A. Naudan (BDO France) : "Un des objectifs majeurs de l’année 2020 a été de défendre l’intérêt des clients en sortie de crise"

Au sein de BDO France depuis 2013, Arnaud Naudan, a récemment été nommé président du directoire à l’issue de la première élection interne du cabinet. Pour l’occasion, il revient sur les ambitions du groupe ainsi que les enjeux de la période actuelle et à venir.
Arnaud Naudan

Au sein de BDO France depuis 2013, Arnaud Naudan, a récemment été nommé président du directoire à l’issue de la première élection interne du cabinet. Pour l’occasion, il revient sur les ambitions du groupe ainsi que les enjeux de la période actuelle et à venir.

Décideurs. Votre nomination à la direction de BDO France s’inscrit-elle dans une logique de développement de l’activité française du groupe ? Quelles sont vos ambitions pour BDO France ? 

Arnaud Naudan. Effectivement, BDO a l’ambition de se développer sur le marché français. Nous sommes aujourd’hui classés au 5e rang mondial des cabinets d’audit et de conseil et la France représente un territoire stratégique pour nous. Du fait de mon expertise dans les secteurs financier et de la gestion des risques, je pousse évidemment le développement de ces axes mais nous renforçons aussi l’ensemble des autres métiers en matière d’expertise conseil, social, conseil en corporate finance, arbitrage, management et métiers juridique et fiscal. Nous bénéficions aussi d’expertises dans certains secteurs, notamment en financial services, que nous déployons en complémentarité avec nos métiers traditionnels.

Quels ont été les enjeux majeurs à surmonter au titre de l’année 2020 ? 

L’année 2020 a été vraiment particulière et nous éprouvons un très grand respect à l’égard des dirigeants qui font face à cette crise sanitaire. Nous avons accompagné activement les clients dans ces difficultés, au même titre que d’autres professions de conseils. Ce support correspond à l’ADN de BDO France, qui intervient en tant que tiers de confiance auprès des dirigeants et continuera cet accompagnement en 2021. Une année difficile en perspective au cours de laquelle les effets économiques de la crise vont probablement s’accentuer  – notamment avec le remboursement des PGE. Un des objectifs majeurs de l’année 2020 a été de défendre l’intérêt des clients en sortie de crise. Nous participerons également aux débats publics pour que les intérêts des dirigeants soient respectés. 

Quels secteurs porteront l’activité transactionnelle sur l’année 2021 ? 

L’activité M&A est désormais assez soutenue mais il reste difficile de parler de secteurs porteurs. Naturellement les plus affectés ont tendance à se consolider mais restent à observer. Nous avons aussi développé des expertises sectorielles avec nos équipes M&A afin de répondre aux demandes. 

Quel est, en cette période singulière, le positionnement de BDO France vis-à-vis de ses clients ? Que pouvons-nous attendre pour 2021 ? 

Notre activité est très diversifiée avec plus de 25 000 clients en France. Il est donc nécessaire – encore plus aujourd’hui – de proposer une grande pluralité d’expertises. Le modèle pluridisciplinaire que nous proposons fait notre force avec une offre complète pour accompagner les dirigeants dans la gestion de leur entreprise, de la TPE à l’ETI principalement, tout en développant des expertises de niche sur des gros comptes. 

Le plan stratégique pour 2021 se veut dans la continuité de l’activité de BDO France mais avec un plan d’investissement renforcé. Le premier objectif est celui de la croissance et notamment le gain de parts de marché. Nous souhaitons doubler de taille sur 5 ans    en proposant des offres digitales et innovantes. Nous cherchons également à poursuivre le développement de la RSE au sein de notre activité, avec une prise en compte du business inclusif sans se limiter aux aspects quantitatifs du métier.

Propos recueillis par David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Qu'elles prennent la forme de rachats, de fusions, d'IPO ou de levées de fonds, les opérations sélectionnées dans ce dossier racontent une période de...

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Juin 2021, coup de tonnerre, le géant Altarea annonce l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de l’ogre Primonial. L’ambition est cl...

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

Trois ans après la fusion franco-américaine, le groupe de services parapétroliers TechnipFMC s’est scindé en début d’année 2021 pour donner naissance...

HY24, la joint-venture du futur

HY24, la joint-venture du futur

TotalEnergies, Vinci et Air Liquide ont annoncé début octobre la création d’un fonds présenté comme le plus important du monde consacré au développeme...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Le fonds d’investissement Supernova Invest, spécialisé dans le secteur des entreprises en forte rupture technologique (deeptech), vient d’annoncer le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte