire les risques d'hémorragie chez les patients. Une prouesse qui pourrait intéresser les marchés européens, américains et à termes asiatiques.

© Acticor Biotech

Grâce aux biotechnologies, la start-up Acticor-Biotech ouvre un nouveau front contre l’AVC. La découverte d’un anticorps monoclonal permet à l’équipe de réduire les risques d'hémorragie chez les patients. Une prouesse qui pourrait intéresser les marchés européens, américains et à termes asiatiques.

La médecine a longtemps été impuissante face aux AVC, deuxième cause de mortalité au monde. Jusqu’à aujourd’hui, pour lutter contre l’obstruction d’un vaisseau sanguin dans le cerveau, AVC dit “ischémique”, les médecins ne disposait que d’un seul traitement, l’Altéplase. Il s’agit d’un médicament qui dissout par thrombolyse le caillot obstruant le vaisseau. Mais son utilisation est contraignante, l’Altéplase doit être utilisé dans les quatre heures et demie suivant les premiers signes de l’AVC, selon la réglementation européenne, et ne supprime pas tous les risques d'hémorragie.

Acticor Biotech s’attaque directement au cœur du problème, le risque d'hémorragie. L’équipe d’Acticor Biotech a identifié un anticorps qui inhibe une fonction plaquettaire responsable de la thrombose, tout en réduisant le risque d'hémorragie. Utilisé en association avec une thrombectomie, le médicament permet de repousser le temps maximum d'intervention, jusqu’à 12 heures selon la start-up.

À la conquête de l’Asie

Acticor Biotech vient de franchir une étape importante dans son développement. Après les cinq millions d’euros entre 2015 et 2018, elle vient de lever à nouveau  15,3 millions d’euros en octobre dernier en Série B. L’objectif derrière ce changement de braquet, le lancement de la phase II. Des études cliniques devraient bientôt être lancées en Europe et, fin 2019, aux États-Unis.

Le succès de cette levée de fonds s’explique en partie par la participation importante de fonds asiatiques lors de cette Série B. « Les investisseurs asiatiques sont très actifs en Europe, ils pensent que les projets européens sont moins chers que les projets américains », explique Gilles Avenard, CEO d’Acticor Biotech. Cet investissement correspond également à une question de santé publique en Chine. Les maladies cardiovasculaires et vasculocérébrales augmentent du fait de l’évolution des habitudes de consommation et du vieillissement de la population.

Résultat, les perspectives de la start-up apparaissent particulièrement réjouissantes. « [Ces fonds asiatiques] nous ouvrent presque la moitié du monde », se félicite Gilles Avenard. La start-up a d’ores et déjà décidé d’adapter sa stratégie. Elle réfléchit à étendre ses tests cliniques à la Chine.

 

Florent Detroy

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Issad Rebrab : focus sur ce milliardaire algérien qui a rencontré Emmanuel Macron

Issad Rebrab : focus sur ce milliardaire algérien qui a rencontré Emmanuel Macron

Le fondateur du groupe Cevital est l’une des plus grandes fortunes d’Afrique. Très présent dans l’Hexagone où il a relancé plusieurs entreprises, il a...

Total se renforce dans le gaz américain

Total se renforce dans le gaz américain

Total a signé le 5 novembre, un accord avec Sempra Energy pour développer des projets d'exportation de gaz naturel liquide depuis les États-Unis. Ce r...

Ricard : la méritocratie familiale

Ricard : la méritocratie familiale

Ambitieux, le plus jeune patron du CAC 40 compte faire du groupe familial fondé en 1975 le numéro un mondial des spiritueux. Pour y parvenir, il mise...

Le match : Paris vs Londres

Le match : Paris vs Londres

En concurrence pour la place de première ville européenne, Londres et Paris n’en finissent pas de s’affronter. Tech, finance, fiscalité, immobilier… T...

Citeo investit 190 millions d’euros pour encourager la collecte et le tri

Citeo investit 190 millions d’euros pour encourager la collecte et le tri

Citeo a dévoilé son plan de performance des territoires 2018-2022. Il consistera en un financement de 190 millions d’euros, dont l’objectif est de dév...

Île-de-France Mobilités lance ses vélos électriques

Île-de-France Mobilités lance ses vélos électriques

Annoncé par Île-de-France Mobilités en juin 2017, Véligo Location est un service de location de vélos à assistance électrique. Cette initiative devrai...

Olivier Dupuy (Nasdaq) : « La compliance exige une traçabilité détaillée des actions pour être prêt en cas de contrôle »

Olivier Dupuy (Nasdaq) : « La compliance exige une traçabilité détaillée des actions pour être prêt...

Réel défi de notre temps, le contrôle prend une part grandissante dans l’activité quotidienne des plus grandes entreprises. Nasdaq Risk Intelligence p...

Troisième édition des Rencontres pour la Compétitivité Industrielle

Troisième édition des Rencontres pour la Compétitivité Industrielle

Les Rencontres pour la Compétitivité Industrielle se tiendront à Paris le 23 novembre prochain. Cet événement organisé par OPEO en partenariat avec la...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message