A. Azoulay (J.P. Morgan) : "J.P.Morgan a de grandes ambitions pour la France"

J.P. Morgan est l’un des grands noms de la banque privée et du secteur bancaire mondial. Fort de 170 ans d’histoire, l’établissement bancaire américain s’est implanté à Paris dès 1868. La plus ancienne banque étrangère en France est aujourd’hui placée sous la responsabilité d’Annabelle Azoulay, directrice de la banque privée.

J.P. Morgan est l’un des grands noms de la banque privée et du secteur bancaire mondial. Fort de 170 ans d’histoire, l’établissement bancaire américain s’est implanté à Paris dès 1868. La plus ancienne banque étrangère en France est aujourd’hui placée sous la responsabilité d’Annabelle Azoulay, directrice de la banque privée.

Décideurs. J.P. Morgan est une maison bien connue. Selon vous, quels sont vos avantages compétitifs ?

Annabelle Azoulay-Moréel. Tout d’abord, notre gestion se différencie par son réel angle international. La qualité de nos équipes est aussi un facteur clé de notre réussite :  le travail en synergie d’experts de la finance et de la gestion patrimoniale est source de grande valeur ajoutée et permet de répondre au mieux aux besoins de notre clientèle. Un autre élément compétitif est notre activité de crédit : du fait de notre bilan important, nous pouvons octroyer des prêts sous de multiples formes. Par ailleurs, notre ingénierie patrimoniale dispose de compétences internationales permettant d’appréhender les besoins d’une clientèle elle-même internationale. En effet, nous disposons d’un réseau important du fait de la présence mondiale de J.P. Morgan, ce qui nous permet d’offrir une perspective globale de conseil.

Comment percevez-vous le marché de la banque privée en France ?

Nous vivons actuellement une ère d’évolution réglementaire importante, avec Mifid II ou DDA pour ne citer qu’elles, et il ne fait aucun doute que nous en connaîtrons d’autres à l’avenir. De plus, on observe une consolidation significative parmi certains acteurs de la gestion privée depuis plusieurs années. Certains établissements n’ont tout simplement pas les moyens de poursuivre leur activité dans les conditions actuelles. Par exemple, on constate que l’ensemble des autres acteurs américains de la banque privée sont absents du marché français, ou ont décidé de partir. En somme, pour eux, cette activité en France est devenue quelque peu accessoire. Pour notre part, nous ne posons pas de question. J.P.Morgan a de grandes ambitions pour la France, aussi bien pour la banque privée que pour les autres branches du groupe. Nous souhaitons être leader du « best in class », pour ce faire nous y mettons les moyens et l’engagement nécessaires.

Comment articulez-vous votre travail avec celui des family offices ?

Notre expérience de la clientèle haut de gamme nous a toujours conduit à travailler avec les family offices, qu’ils soient ceux de nos clients ou des multi family offices. Nous avons un positionnement neutre par rapport à leur activité, notre objectif étant de servir les intérêts de nos clients. En effet, le monde change, tout comme les besoins des familles, ce qui nous incite à travailler avec les meilleurs family offices, c’est-à-dire ceux qui agissent en toute transparence, sans conflit d’intérêts.

Quelques mots sur l’activité philanthropique de votre maison ?

C’est dans l’ADN de J.P. Morgan. L’activité s’est historiquement développée aux États -Unis. La philanthropie fait partie intégrante de notre rôle d’accompagnement auprès de nos clients. La banque présente également de fortes convictions sur le domaine de l’art. Depuis 1959, notre établissement a mis en place l’une des plus importantes collections d’entreprise, composée de plus de 30 000 pièces exposées dans nos bureaux à travers le globe.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Hôtellerie et restauration : la double peine

Hôtellerie et restauration : la double peine

Parmi les plus touchés par la crise, le secteur de la restauration et de l’hôtellerie est aussi parmi les tout derniers à émerger du confinement. Si c...

Liberty Global et Telefónica : une connexion à 35 milliards

Liberty Global et Telefónica : une connexion à 35 milliards

La crise n’a pas empêché les opérateurs américains et espagnols de dévoiler leur projet de rapprocher leurs activités britanniques Virgin Media et O2...

Tech et start-up : quel soutien ?

Tech et start-up : quel soutien ?

L’innovation, particulièrement dans le digital, se révélera l’une des clés de la relance économique. Pour ce faire, le gouvernement ne doit pas néglig...

C. Mayer-Lévi (France Invest) : "Le risk return de la dette privée devrait s’améliorer"

C. Mayer-Lévi (France Invest) : "Le risk return de la dette privée devrait s’améliorer"

En quête de rendements dans un environnement de taux très bas, de nombreux investisseurs se sont positionnés ces dernières années sur la dette privée....

Alain Roumilhac (Manpower) : "Le rebond de l’emploi passera d’abord par nous"

Alain Roumilhac (Manpower) : "Le rebond de l’emploi passera d’abord par nous"

La crise sanitaire a mis à l’arrêt le secteur de l’intérim dans sa grande majorité. Président de Manpower France, Alain Roumilhac attend avec impatien...

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Contentsquare boucle une série D de 175 millions d’euros menée par BlackRock

Le spécialiste français de « l’experience analytics » Contentsquare a récolté 190 millions de dollars dans le cadre d’une série D abondée par BlackRoc...

Xavier Rollet (Racine) : "Une transmission réussie doit être préparée en amont"

Xavier Rollet (Racine) : "Une transmission réussie doit être préparée en amont"

Différentes possibilités s’offrent à un entrepreneur lors de la transmission de son entreprise. Xavier Rollet, Co-Managing Partner du cabinet Racine r...

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

Pierre Loustric, président de Scentys, partage son expérience managériale des dernières semaines. Le chef d'entreprise revient également sur sa straté...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message