A. Decayeux (groupe Decayeux) : "Nous avons pris la gouvernance du groupe, avec comme mission de la transformer"

Au fil des années, l’entreprise familiale Decayeux est devenue le leader européen des boîtes aux lettres et boîtes à colis connectées. À l’ère du numérique, Decayeux tient à faire évoluer ses produits et à s’adapter aux nouveautés du marché. Innover tout en respectant la tradition industrielle de l’entreprise, un challenge que relève Antoine Decayeux, président du groupe.

Au fil des années, l’entreprise familiale Decayeux est devenue le leader européen des boîtes aux lettres et boîtes à colis connectées. À l’ère du numérique, Decayeux tient à faire évoluer ses produits et à s’adapter aux nouveautés du marché. Innover tout en respectant la tradition industrielle de l’entreprise, un challenge que relève Antoine Decayeux, président du groupe.

Décideurs. Le groupe Decayeux a opéré une transformation de ses métiers. Quel en est le contexte ?

Antoine Decayeux. Nous sommes une entreprise familiale, créée en 1872 avec pour métier d’origine, la fabrication de serrures. Nous avons connu notre première transformation dans les années 1950 avec la conception des boîtes aux lettres. En 1970, l’entreprise a connu une forte croissance grâce à l’implantation de ces fameux cubes en France et à l’étranger. Depuis quatre ans, mon frère et moi avons repris la gouvernance du groupe, avec pour enjeux d’opérer notre transformation digitale et de quitter l’ancienne économie à laquelle nous appartenions. Pour ce faire, nous sommes retournés sur les bancs de l’école et avons suivi des formations destinées aux dirigeants.

Qu’est-ce que My ColisBox ?

C’est une boîte à colis connectée et équipée d’un système d’information qui permet la livraison de colis pour différents domaines d’application : domicile, entreprise, mairies et collectivités, campus… Concrètement, un transporteur dépose un colis, s’identifie avec un badge, choisit le destinataire à qui il veut remettre ce paquet, sélectionne la taille d’un caisson que l’on peut ouvrir et laisse le colis à l’intérieur. Un SMS est alors envoyé à la personne qui attend d’être livrée.

Vos innovations ont été récompensées au CES de Las Vegas…

Dans le cadre de cette transformation digitale, nous nous sommes rendus une première fois à Las Vegas pour nous informer sur l’ensemble des technologies existantes. On s’est aperçu que MyColisBox y avait toute sa place car c’est un produit pouvant intéresser le monde entier. Nous avons participé aux trophées d’innovation et MyColisBox a remporté son premier prix, notamment parce que notre solution digitale protège les données. L’année suivante, nous avons exposé la solution Walter, une plateforme permettant de gérer un immeuble. Les habitants peuvent communiquer entre eux, notifier des aléas de gestion et alerter immédiatement le syndicat, par exemple, par l’intermédiaire d’une application et d’un tableau d’affichage numérique placé dans le hall de l’immeuble.

« Nos métiers et nos marques ont été redéfinis »

Comment avez-vous accompagné l’évolution des métiers induite par la transformation de vos produits ?

Ces évolutions nous ont fait perdre 60 % de nos effectifs, des personnes qui ne se sont pas reconnues dans notre virage numérique. Toutefois, nous avons identifié des piliers en interne que nous avons formés. Nous nous sommes également ouverts à de nouveaux métiers comme des community managers ou des spécialistes du marketing digital… Au siège, ont été organisées des formations digitales pour nous transformer, au fur et à mesure, en entreprise de service. Cet accompagnement a demandé trois années. Nous venons de recruter notre responsable innovation alors que le service marketing n’existait pas il y a quatre ans. Une trentaine d’emplois ont été créés dans le digital, et cinq commerciaux ont également été recrutés. Nos métiers et nos marques ont été redéfinis, même si nous n’avons pas changé la culture de notre entreprise. Decayeux est un groupe familial attaché à ses valeurs mais qui a modifié sa vision.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

G. Payen, F. Chapus (EIM), "Les comités de direction ont été mis à rude épreuve, révélant des personnalités"

G. Payen, F. Chapus (EIM), "Les comités de direction ont été mis à rude épreuve, révélant des person...

La crise va impacter durablement chacune des fonctions de l’entreprise. Florent Chapus et Guillemette Payen, associés du cabinet EIM, leader européen...

L. Helouet et B. Janicek (Club XXIe siècle), "Il faut faire avancer la diversité par le pragmatisme"

L. Helouet et B. Janicek (Club XXIe siècle), "Il faut faire avancer la diversité par le pragmatisme"

À la fois think tank et do tank, le Club XXIe siècle promeut depuis sa création en 2004 une vision positive de la diversité et de l’égalité des chance...

Intéressement, participation : le partage en question

Intéressement, participation : le partage en question

Souhaité par le gouvernement de Jean Castex, le débat autour de l’intéressement et de la participation dépasse la question de la seule redistribution....

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

La contraction du marché de l’emploi va résoudre la problématique attractivité et fidélisation des jeunes diplômés dans les entreprises. À plus long t...

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comités de direction"

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comit...

En tant qu’Associé de l’agence de management de transition Maestrium, Philippe Berton côtoie autant de situations de crise que d’enjeux de croissance...

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

Les risques psychosociaux et les maux liés à des conditions de travail bouleversées constituent peut-être la troisième ou quatrième vague dont personn...

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Comme bien d’autres domaines, le recrutement ne peut échapper à sa digitalisation. Si des freins à son avènement existent encore, le e-recrutement ouv...

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

La jeune Première ministre de Nouvelle-Zélande s’est imposée sur la scène internationale et médiatique grâce à un leadership alliant charisme et simpl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message