Accord en vue pour Korian qui va lever 400 millions d’euros pour le rachat d'Inicea

Le groupe français de cliniques et de maisons de retraite, Korian, souhaite lever 400 millions d’euros de fonds pour racheter Inicea et poursuivre sa croissance.

© DarkoStojanovic de Pixabay

Le groupe français de cliniques et de maisons de retraite, Korian, souhaite lever 400 millions d’euros de fonds pour racheter Inicea et poursuivre sa croissance.

Groupe de soins et d’accompagnement des personnes âgées et fragiles, Korian, vient d’engager des négociations exclusives en vue du rachat d’Inicea, troisième opérateur français en santé mentale pour un montant de 360 millions d’euros. L’augmentation de capital de 400 millions d’euros annoncée leur permettrait d’acquérir Inicea et de favoriser leur croissance future. Une opération qui devrait être réalisée d’ici à la fin de l’année, et où les actionnaires bénéficieront d’un droit préférentiel de souscription. Les deux principaux actionnaires de Korian, Prédica (à 24,3 %) et Malakoff-Médéric Humanis (à 7,6 %), affirment qu’ils prendront part à ce projet, à hauteur de leur participation. Concernant Inicea, 140 millions d’euros seraient alloués à l’acquisition d’actifs immobiliers ainsi qu’une enveloppe pour le rachat partiel de la dette. Pourtant, la nouvelle est mal accueillie sur la place boursière où l’action de Korian a dégringolé d’un peu plus de 9 % juste après l’annonce.

Devenir un acteur important du soin psychiatrique

Cette augmentation de capital est l’occasion pour Korian de se faire une vraie place dans le secteur de la santé mentale, un domaine d’avenir où peu de groupes d’ampleur sont implantés. Le groupe, qui compte aujourd’hui 11 cliniques, récupérerait les 12 cliniques et les 7 hôpitaux de jour détenus actuellement par Inicea. Avec des implantations géographiques complémentaires, celles-ci permettraient à Korian d’affirmer sa présence sur le marché français et de s’établir en Allemagne et aux Pays-Bas. Par ailleurs, avec un chiffre d’affaires annoncé d’environ 110 millions d’euros, cette opération placerait le groupe Korian à la troisième place du secteur privé français de la psychiatrie avec 17 % des parts du marché, derrière Orpea et Ramsay. Grâce à cette synergie, le groupe entend renforcer sa gamme de services et de soins auprès des personnes âgées ou malades, et de lancer la télémédecine en matière de soins psychiatriques.

Désormais, compte tenu de la crise actuelle, Korian, qui avait suspendu ses objectifs fin avril, les revoit à l’horizon 2022, misant sur 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Le fonds d’investissement Supernova Invest, spécialisé dans le secteur des entreprises en forte rupture technologique (deeptech), vient d’annoncer le...

J. Powell conserve son trône à la Fed

J. Powell conserve son trône à la Fed

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il pro...

Air France KLM, le cash évite le crash

Air France KLM, le cash évite le crash

Alors que l’arrivée de Benjamin Smith à la tête du groupe en 2018 donnait un nouveau souffle à la compagnie aérienne, celle-ci est touchée de plein fo...

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Fille du fondateur du distributeur de matériel électrique Sonepar, Marie-Christine Coisne-Roquette cultive le secret et l’ambition. Depuis qu’elle en...

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

Le groupe Pierre Fabre a procédé à un recentrage d’activité en 2020 et notamment la cession d’une partie de ses activités de sous-traitance industriel...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte