Accuracy : toujours plus international

Accuracy : toujours plus international

Alors que le cabinet vient de fêter ses 16 ans, il continue d’afficher un taux de croissance supérieur à celui du marché. Une performance qu’il doit à un positionnement sur le conseil unique et à une internationalisation à marche forcée réussie. Retour sur les raisons du succès.

Créé en novembre 2004 par Frédéric Duponchel, son PDG, et six associés, tous venus des anciennes équipes d’Arthur Andersen, Accuracy est le premier cabinet spécialisé dans les métiers du chiffre à s’être émancipé des Big Four. Il poursuit aujourd’hui son développement international avec l’ouverture récente d’un bureau à Toronto.

Un positionnement unique
Constatant les potentiels conflits d’intérêts entre les activités de commissariat aux comptes et celles de conseil dit de support à la transaction, les fondateurs ont joué la carte de la spécialisation, pas de la taille. Face aux situations d’acquisitions, de cessions, de contentieux, de restructurations ou face aux difficultés, Accuracy donne du sens aux chiffres et apporte à ses clients des conclusions éclairées et pertinentes pour les aider dans leur prise de décision. Le bureau parisien est initialement lancé avec le soutien de l’assureur américain Aon – actionnaire minoritaire de référence – qui apporte la force de son bilan et un gage de stabilité. Aujourd’hui, Accuracy est détenu à 100 % par ses associés. 

Autre particularité, un engagement atypique a été pris par les associés qui ne peuvent pas vendre leurs parts. "Nous ne cherchons pas à faire un coup capitalistique, ajoute Frédéric Duponchel, qui précise que l’idée, dès le départ, a été de bâtir un modèle de pur partnership et de partage, qui signifie qu’il n’y a qu’un seul chiffre d’affaires pour la société et non un par associé." Quarante associés plus tard, l’organisation reste la même. "Tous nos associés sont associés d’Accuracy Worldwide, ils partagent la valeur créée chaque année, sans indicateurs chiffrés de performance individuelle, sans cession possible de leurs parts, ce qui assure la pérennité de notre firme et de ses valeurs", explique Frédéric Duponchel.

"Un seul chiffre d’affaires pour la société et non un par associé"

Le cabinet intervient dans quatre situations : Transactions & Investissements, Différends & Crises, Stratégie & Finance d’entreprise, Performance d’entreprise. Au fil des années, Accuracy a réussi à équilibrer ses quatre activités. "Nous avons atteint une répartition harmonieuse entre ces quatre activités", anticipe Frédéric Duponchel. À cela vient s’ajouter une approche sectorielle poussée. Accuracy dispose ainsi d’une pratique réputée dans plus de huit secteurs : retail, énergie et utilities, infrastructure et construction, aéronautique, espace et défense, immobilier, manufacture, média et entertainment, banque et e-business. Dans chacun d’eux, le cabinet travaille avec les leaders du marché. Les grands groupes cotés constituent ainsi environ 60 % de sa clientèle. L’équipe immobilier a, par exemple, accompagné les "plus grandes foncières européennes dans leurs opérations de cessions d’actifs ces derniers mois", relève Nicolas Paillot de Montabert, associé responsable de cette spécialité. Du côté des entreprises en difficulté, l’activité a aussi été "très soutenue en raison du nombre croissant de dossiers corporate soumis à une procédure judiciaire au second semestre", explique Rodolphe Pacciarella, associé chargé de ces questions chez Accuracy.

Un service de qualité
Pour servir au mieux ses clients, Accuracy combine ces différentes activités afin d’offrir une solution parfaitement adaptée à leurs besoins. "Notre offre est globale face au client, avec une approche à tiroirs sur mesure", pointe Frédéric Duponchel. Ainsi, pour un même client, une due diligence peut être assortie de services d’évaluation ou de travaux de détourage dans le cadre d’une opération de rachat. Par la suite, si ce même client est face à des problématiques de contentieux post-acquisition ou de ruptures de contrats commerciaux, des travaux de chiffrage du préjudice peuvent être rendus.
Les consultants d’Accuracy combinent des compétences multiples, parfaitement adaptées aux situations de leurs clients. Financiers, ingénieurs, évaluateurs, économistes, spécialistes sectoriels, anciens collaborateurs d’administrateurs judiciaires… Les savoir-faire d’Accuracy s’assemblent pour optimiser l’efficacité des prestations.

"Notre offre est globale face au client, avec une approche à tiroirs sur mesure"

Quant à la relation client, elle est basée sur la proximité, l’écoute et la réactivité. Pour cela, le cabinet peut se vanter d'avoir un associé pour six consultants. Un ratio exceptionnel dans ce secteur qui garantit une implication forte des plus expérimentés. Pour conseiller ses clients, Accuracy propose une approche "commando" : l’envoi de ressources adaptées, au bon endroit et au bon moment pour répondre de façon efficace aux enjeux de ses clients. Une manière de procéder qui lui permet d’optimiser son efficacité et de fidéliser ses clients.

Une politique RH reconnue
Mais le cabinet le sait bien, pour fidéliser ses clients, il doit aussi fidéliser ses consultants. Exit les éclats, c’est la construction dans la durée et dans le respect d’une éthique de marché qui intéresse les associés. Des séminaires d’apprentissage sont proposés fréquemment aux consultants afin d’améliorer leurs expertises et compétences. Ainsi, l’Accuracy School, qui a lieu aujourd’hui deux fois par an et dans différents pays, permet à plus de 50 professionnels de se former à l’esprit du cabinet. Dès sa création, Accuracy a pris des initiatives pour être un modèle en matière d’épanouissement de ses équipes. Le cabinet est ainsi très actif en matière de communication interne, d’information active et permanente, comme dans l’implication des salariés dans le projet d’entreprise afin de créer une démarche participative. Grâce à cette politique RH, le cabinet affiche un turnover de seulement 5 % par an environ. Mieux encore, Accuracy a réussi à figurer onze ans de suite sur le podium du classement de l’institut "Great place to work" en France et a obtenu la première place en 2015 et 2016. Un record dans ce secteur !

Un succès international
Mais la croissance ne se limite pas au bureau parisien. En internationalisant ses activités, Accuracy a élargi ses services à ses clients existants tout en en séduisant de nouveaux. Le développement international s’effectue au rythme d’une ouverture de bureau par an depuis 2006 avec Madrid. Aujourd’hui, Accuracy est présent dans treize pays en Europe, Amérique du Nord, Asie, Moyen-Orient et Afrique, et intervient dans le monde entier. Un développement si rapide que les effectifs français ne représentent, en 2018, plus que 50 % du total, contre 85 % en 2008.
Le symbole de ce succès à l’international est le bureau espagnol. Fondé au milieu des années 2000, il compte déjà 36 consultants et affiche une croissance du chiffre d’affaires supérieure à 110 % depuis 2009. En 2016, le bureau espagnol a même affiché un taux de croissance de 24 % si l’on compare avec l’année 2015. 

Une performance remarquable quand on connaît la situation économique du pays. Les autres bureaux n’ont pour autant pas à rougir de leurs performances… C’est le cas de l’antenne indienne d’Accuracy qui compte déjà 13 collaborateurs dont 2 associés après cinq années d’existence. L’internationalisation n’est pas non plus sans conséquence. Comme le rappelle Sumit Khosla, associé : "En Inde, l’activité de transaction services laisse plutôt la place à celle de transaction advisory dans la mesure où les affaires mettent plus longtemps à sortir qu’en Europe."

À Londres aussi, la croissance est en ligne de mire, là où Erik Van Duijvenvoorde, associé chargé du bureau anglais, explique que "l’objectif est d’y développer toutes les activités d’Accuracy, tout en s’appuyant sur une pratique Forensics, Litigation & Arbitration jouissant déjà d’une bonne renommée". Accuracy compte bien continuer son expansion internationale. L’expert des chiffres a renforcé son implantation en Asie avec une ouverture en Inde en 2012, à Singapour en 2016, à Pékin en 2017, et à Hong Kong en 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les Décideurs Juridiques 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide des Décideurs Juridiques 2021-2021.
Sommaire
Un petit quiz avant l'été ?

Un petit quiz avant l'été ?

Le conseil de la rédaction pour des vacances sereines et reposantes ? Vérifier que l'actualité des six derniers mois est bien maîtrisée. À vous de jou...

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Le nouveau comité du label investissement socialement responsable (ISR), présidé par Michèle Pappalardo, travaille à sa modernisation. Les grandes lig...

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

La directive sur la protection des lanceurs d'alerte imposait comme date butoir de transposition par les États de l’Union européenne le 17 décembre 20...

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Jérôme Deroulez, associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, revient pour Décideurs Juridiques sur les thèmes qui devraient occuper les délégués à...

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Les six professionnels du cabinet Nosten Avocats ont rejoint en mai dernier le cabinet d’experts comptables GMBA, formalisant ainsi une collaboration...

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Incarner la diversité des juristes d’entreprise pour mieux répondre aux défis du métier. C’est l’objectif que l’Association française des juristes d’e...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message