A. Lambropoulos (BNP Paribas) : "Nous agrégeons des apports technologiques en peu de temps"

BNP Paribas s’est associée à l’incubateur Plug and Play pour le développement de ses activités. Andreas Lambropoulos, responsable des initiatives stratégiques chez BNP Paribas International Financial Services, revient sur la dynamique de cette collaboration dédiée à l’innovation.

BNP Paribas s’est associée à l’incubateur Plug and Play pour le développement de ses activités. Andreas Lambropoulos, responsable des initiatives stratégiques chez BNP Paribas International Financial Services, revient sur la dynamique de cette collaboration dédiée à l’innovation.

Décideurs. Comment le groupe BNP ­Paribas s’est-il lancé dans l’aventure des incubateurs ?

Andreas Lambropoulos. Dans le cadre de notre transformation digitale lancée il y a deux ans et demi, nous avons mis sur pied le ­programme d’accélération BNP Paribas Plug and Play. Plug and Play est le plus grand réseau d’accélérateurs de start-up au monde, présent dans vingt villes. Notre collaboration a débuté en Californie, grâce à notre entité Bank of the West, puis s’est élargie mondialement. Plug and Play souhaitait s’installer à Paris. Cette opportunité nous a permis de créer une ­structure en combinant nos expertises à ­Station F. Nous avons ainsi lancé un programme international d’accélération dédié aux fintechs et aux insurtechs. Aujourd’hui, nous en sommes à la cinquième saison, chaque cycle s’étendant sur trois mois. Une promotion se constitue d’une dizaine de start-up, répondant toutes à un besoin défini au préalable par les métiers de BNP Paribas. Au niveau international, nous implantons aussi des programmes ­d’incubation pays par pays. Nous tissons ainsi des partenariats fructueux avec d’autres experts reconnus, notamment en Afrique du sud avec Startupbootcamp ou en Amérique latine avec NXTP.

En finance, quels sont les besoins d’innovation de BNP Paribas ?

Nous cherchons aussi bien à développer le traitement des parcours clients et les services aux PME que les produits et les services, la data, la cybersécurité, l’intelligence artificielle ou la blockchain… Le programme BNP Paribas Plug and Play nous permet d’agréger des apports technologiques en peu de temps. Nous présélectionnons une vingtaine de start-up qui pitchent devant notre banque. In fine, nous en choisissons une seule pour chaque besoin métier identifié et travaillons avec elle pendant trois mois.. Pour ce faire, la start-up doit être solide. Nous ne choisissons pas de structure en early stage. Nous développons rarement des produits commercialisables avec une start-up du programme BNP Paribas Plug and Play. En revanche, nous innovons avec elle sur des parcours clients ou la manière d’adresser un marché spécifique. C’est ce que nous entreprenons, par exemple, avec DreamQuark, pour notre activité banque privée.

Investissez-vous dans les start-up que vous accompagnez ?

Nous n’imposons pas de prise de capital aux start-up de notre programme. Nous avons développé une politique d’investissements industriels pour soutenir notre stratégie. À ce titre, le fonds Opera Tech Ventures injecte des capitaux dans d’autres fonds thématiques dédiés à l’intelligence artificielle, à la fintech etc., ou dans des start-up implantées dans d’autres zones géographiques comme Viola en Israël ou Ventech en Chine. Récemment, aux États-Unis, nous avons investi dans la néobanque Chime et dans une solution de transfert d’argent pour les migrants avec Rewire, basé en Israël.

Propos recueillis par Nicolas Bauche

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Le spécialiste français de « l’experience analytics » Contentsquare a récolté 190 millions de dollars dans le cadre d’une série D abondée par BlackRoc...

Bold House : "Le jeu vidéo est vecteur de sociabilité en créant du lien et des émotions"

Bold House : "Le jeu vidéo est vecteur de sociabilité en créant du lien et des émotions"

Officiellement lancée durant la crise sanitaire du Covid-19, Bold house agence intégrée dédiée au gaming et à l’eSport, fondée par trois spécialistes...

Laboratoires : Biofutur lève 60 millions d’euros auprès d’Omnes

Laboratoires : Biofutur lève 60 millions d’euros auprès d’Omnes

Le groupe de biologie médicale, récolte 60 millions d’euros auprès d’Omnes, acteur établi du private equity français. Ce tour de table, auquel nombre...

OMS : les 5 success stories

OMS : les 5 success stories

L'Organisation mondiale de la santé joue, depuis sa création, le rôle de chef de file en matière de prise de décisions sanitaires à l'échelle mondiale...

Personnel soignant : les combattants

Personnel soignant : les combattants

En première ligne de la lutte menée contre la pandémie, sur-sollicités par l’afflux de malades et surexposés au risque de contamination, les médecins...

Donateurs privés et milliardaires : des héros peu discrets

Donateurs privés et milliardaires : des héros peu discrets

Certains des hommes d’affaires les plus éminents du monde - Jack Dorsey, Azim Premji, Andrew Forrest... - ont fait des dons pour lutter contre le coro...

P. Lavalle (Spartha Medical) : "Certaines molécules peuvent s’avérer efficaces contre le Covid-19"

P. Lavalle (Spartha Medical) : "Certaines molécules peuvent s’avérer efficaces contre le Covid-19"

Si le gel hydroalcoolique ou encore les masques font partie des solutions recommandées pour lutter contre le Covid-19, d’autres moyens existent. À Hon...

Airbnb se mobilise pour le personnel médical

Airbnb se mobilise pour le personnel médical

Le dispositif "Appart Solidaire" déployé le 24 mars par Airbnb et en partenariat avec le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a po...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message