A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours des 12 prochains mois"

Trois ans après sa création, OFI Pierre entame une nouvelle phase de développement avec l’arrivée d’Aymeric Thibord à sa tête. Ce dernier livre à Décideurs sa lecture des marchés dans le contexte actuel et détaille sa stratégie d’investissement.
Aymeric Thibord (©D.R.)

Trois ans après sa création, OFI Pierre entame une nouvelle phase de développement avec l’arrivée d’Aymeric Thibord à sa tête. Ce dernier livre à Décideurs sa lecture des marchés dans le contexte actuel et détaille sa stratégie d’investissement.

Décideurs. Que représente OFI Pierre aujourd’hui ?

Aymeric Thibord. OFI Pierre est une filiale d’OFI, groupe qui gère 72 Mds€ d’encours. Notre société de gestion dédiée à l’immobilier a été agréée par l’AMF depuis 2017. Elle a 260 M€ d’actifs sous gestion actuellement, principalement investis en bureaux et en activités. Notre patrimoine est situé en majorité en Île-de-France avec une grande diversité de locataires. OFI Pierre opère principalement deux fonds : un OPPCI institutionnel et un FIA institutionnel. Nous disposons d’une capacité d’investissement supérieure à 100 M€ grâce à ces deux véhicules.

Quelles sont vos convictions concernant l'évolution des marchés immobiliers compte tenu de la crise sanitaire ?

Cette crise va accélérer des tendances que nous observions déjà dans le commerce, l’hôtellerie et les bureaux. Elle va notamment amplifier la quête de sens sur tous les plans : en matière de confort, de sécurité, d’offre de services dans l’immeuble et au sein de son environnement immédiat…  Dans les bureaux, le télétravail existait déjà mais a pris davantage de place suite au confinement. Il apparait désormais comme un complément aux bureaux traditionnels. Dans ces conditions, les sièges sociaux devront être particulièrement attractifs pour les collaborateurs et offrir des espaces de qualités favorisant les échanges et les projets collectifs. Ce ne seront plus seulement des espaces de travail mais de véritables vecteurs de communication de l’entreprise de manières verticale et horizontale. Cette évolution était déjà entamée, elle va s’accentuer. Concernant les parcs d’activités, ces produits offrent de la modularité et peuvent répondre à des besoins très différents. Nous sommes convaincus que l’intérêt des utilisateurs pour ce type d’actifs perdurera, particulièrement pour les parcs situés dans des bassins de consommation et d’emplois profonds qui offrent des loyers modérés. Nous privilégions ces produits qui permettent de répondre à des attentes ponctuelles comme long terme.

Quels sont les autres marchés immobiliers dans le radar d’OFI Pierre ?

OFI Pierre regarde deux autres classes d’actifs. Le résidentiel constitue la première. Le besoin démographique est pressant dans ce secteur et la demande va évoluer suite au confinement. L’importance des mobilités douces, des espaces verts, de l’environnement, des services… sera renforcée et tous ces aspects devront être mieux intégrés en amont dans l’environnement urbain. Cela s’inscrit dans la logique plus générale de limitation de l’artificialisation des sols, en adéquation avec la démarche ISR et ESG du groupe OFI. La classe d’actifs santé nous intéresse également car elle comporte une dimension sociétale forte et correspond à l’environnement mutualiste de nos actionnaires.

"Nous sommes également prêts à regarder des dossiers de création de valeur pour saisir les opportunités qui se présenteront et ainsi compléter notre positionnement sur le marché"

Dans ces conditions, comment évolue votre thèse d'investissement ?

La qualité intrinsèque de la localisation dans son environnement reste primordiale dans notre thèse d’investissement, que ce soit au niveau de son accessibilité comme de l’offre de services disponibles à proximité. Au niveau macroéconomique, nous gardons un prisme important sur l’Île-de-France. Nous pourrons néanmoins élargir le spectre aux grandes métropoles françaises pour les sujets résidentiels et de santé. En termes de profils de risques, nous resterons principalement sur un positionnement core / core + défensif. Ce dernier a démontré toute sa pertinence au cours des derniers mois sur notre portefeuille avec un taux de recouvrement de 95 % au deuxième trimestre à date et un maintien des valeurs. Nous regardons des dossiers dont la taille unitaire varie entre 20 et 80 M€ en bureaux et nous pouvons prendre position sur des sujets granulaires pour les parcs d’activités. Nous avons recours à un effet de levier de la dette assez bas, autour de 35 %. Cela nous permet d’être confortables dans une période où nous devons accompagner certains locataires et où nous comptons poursuivre nos investissements. Nous avons d’ailleurs échangé avec nos prêteurs sur les acquisitions potentielles. Ils nous suivront car notre thèse d’investissement a fait ses preuves et nous avons une relation de confiance forte avec eux. Nous sommes également prêts à regarder des dossiers de création de valeur pour saisir les opportunités qui se présenteront et ainsi compléter notre positionnement sur le marché.

Quelles sont les ambitions d'OFI Pierre ?

Nous voulons continuer à croître et à créer de la valeur en répondant aux attentes de nos investisseurs et en respectant nos engagements en matière d’ESG et d’ISR. Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours des douze prochains mois. Nous pouvons encore collecter des capitaux pour nos deux véhicules existants et nous commençons à réfléchir à la structuration d’un troisième véhicule pour répondre aux besoins exprimés par nos investisseurs.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 26 octobre 2020

La veille urbaine du 26 octobre 2020

Les mesures d’accompagnement qui progressent au T3 2020 dans les bureaux en IDF, Marc Bertrand qui succède à Jean-Marc Coly chez Amundi immobilier… Dé...

V. Bryant (Deepki), T. Molton et V. Wallut (La Française) : "Nous avançons étape par étape dans le cadre du décret tertiaire"

V. Bryant (Deepki), T. Molton et V. Wallut (La Française) : "Nous avançons étape par étape dans le c...

Alors que les professionnels ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour transmettre leur première déclaration annuelle de consommations réelles dans le cadre...

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Stratégies urbaines : les maires écologistes annoncent la couleur

Avec une vingtaine de villes remportées et plus de 2 millions d’administrés, les Verts peuvent désormais mettre en œuvre leurs idées. Disséquer les pr...

La veille urbaine du 23 octobre 2020

La veille urbaine du 23 octobre 2020

Les 60 lauréats de l’AMI « Fabriques de territoires » dévoilés, la Société des Grands Magasins qui signe un portefeuille de 8 actifs en région, Gecina...

Unibail-Rodamco-Westfield : Léon Bressler et Xavier Niel confrontent les plans Refocus et Reset

Unibail-Rodamco-Westfield : Léon Bressler et Xavier Niel confrontent les plans Refocus et Reset

Quelques jours après la communication de la direction d’Unibail-Rodamco-Westfield assurant que "le plan Reset constitue la seule réponse crédible aux...

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le commerce spécialisé toujours en souffrance

Le mois de septembre a marqué la fin du rebond pour le secteur du commerce spécialisé. Les métropoles, en particulier Paris, font face à de grandes di...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

La veille urbaine du 22 octobre 2020

La veille urbaine du 22 octobre 2020

Foncière Atland qui acquiert Les Maisons de Marianne, Hortense Monnier qui rejoint Colliers Global Investors, Habitat en Région qui renforce sa présen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte